Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp"
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Petits services entre ministres.

Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 18 Juin - 9:57

Petits services entre ministres.  Kana_610




Il y a encore quelques heures à peine, j’étais en train de parler avec Sekyung et Lancelot sur le fait qu’on fera tout pour retrouver les tortionnaires de ma protégée, j’avais même demandé à la Ministre des Armées qu’elle me détache quelques gardes pour accompagner Lancelot dans ses recherches, je ne savais pas à quoi m’attendre sur cet odieux personnage donc ne voulant pas risquer la vie de mon collaborateur, faire équipe était la meilleure solution mais je n’avais pas pensé de rencontrer ce tyran sur le chemin de retour le jour même.

Tout se passe très vite mais nous arrivons en quelque sorte à attraper lui et son sous fifre, il était sous bonne garde à la caserne mais si je veux me débarrasser de la nuisance, il faut que son procès se fasse le plus rapidement possible et de manière exemplaire. Je ne vais pas lui demander qu’elle le truque le procès loin de là, juste qu’elle annonce la peine maximale pour ce genre de délits.

J’étais revenue à mon bureau en tout hâte à mon bureau, je voulais récupérer mon dossier, j’avais très peu d’infos, j’avais fait une enquête sur Von Dorn mais on ne trouvait rien et je comprends pourquoi maintenant, ce n’était pas le bon nom de famille, des heures perdues pour rien mais Sekyung ne le savait pas. J’ai demandé à Lancelot d’effectuer l'interrogatoire dans les règles, je ne veux aucun vice de procédure, les gens riches peuvent faire ce qu’ils veulent mais lui il n’aura pas intérêt de s’en sortir, il va plonger lui et sa bande, je vais m’en assurer.

Je quitte mon bureau avec hâte, je sens le regard inquiet de Miranda se poser sur ma personne, elle ne m’a jamais vu comme ça, il faut que je me ressaisisse, je dois reprendre ma couverture de Ministre la Culture, ma couverture de femme éduquée, une femme de la famille DU LYS, je souffle plusieurs fois avant d’afficher ce masque sur mon visage quand je me trouve dans le couloir. Après quelques mètres, je me trouve devant la porte du service de ma collègue, j’espérais au fond de moi qu’elle était là, je n’avais jamais mis le pied à cet endroit, il y en avait aucune raison, on s’est croisé quelques fois lors des conseils des Ministres mais j’avoue que vu la tranquillité de ses derniers mois, on ne se croise jamais et avoue de lui avoir jamais parler en dehors de cette réunion barbante.

Je toque à la porte et me dirige vers le bureau du secrétariat, je fus d’abord surprise de voir un magnifique jeune homme, ma collègue avait donc pris des collaborateurs au charme plus que certain mais qui j’étais pour parler de ce genre de choses ? J’avais bien Lancelot mais c’était autre chose je trouve, il fallait qu’il soit présentable, cultivé et surtout bon guerrier et il se trouve que Monsieur Steelhearth avait tout ça.

- Bonjour je souhaiterai avoir un entretien avec Dame ANGER, c’est assez urgent.  

En bon secrétaire, je pense qu’il connaît très bien mon visage mais je préfère me présenter, on ne sait jamais.

- Dites lui que c’est Dame DU LYS qui la demande.  

J’espérais juste que je n’avais pas besoin de m’énerver pour qu’il accepte déranger sa patronne mais si je suis ici devant lui, il doit comprendre l’urgence de la situation, je ne déboule pas chez les gens à tout va, je ne suis pas comme Mère… Puis j’avais fait un effort, j’avais sans le vouloir enfilé une tenue plus qu’avantageuse aujourd’hui, un pantalon en pince mettant en avant mes formes de femme de mon âge ainsi qu’un chemisier ouvert ce qu’il faut, laissant apparaître ce collier qui me plait tant, beaucoup de gens sont attirés par cette perle noire qui se trouve au creux de mon cou, signe que mon décolleté les intéresse plus qu’il ne laissait croire comme le regard du jeune homme qui dérivait un peu mais un léger sourire de sa part et je le vois qui me regarde de nouveau dans les yeux.


- Alors, pouvez-vous faire le nécessaire ?




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Mar 18 Juin - 17:34

  Nyx était particulièrement de bonne humeur aujourd’hui. Cependant, n’allez pas y chercher une quelconque raison : elle s’était levé du bon pied, voilà tout. Du moins, c’est comme ça qu’elle le prenait. Après, il était vrai que plusieurs facteurs jouaient plutôt en sa faveur. L’actualité judiciaire n’était pas des plus fournies et elle avait presque fini son projet de loi à présenter au couple royal. Elle se prépara donc assez rapidement avant de passer dans le hall où son secrétaire était déjà en train de travailler.

  "Bonjour Timmy, ordre du jour ?"

  "Rien du tout mademoiselle."

  "Bien, merci beaucoup !"

  Le jeune Timothée acquiesça poliment alors que la ministre rejoignait son bureau. Bien sûr, elle ne l’appelait par son surnom que lorsqu’ils étaient seuls, le but n’étant pas de le discréditer auprès des visiteurs mais plutôt de créer un climat de travail plus agréable. Et pour le coup, sans se vanter, Nyx pouvait dire qu’elle s’en était bien sortie. Depuis qu’elle était ministre, elle avait toujours eu le même secrétaire et il ne semblait pas mécontent. En tout cas, la journée n’était que meilleure puisqu’elle allait sûrement pouvoir finir son projet en n’ayant pas de rendez-vous prévus aujourd’hui.

  La journée se passa sans imprévu jusqu’à ce qu’une toute autre ministre, celle de la culture, débarque au bureau. Timothée la reconnu évidemment directement mais la laissa se présenter, simple question d’éducation. Celle-ci prétextait une urgence mais sans entrer dans les détails. Le secrétaire savait que Nyx était sûrement sur son dossier plutôt important pour elle mais il n’avait pas la légitimité de congédier une ministre.

  "Très bien dame du Lys, je vais vous annoncer de ce pas."

  Sur ces mots d’un ton très cordial, il se leva et toqua à la porte du bureau avant d’y entrer une fois avoir reçu l’autorisation, refermant pour ne pas être entendu depuis la salle principale.

  "Excusez moi, dame du Lys requiert un entretiens avec vous. Elle n’a donné aucune précision à part qu’il s’agit là d’une urgence"

  "Dame du Lys… Notre ministre de la culture ?" Timothée acquiesça. "Bien, dis lui d’entrer."

  Le secrétaire s’exécuta et ressortit, laissant la porte ouverte avant d’inviter la ministre de la culture en désignant le bureau.

  "Dame Anger accepte de vous recevoir, vous pouvez entrer."

  Il resta à la porte afin de pouvoir refermer une fois qu’elle en aurait franchi le pas. De son côté, Nyx venait de boucler son dossier et se leva pour aller le ranger dans la petite pièce à l’arrière avec les autres documents. Le timing ne pouvait pas mieux tomber. Elle se demandait cependant ce que pouvait bien lui vouloir la ministre de la culture, surtout de si urgent. Il faut dire qu’elles n’avaient jamais pris le temps de discuter d’autre chose que de travail, Nyx avant passé beaucoup de temps à travailler pour légitimer sa place de ministre. Pourtant, cette dernière avait l’air charmante, sans parler de ce physique avantageux qui n’avait rien à envier aux plus jeunes. Mais bref, la ministre de la justice reprit rapidement place pour accueillir sa collègue comme il faut, le travail avant toute chose.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mer 19 Juin - 9:17

Petits services entre ministres.  Kana_610




Pas besoin de négocier bien longtemps, ni même de lever la voix, le secrétaire a réussi à m’avoir une entrevue et m’invite à rentrer dans le bureau de ma collègue. Elle aussi avait choisi une décoration simple mais au lieu des fauteuils, elle a préféré les méridiennes pour plus de confort, je me retiens de sourire, c’était une bonne idée et je note pour plus tard de faire de même chez moi.

Une fois rentrée dans la pièce, le secrétaire ferme la porte derrière moi et je me dirige vers le bureau de ma collègue, tendant une main chaleureuse dans sa direction. Sur le peu de fois que j’ai pu la croiser lors de différentes réunions, je pouvais dire que je l’appréciais, elle semblait sérieuse et prenait son ministère à coeur puis il faut l’avouer qu’elle a aussi un très jolie minois, cette longue chevelure rose qui me fait rappeler celle de la préceptrice de Sekyung me donne envie de passer mes doigts à travers ses cheveux mais comme avec Miss Sayuri, je ne fis rien même si l’envie me démange.

-  Merci de me recevoir Dame Anger surtout de manière si impromptue.  

Je finis par m’asseoir après les salutations d’usage, glissant le dossier sur la table.  Les jambes croisées et ayant un air plus sérieux, il fallait maintenant parler de la partie la plus délicate.

- Comme vous pouvez le deviner, je ne suis pas ici pour une visite de courtoisie même si je l’avoue, j’aurai dû le faire depuis longtemps, on ne prends jamais le temps de lever le nez de nos dossiers.  

Je souris à cette affirmation, elle aussi doit crouler de travail, nous manquons tous d’assistants et les conseillers sont peu nombreux, la nouvelle génération est vraiment inefficace et je refuse à penser que seule cette Queen Milan veuille bien travailler dans les jeunes de son âge.

- Je viens en quelque sorte vous demandez un service, vous inquiétez pas, vous n’avez pas à enfreindre la loi, ce n’est pas dans mes habitudes mais juste d’accélérer une mise aux arrêts avec le jugement qui irait avec.  

Je pousse alors le dossier que j’ai pu faire, rayant le nom Von Dorn pour mettre celui de Eisenmann, bourreau de ma pupille. Elle peut voir quelques annotations mais rien de plus.

- Le dossier est un peu vide je le sais mais j’ai avec moi la victime et l’accusé se trouve à la caserne avec la Garde Royale. Les chefs d’accusation est maltraitance, viols, séquestrations et autres sévices.  

Maintenant il reste à savoir si elle est disposée à faire le nécessaire, je ne sais pas ce qu’elle peut me demander en échange mais pour Sekyung, je serai presque capable de tout pour mettre son bourreau en prison.




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Mer 19 Juin - 15:54

  Eh bien, elle avait réellement envie d’être persuasive il fallait croire. C’était la réflexion que Nyx se fit en voyant sa collègue entrer. Sa tenue n’était pas indécente, mais elle était loin de celle d’une femme complexée. Cela dit, c’était loin de déranger Nyx qui ne se priva pas de quelques regards impolis lorsqu’Haru ne la regardait pas. Cela ne dura que peu de temps puisque la poignée de main vint rapidement avant qu’elles ne s’assoient pour entrer dans le vif du sujet.

  "Il n’y a pas de soucis, vous arrivez au bon moment."

  Elle jeta rapidement un œil au dossier que posa la ministre de la culture avant de reporter son attention sur ce qu’elle lui disait.

  "La faute est partagée. J’ai eu beaucoup de travail récemment, mais il n’est jamais trop tard."

  En effet, il était toujours temps de boire un verre à l’occasion, ou simplement discuter dans les couloirs sur un trajet commun. Pour le coup, ce n’était pas cette élégante femme qui allait la déranger, bien au contraire. Cela dit, élégante mais pas idiote pour autant. Les belles tournures de phrases bien enrobées n’échappaient bien entendu pas à la ministre de la justice. Déjà qu’il s’agissait là de méthodes courantes dans les hautes sphères de la société, mais en plus dans le cadre de la justice, l’usage toutes ces petites méthodes ayant pour but de convaincre ou persuader à tout prix étaient presque le sport national. En soi, la méthode était louable, mais il fallait la connaître pour pouvoir juger objectivement du message présent sous cet enrobage..

  "Je vois et je comprend votre inquiétude. Il faudrait dans un premier temps compléter le plus possible le dossier. Une enquête a-t-elle été menée ? Si oui, un rapport devrait y figurer. Accélérer une affaire ne me dérange nullement Dame du Lys, mais il ne faut pas pour autant la bâcler. Ce sont des accusations très grave qui aboutiront certainement à l’exil si elles se confirment au tribunal. Cependant, ce genre de peine requiert l’intervention du couple royal, et comprenez que je n’ai aucune autorité sur ce facteur."

  Nyx essayait de ne pas trop être formelle mais tout en restant professionnelle. En effet, bien qu’une erreur judiciaire soit quasiment impossible avec le sérum de vérité, il fallait veiller à respecter les procédures pour ne pas que le peuple vienne à penser que le pouvoir en place applique des traitements inhumains aux criminels. C’était donc un petit peu de son devoir de modérer l’empressement de sa collègue.

  "Je suppose que vous êtes proche de la victime, je me trompe ? Si c’est le cas, je ne peux que vous conseiller de lui apporter tout votre soutien, mais je suppose que c’est déjà le cas. Je veux bien accélérer le dossier, mais il restera une part de temps incompressible, et je ne peux pas non plus ignorer les autres victimes."


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Jeu 20 Juin - 8:49

Petits services entre ministres.  Kana_610




Ma collègue m’explique alors le cheminement de l’enquête et plus elle parlait plus j’étais désespérée de la lourdeur de la procédure. Je m’en doutais en soit mais je cherchais une quelconque simplification en venant directement voir ma collègue, un moyen de m’éviter tout ça ou du moins une mise aux arrêts immédiate car le bourreau de Sekyung n’était qu’en garde à vue et pourrait être relâcher rapidement si il se payait les services d’une ordure.

- Seul le témoignage de la victime mineure est la pièce maîtresse de ce dossier mais en vu des abus qu’elle a subi, je ne suis pas sûre qu’elle arrive à témoigner contre son bourreau malheureusement...

C’était le point noir de l’affaire, si Sekyung ne disait rien, on devra relâcher l’homme en question à moins de justifier la prise du sérum de vérité pour cela.

- Mais oui effectivement je suis proche de la victime et on pourrait croire à une vendetta de ma part. Je voulais surtout m’assurer que le fait que ce soit ma pupille ne nuise pas à l’affaire, les vices de procédures peuvent être monnaie courante donc je préférais sortir de l’affaire et vous déposez le dossier sur votre bureau sans y faire apparaître mon nom.

Tout doucement, j’active mon pouvoir, mes pupilles deviennent ambrées, je peux justifier cela par la luminosité de la pièce même si ça ne fonctionne pas toujours mais je voulais connaître les pensées profondes de cette ministre. Je la connaissais peu et dans le monde qu’on le vit, les requins sont partout mais qui prendra mon ministère ? Surtout elle a un des meilleurs postes à l’heure actuelle avec Ministre de la Magie et Ministre des Armées.

- Je vous prends certainement au dépourvu, je le conçois mais ça m’arrangerait beaucoup que vous vous occupiez de ce cas et je vous serai vous la rendre pareille si nécessaire.

Mon pouvoir ne décèle aucune pensée négative ou malveillante, juste peut-être sa curiosité, nous étions chacune réservé de notre côté, nous tâtons chacune le terrain même si c’était moi qui demandait le plus de “ sacrifice “, Nyx restait toujours professionnelle à mon égard et je suis bien curieuse de savoir à quoi elle va penser quand je lui propose un service rendu, c’était souvent comme ça que je savais à qui j’avais à faire. Les opportunistes, ceux qui voient une raison de passer du bon temps, mon argent, ma famille, mon poste mais comment réagira la fille aux cheveux roses ?





Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Jeu 20 Juin - 14:08

  Nyx semblait avoir vu juste à propos du lien entre la victime et la ministre de la culture. Cependant, ce refus de témoigner ne jouait pas en leur faveur. Nyx n’était certes pas contre accélérer la procédure, mais pour cela il fallait qu’il y ait matière à faire. On ne donnait pas de sérum comme ça à la première parole en l’air.

  "Cet homme a donc été arrêté sans aucun chef d’accusation concret ?"

  Elle voulait lui mettre un petit coup de stress. Non pas qu’il s’agissait vraiment là d’une faute sévèrement réprimandable, mais sur le coup ça l’amusait. A côté de ça, Nyx ne remarqua pas particulièrement le changement de couleur de pupille d’Haru, n’y ayant pas particulièrement porté attention, parcourant en même temps un petit peu le maigre dossier. Elle proposait un service ? En voilà une preuve de détermination. En revanche, quand on a du pouvoir, il faut être capable d’assumer ce genre de paroles. Cependant, Nyx n’avait aucun intérêt à en profiter honteusement, et puis c’était beaucoup plus intéressant si le service venait naturellement d’elle, sans l’avoir demandé.

  "Je comprend votre inquiétude Dame du Lys. Cependant, je ne peux pas faire de miracles, du moins dans un cadre professionnel."

  Elle sourit à Haru, lui faisant comprendre l’importance du mot professionnel dans sa phrase. Bien sûr, pour un service personnel, il pourrait en être autrement, mais on ne rend pas de service personnel à une simple collègue de travail, n’est-ce pas ?

  "Eh bien, si vous n’avez pas d’autres obligations pour la journée, il pourrait être l’occasion de boire un verre entre collègues, si vous le voulez bien."

  Sur ces mots, aussi rapidement qu’un clignement d’oeil, l’apparence de Nyx changea pour une forme plus bestiale, avec une paire de cornes et une aile qui passaient difficilement inaperçues. Ajoutons à cela son teint pâle, sa chevelure bleutée et sa tenue plus légère et on obtient une personne qui semblait totalement différente, mais elle était toujours la même. Cette proposition hors travail lui permettrait de juger si cette Dame du Lys valait le coup qu’elle lui rende un service plus personnel, si elle en avait réellement besoin ou si elle cherchait simplement à mettre la ministre de la justice en porte-à-faux.

  Il n’y avait cependant de son pouvoir que le changement d’apparence qui était actif. Elle ne cherchait aucun mal à Haru, elle essayait juste d’être plus convaincante, plus attirante d’une certaine façon avec la pointe d’intimidation qu’il fallait pour faire comprendre qu’elle avait le pouvoir d’améliorer les choses. De ce fait, libre à son interlocutrice de risquer de s’exposer ou non à un cadre plus privé. Si elle cachait des choses, cela pourrait jouer en sa défaveur, et dans le cas contraire ce serait sûrement elle la personne à se méfier de Nyx. A voir à quel point elle désirait ce traitement de faveur.

  "Dans tous les cas, j’espère que votre pupille se porte mieux désormais, bien que j’imagine qu’elle ne sera vraiment soulagée qu’une fois justice rendue et débarrassée de l’inquiétude des représailles."


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Jeu 20 Juin - 18:23

Petits services entre ministres.  Kana_610




Sa remarque sur les chefs d’accusation était certes pertinente mais quand j’ai vu Sekyung se recroquevillé au sol, se cacher derrière moi et me dire qu’elle ne voulait pas retourner, je n’avais qu’un mot à dire et Lancelot a bondi pour s’occuper de ses deux hommes. Puis quand les ronces sont apparues sur son corps, il n’y avait plus aucun doute c’était le fameux “ maître “ de ma protégée qui était en face de nous et sur le coup, j’avais envie qu’une chose c’était que mon Garde leur fasse la peau, c’était une envie soudaine sur le moment mais je me suis vite reprise puis de toute façon Lancelot n’aurait jamais pu faire une chose pareille, il tient à son honneur, il connaît les lois et réfléchir sous la colère n’a jamais été la bonne solution. Il me restait donc à convaincre Sekyung de témoigner contre son bourreau et le tour était joué.

- Je vois, je comprends très bien, c’est déjà beaucoup que vous puissiez mettre ce dossier au-dessus de la pile. Vous comme moi, nous savions très bien la charge de travail que nous avons à faire ici au palais.

Je fis mouche sur cet petit commentaire sur l’aspect professionnel, j’essayais de comprendre ce qu’elle voulait dire par là, moi j’avais une idée de la chose et quand je vois un sourire s’afficher sur son visage, je ne pus que sourire à mon tour, peut-être nous pensions à la même chose et cette entrevue devenait plus qu’intéressante.

- Je ne pense pas être très productive après une après-midi pareille, cette invitation tombe à pic alors, Dame Anger.

Mais alors que je m’apprêtais à me lever, je constate que mon interlocutrice change d’apparence, j’aperçois maintenant une femme plus sauvage, plus séduisante enfin du moins son apparence montre une grande confiance en elle malgré ces cornes sur la tête et cette aile qui a fait son apparition. Mais sur le coup, je me demandais si elle faisait ça pour m’intimider ou simplement montrer une autre facette d’elle ou se protéger de mon pouvoir. D’un côté je voyais le côté excitant de la chose, cette autre aspect de cette femme malgré qu’il soit légèrement démoniaque me donnait envie d’essayer différentes choses comme toucher ces appendices sur son crâne et cette longue chevelure bleue qui ne demande qu’à être caressés.

Les jambes toujours croisées, les avants-bras sur les accoudoirs, j’essaye de garder la même attitude que tout à l’heure, peut-être un petit sourire au coin qui pourrait me trahir mais là tout de suite, je n’avais pas forcément de parler de Sekyung mais plus savoir ce qui se cache derrière cette jolie jeune femme.

- Elle est en très bonne main, j’ai dû la laisser à ma demeure avec mon personnel, j’avoue que j’aurai peut-être préféré rester avec elle mais je devais d’abord régler ce point avec vous, c’est bien une des choses que je suis capable de faire pour elle.

Elle ne se laissait pas approcher, elle avait besoin d’être seule, j’avais donc demandé à Louise qu’elle lui prépare toutes les gourmandises qu’elle souhaite, j’avais promis à ma pupille de rentrer le plus tôt possible que je devais régler des problèmes administratifs et m’arranger avec Monsieur Steelhearth pour les prisonniers.

Maintenant que cette affaire est arrangée, je voulais passer à la partie plus intéressante, ce verre tant voulu et la part du marché qu’elle allait me proposer. Les murs avaient des oreilles, le sécrétaire tout près, il serait plus raisonnable de quitter les lieux mais avec une tenue pareille qui mettait en valeur ses formes, ça allait être difficile.  

- Le bleu vous va très bien Dame Anger mais j’ose imaginer que sortir boire un verre ainsi risque d’être compliqué non ?  Même si je vous trouve très attrayante ainsi.

Je ne tourne pas autour du pot, elle sait très bien qu’elle ne me laissait pas indifférente, nous étions des adultes consentantes et avec mon pouvoir, je ne voyais aucune envie de me rouler ou de profiter de la situation pour me tuer ou autres sévices. C’était tout autre chose que je percevais, la curiosité, l’envie, la méfiance. Certainement dû au marché qu’on est en train de passer, il fallait que je fasse quelque chose sur ce point.

- Je crois que dans l’histoire, c’est moi qui a le plus à perdre non ? Si cela vous dérange on peut oublier le petit service, je ne veux pas vous mettre mal à l’aise mais je sens qu’au fond vous essayez de déterminer si je suis digne de confiance ou non, je me trompe ?

Me levant de mon fauteuil, les deux mains sur le bureau, je penche un peu dans sa direction, m’offrant tout de suite une meilleure vue de cette apparence.

- Alors, nous allons le prendre ce verre ?

La balle était maintenant dans son camps...




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Ven 21 Juin - 0:42

  Il fallait croire que la ministre d’en face acceptait sans contester. Soit elle était particulièrement sûre de n’avoir rien à se reprocher, soit elle n’attendait que ça depuis un moment avec une idée derrière la tête. Ou peut-être simplement que Nyx réfléchissait un petit peu trop, allez savoir. En tout cas, le point positif était qu’elle n’aurait pas à jour de plus de stratagèmes pour l’en convaincre, c’était plutôt une grande réussite de ce côté là. Elle avait même l’impression que la pupille de madame du Lys avait soudainement perdu en importance, mais peut-être se faisait-elle des idées.

  Les quelques doutes qui subsistaient commençaient à s’effacer doucement quand son interlocutrice commença à la complimenter ouvertement. Était-elle attirée par elle ou juste le genre de femme un petit peu trop facile à convaincre ? Elle ne savait même pas si elle était mariée ou non, et ça semblait être réciproque.

  "Ne vous en faites pas pour mon apparence Dame du Lys, je saurai y remédier en temps voulu. Ce serait une injustice que de vous retirer prématurément une chose semblant vous attirer. Considérez cela comme un acte de bonté."

  Nyx se plaisait à garder une certaine distance verbale alors qu’Haru semblait essayer tout le contraire. Non pas qu’elle y tenait particulièrement, au contraire il s’agissait là plus d’une taquinerie qu’autre chose. C’était d’autant plus amusant que cette dernière semblait voir clair dans son jeu.

  "Vous semblez bien mériter votre statut madame du Lys, on ne peut rien vous cacher. Je suppose également que si vous avez identifié le problème, vous avez également la solution. Je suis curieuse de voir ça. En revanche, il est bien trop tard pour revenir sur votre parole, j’ose espérer que vous la tiendrez le moment voulu."

  Elle leva les yeux pour suivre le regard d’Haru jusqu’à ce que ses sens ne finirent par flancher et l’aiguiller vers une autre partie de son interlocutrice. Elle n’allait, pour sûr, pas s’en offusquer, elle venait elle même lui placer sous les yeux. Elle se leva peu après elle, dévoilant sa longue et fine queue qui prenait racine au dessus de son postérieur et dont l’autre extrémité s’approche du nez de la ministre de la culture pour l'effleurer alors que Nyx se permit un petit sourire en coin, signe de la taquinerie imminente.

  "En voilà des manières de se comporter dans mon bureau. Pour la peine, vous payerez la consommation, et c’est mon jour de bonté, je suis clémente sur la peine."

  Bien évidemment elle ne disait pas ça sur un ton sévère mais plutôt sur un ton léger, en concordance avec son expression. En revanche, elle comptait bien lui faire payer la consommation. Non pas qu’elle était dans le besoin, bien au contraire, mais c’était juste là un petit tour qu’elle lui jouait. Elle fit alors le tour du bureau pour rejoindre sa collègue, et par conséquent de la porte.

  "Si une adresse particulière vous fait plaisir, je vous suit de bon coeur."

  Elle n’était pas particulièrement pressée de partir et restait donc à proximité d’Haru, profitant de ne plus être gênée par le bureau pour jeter des regards cette fois sans aucune discrétion. Ce n’était pas elle qui avait lancé les hostilités, donc elle ne risquait pas un retour de bâton là dessus.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Ven 21 Juin - 8:59

Petits services entre ministres.  Kana_610




Le petit jeu venait de commencer, qui de nous deux craquera la première alors que j’avais délibérément jeté mes cartes sur la table, plus offensive certainement, Nyx elle faisait plus subtile, j’en avais assez de jouer la subtilité ou autre faux-semblant à longueur de journée alors que des fois j’aimerai tout simplement mettre les pieds sur le bureau ou envoyer valser tous mes dossiers surtout pour des demandes d'événements plus loufoque les uns que les autres, les gens sont vraiment sans gêne surtout les aventuriers… Enfin c’était mon boulot mais là toute de suite, j’ai une jolie femme qui me fait tourner la tête à m’en faire ma raison première de ma venue.  

- Il m’est difficile de revenir sur ce que j’ai dis…. Enfin il ne faut pas franchir une certaine limite, ça serait dommage que la Ministre de la Justice franchisse la ligne qu’elle essaye de protéger à tout prix.  

Maintenant elle jouait avec sa queue, elle s’amuse de me l’approcher près de mon visage, venir avec sa main aurait été trop intime ou une invitation plus qu’explicite mais de cette manière nous restons encore ce divertissement “ enfantin “ qui monte graduellement.

- Si c’est votre jour de bonté, je vais aussi me montrer généreuse et même vous payez plusieurs verres si vous le souhaitez.  

Non pas que la rendre saoule me serait d’un grand ressort mais je suppose qu’avec une apparence pareille, il doit certainement un certain avantage comme la résistance à certaines choses, peut-être l’alcool fait partie de la liste, c’est à étudier. Elle finit par me retrouver près de la porte, nous avons presque la même taille, je suppose qu’elle doit avoir aussi quelques années de moins que moi mais avec la chance que nous avons dans l’administration d’Aryon, c’est que les postes de ministre sont éligibles qu’à partir de la trentaine, ce n’était donc pas une midinette et nous avions le même âge.

- Je connais un endroit calme, de bons cocktails et surtout l’assurance d’être tranquille.

Un établissement fréquenté par un certain type de clientèle, il faut avouer qu’il fallait avoir le portefeuille qui fallait pour se payer certaines choses mais c’était l’endroit idéal pour un rendez-vous officieux, parler d’affaires ou autres, le personnel avait une clause de confidentialité et je reconnais d’avoir profiter de ce bar plus d’une fois… Puis quand je vois la ministre aussi près de moi ne prenant plus la peine de me regarder de manière discrète, ça laisse à penser à une fin de journée encore plus intéressante mais je dois rentrer tôt pour Sekyung, il faut que je trouve un moyen de la faire témoigner contre ce Eisenmann.

J’ouvre alors la porte telle un gentilhomme l’aurait fait, l’invitant à sortir de son propre bureau.

- Dame Anger  

Un sourire charmeur, des yeux qui se baladent de haut en bas, je me demande pourquoi je ne suis pas venue plus tôt dans ce service. Primus était bel homme, nous avions eu quelques rendez-vous mais je crois que cette collègue était encore mieux…




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Sam 22 Juin - 2:11

  Haru lui faisait bien comprendre qu’elle ne devait pas chercher à exagérer sur ce service. De toute façon, ce n’était pas son but, loin de là. En tout cas, pour le verre ce fut une victoire totale et incontestée. Et comble du bonheur, elle avait une bonne adresse, ce qui signifie qu’elle devrait être plus à l’aise vu qu’elle connaissait l’endroit. Et puis peu importe l’endroit, si tout se passait bien, ce n’est pas là bas que leurs chemins se sépareront, mais plutôt chez l’une ou l’autre.

  Lorsque sa compagnie du jour lui ouvrit la porte, son apparence bestiale disparut aussi vite qu’elle était venue, lui rendant son apparence de sérieuse noble à la chevelure rose. En effet, son pouvoir ne pouvait être actif que dans une pièce fermée, donc même si elle l’avait souhaité, elle n’aurait pas pu continuer. Ça ne l’empêcha pas pour autant de sortir de la pièce la première, répondant à la politesse d’Haru, en prenant soin de passer le plus près possible d’elle sans entrer en contact. Elle se tourna ensuite vers son secrétaire, toujours à son poste.

  "Si on me demande Timothée, je serais absente pour le reste de la journée. Ne m’attends pas pour quitter le bureau."

  "Bien madame."

  Elle savait qu’elle pouvait compter sur lui et qu’il n’était pas trop du genre à se mêler de ce qui ne le regardait pas. En même temps, s’il devait s’amuser à décortiquer chaque sortie d’affaire de Nyx, son efficacité de travail s’en ferait ressentir rapidement. Elle se dirigea donc sans attendre vers la sortie, attendant que sa collègue la rejoigne. Tant qu’elles étaient ici, elle comptait bien éviter les familiarités. Elle travaillait dans la sphère politique depuis bien assez longtemps pour savoir à quel point des rumeurs pouvaient rapidement démarrer à partir de rien. Alors lorsque c’est presque avéré, pensez bien qu’il suffisait d’un pet de mouche. De toute façon, si elle étaient vues ensembles à travers la ville - et elles le seront très certainement - il n’en faudra pas plus pour lancer quelque chose. Donc autant éviter d’envenimer la situation directement au risque de mettre Haru dans l’embarras.

  "Hâte de visiter cet endroit que vous m’avez décrit Dame du Lys. Je vous fais entièrement confiance sur les aspects culturels de la ville. Après tout, à force de devoir gérer tout ça, je suppose que vous en venez à connaître les pépites culturelles les plus rares."

  Elle laissait naturellement sa compagnie du jour la guider vers ce fameux endroit. Peut-être le connaissait-elle, peut-être non. Découvrir quelque chose de nouveau sonnait comme quelque chose d’agréable, tandis que le confort du savoir semblait l’être tout autant. Difficile pour elle de savoir ce qu’elle préférerait, mais elle serait rapidement fixée. Enfin si, ce qu’elle préférait pour le coup c’était la compagnie, plus que le lieux.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Lun 24 Juin - 9:47

Petits services entre ministres.  Kana_610




A peine que ma collègue pose le pied de dehors, son apparence “ démoniaque “ s’envole aussitôt, non pas que je sois déçue de ce fait mais sous son autre apparence, on pouvait percevoir une femme au fort caractère et fort séduisante, non pas qu’elle ne l’était pas comme ça mais il y avait un petit quelque chose en plus qui me titillait surtout quand elle prends la peine de passer si près de moi. Notre petit jeu était maintenant claire, nous avions franchi toutes les limites sur les limites de proximité, elle était clairement rentrée dans ma sphère intime, pouvant presque sentir ce parfum si entêtant mais je fis mine de rien, gardons toujours mon sérieux devant son secrétaire, nous étions en rendez-vous professionnel et non en train de batifoler.

J’adresse mes salutations à ce Timothée et suit ma collègue qui clame haut et fort les raisons de notre visite pour des oreilles indiscrètes.

- Nous allons bientôt fêter la saison chaude, de nombreuses associations prévoient diverses festivités, le centre commerçant de la Capitale regorge de multiples surprises.  

Ce n’était guère un mensonge, loin de là, la saison chaude était un moment propice aux fêtes, on verra certainement quelques décorations mais ce n’était pas mon objectif principal du jour, le plus important était d’amener cette jolie demoiselle à l’Herbarium. Je profite de la balade pour vraiment montrer les diverses festivités de certains commerçants, entre les loteries, concours de déguisements, carnaval, je racontais ça avec passion, j’aimais mon boulot, l’histoire et la culture du pays me tenait beaucoup à coeur à défaut de valider à tout bout de champs des demandes bizarres d’évènements. Nous arrivons enfin devant l’établissement d’un certain standing, sa façade au style chic, reprenant les traits du palais, le serveur nous accueille dans le grand patio baigné de lumière, le bar ressemble à une boutique d’apothicaire avec une lumière tamisée pour les étages de toutes les boissons disponibles. Le serveur nous retrouve, souriant comme toujours et lui demande la salle sur les hauteurs et de préférence privatisé si possible. James avait l’habitude de mes demandes et m’invite à le suivre, je souris à Nyx et la fait passer devant pour grimper les quelques marches pour atteindre la terrasse. Je demande à l’homme de nous amener deux nouveaux cocktails frais suite à la température dehors.

- Asseyez vous Nyx, enfin si je peux me permettre de vous appeler comme ça.  

On trouvait sur cette Terrasse plusieurs banquettes d’extérieures confortables avec des gros coussins, parfait pour se prélasser. Il y avait des carrés plus conventionnels, des fauteuils en cuir pour des rendez-vous plus professionnels ou commerciaux au choix mais j’ai préféré choisir l’esprit convivialité. Je prends place sur une des banquettes à elle de choisir sa place.



Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Lun 24 Juin - 14:45

  Assez rapidement, Nyx commençait à se demander dans quoi elle s’était embarquée. Tout cet entrain d’Haru pour les festivités à venir était perturbant. Nyx s’était dit que c’était cliché d’imaginer la ministre de la culture de la sorte, mais finalement on était en plein dedans. Bon, de son côté elle devait sûrement avoir l’effet similaire par rapport à son ministère sans vraiment y faire attention… Ce n’était pas non plus que ça ne l’intéressait pas, elle aimait bien faire la fête en dehors du travail, mais elle n’était juste pas dans l’ambiance, s’étant déjà préparée à plus intime. Néanmoins, elle essayait de s’intéresser à ce qu’elle disait et alimentait la conversation. Après tout, c’était un peu elle qui avait lancé le sujet, il fallait assumer jusqu’au bout.

  Finalement, elles arrivèrent devant de bâtiment chic inconnu de Nyx. Elle ne vivait pas à la capitale depuis si longtemps, et avec le travail elle n’avait clairement pas eu le temps libre et la motivation pour se faire tous les lieux de boisson de la ville. Tout devint soudainement plus intéressant lorsqu’Haru demanda une salle privatisée. Était-ce ce genre de lieux où on n’entrait que par le réseau ? Ça pourrait expliquer pourquoi elle n’y avait encore jamais mis les pieds. Au vu de la qualité du bâtiment, l’hypothèse semblait loin d’être improbable. Mais passons.

  Elles arrivèrent donc dans une terrasse privatisée, en hauteur, donnant une assez belle vue sur cette partie de la capitale. Sa collègue, enfin non, sa compagnie du coup, était amusante à essayer de l’appeler par son prénom tout en la vouvoyant. Peut-être craignait-elle la réponse de Nyx ? En tout cas, cette dernière considérait que le cadre professionnel était désormais bel et bien rompu. Le seul bémol qu’elle voyait à cette scène était le fait qu’elles soient en extérieur. Cela l’empêchait de jouer avec son autre forme. Ceci étant, ce n’était pas bien grave, elle aurait sûrement d’autres occasions.

  "Bien sûr bichette, il faut se décoincer un peu. N’aies crainte, tout va bien se passer."

  La transition pouvait paraître soudaine mais c’était habituel pour Nyx. Sitôt elle ne se considérait plus au travail et sitôt son attitude se relâchait totalement. Et puis maintenant qu’elles étaient là, c’était trop tard pour qu’Haru fuie. En parlant de fuite, Nyx avait trouvé la place parfaite. Elle s’approcha donc de la même banquette que l’autre femme et, sans crier garde, s’assit sur ses genoux, de profil. Elle passa sans plus attendre un bras dans le dos d’Haru pour prendre ses aises.

  "Donc on lui fait quoi à ce vilain monsieur ? On le garde enfermé jusqu’à nouvel ordre ? J’ai juste à me pointer là bas pour que personne ne le relâche, c’est pratique."

  Elle s’adressait à elle avec une voix douce et quelques peu charmeuse. Désormais, on pouvait entrer dans les vraies solutions à son problèmes, et plus vite ce sera réglé, plus vite elles pourraient passer à d’autres choses plus intéressantes.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Lun 24 Juin - 15:21

Petits services entre ministres.  Kana_610





Le cadre était parfait, un temps magnifique, un cadre décontracté, une compagnie agréable, nous étions enfin seules, aucune oreille indiscrète pour nous déranger et on pouvait parler de tout et de rien mais surtout faire ce que l’on veut. J’avais tenté une première approche, l’appeler sur mon prénom tout en gardant le vouvoiement de rigueur, allons étape par étape mais comment rester de marbre quand elle m’appelle bichette et finit sur mes genoux le bras dans mon dos.

- Je vois...  

Mais là tout de suite, je ne savais plus quoi faire, autant de familiarité d’un coup, je ne m’y attendais pas, moi qui était habitué à une certaine forme de séduction entre nobles mais là, elle a fait sauté toutes les barrières et je vais essayer de me prêter au jeu et ne plus me laisser déstabiliser.

- Oui laissons le enfermer, ce n’est qu’un nuisible qui abuse de jeunes femmes sans défense.

Je prends la peine d’observer ce visage tendre, cette chevelure couleur bonbon détonne par rapport à son attitude dans le bureau où elle jouait une politicienne hors pair, là j’avais en face de moi une femme plus joueuse, plus charmeuse, libérée de toutes les entraves et bien que ça m’en déplaise, j’admire le premier pas qu’elle a osé faire pour briser la glace.

- Donc on peut oublier Dame Anger et le vouvoiement alors si je comprends bien.  

Un sourire malicieux apparaît sur mon visage, si elle se permet autant de familiarité, je pouvais aussi bien me le permettre quand ma main retrouve sa cuisse d’un côté et le bas de son dos de avec l’autre pour l’aider à bien se tenir.

- Et si nous parlons d’autre chose Nyx, comme par exemple si vous avez d’autres hobbies que de jeter des gens en prison, telle que la lecture voir l’écriture ou simplement vous prélasser souvent sur les genoux de d’autres personnes ?  

Bon ça c’était mes passes-temps préférés, j’aimais particulièrement la lecture dans mon jardin, j’avais quelques auteurs favoris mais oser dire dans la haute sphère qu’on adorait les romans de Lyn Regan n’était pas forcément un sujet de discussion ouvert à tout le monde, cette fameuse romancière de nouvelles érotiques mais Sekyung prenait tout mon temps libre ses derniers temps, non pas que ça me dérange mais ce petit intermède avec Nyx me faisait un bien fou.

- Je peux commencer si tu le souhaites, j’avoue adorer la lecture et non que les livres d’Histoire, c’était mes recherches dans ma jeunesse et il faut changer de registre pour s’évader un peu...  

Laissant le suspense faire l’action, ma main s’amuse alors à caresser sa cuisse, se promenant ici et là, mon regard plongé dans le sien attendant le moindre signe pour embrasser ses lèvres qui ont l’air d’un vrai délice…



Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Lun 24 Juin - 17:41

  Visiblement, la petite bichette semblait avoir été prise au dépourvu. Néanmoins, elle ne perdait pas tout ses moyens et avait l’air de vite reprendre du poil de la bête au vu de ce petit sourire que Nyx ne voyait que trop bien au vu de leur proximité. Bon au moins, la question du criminel était réglée. Si elle avait cherché à discuter ou insisté là dessus, on aurait pu y comprendre une réticence à aller plus loin, mais là ça ressemblait énormément à un feu vert pour la suite, aussi bien pour le criminel que pour leur instant privé. A sa demande de confirmation, Nyx se contenta de lui rendre son petit sourire, lui laissant balader ses main où elle le souhaitait.

  Le plus amusant vint ensuite, lorsqu’Haru introduit ses passe-temps. La lecture ? Certes de n’était pas du plus surprenant venant d’une ministre de la culture, une fois de plus, mais le fait qu’elle en parle presque comme son occupation favorite était assez ironique. Si elle lisait tant, il n’était pas impossible qu’elle soit tombée sur l’un de ses romans. Peut-être était-ce là une façon subtile de faire dire à Nyx ce qu’elle savait déjà ? En tout cas, cette dernière ne chercha pas plus loin et lui répondit aussitôt après elle.

  "Je suis une ancienne romancière, mais j’ai dû arrêter il y a quelques années quand je me suis lancée en politique. Cela dit je lis aussi beaucoup et je continue d’écrire un peu de temps à autre, mais je ne publie plus. Du moins, plus sous ce nom."

  Il fallait avouer qu’elle n’était pas allée le chercher bien loin ce pseudonyme. Le même nombre de lettres dans le prénom, un nom qui était simplement un anagramme du sien… De toute façon elle ne cherchait pas particulièrement à le cacher. Certes pour une ministre ça donnait mauvaise impression d’écrire des textes érotiques, mais le citoyen moyen ne ferait sûrement pas le rapprochement. Et quant aux nobles, et bien elle les estimait suffisamment intelligents pour ne pas aller répandre la nouvelle trop vite. Après tout, ce serait avouer à demi-mot lire ce type d’ouvrages. De fait, s’ils voulaient exposer Nyx, ils s’exposaient presque tout autant.

  "Peut-être que tu as déjà lu un de mes bouquin ? Mes dernières publications officielles étaient des romans d’enquête. Au moins, on sait d’où ça vient. Sinon, des auteurs favoris peut-être ?"

  Elle trouverait ça très amusant qu’elle lui rétorque son pseudonyme. Cela dit, avouer lire ce genre de texte, même dans ce contexte plutôt intime, ce n’était pas du goût de tout le monde. Cela dit, entre son sous entendu et sa résistance quasi nulle aux approches de Nyx, elle se disait qu’elle devait sûrement être une bonne cliente. Après, que ce soit des siens ou de ceux des autres, elle ne pouvait pas le savoir.

  Pendant ce temps, elle laissa remonter sa main dans le dos d’Haru, ne se privant pas à passer ses doigts dans la douce chevelure de son siège du moment. Le but du jeu était bien évidemment de faire craquer l’autre la première, lui faire faire LE pas de trop avant elle.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 25 Juin - 7:45

Petits services entre ministres.  Kana_610



- Alors comme ça tu en as des non-officielles si je comprends bien ?  

Voici la seule chose que j’ai retenu, elle écrivait donc des romans policiers mais qu’est-ce qu’elle pouvait écrire sous un autre nom ? Quelque chose d’inavouable au premier venu ou simplement voulait-elle garder un brin de secrets avec moi, cette idée me plait, il fallait que je trouve le moyen qu’elle se dévoile un peu plus.

- Ou j’ai quelques auteurs préférés, par exemple dans l’esprit aventure - fantasy  je dirai TauleQuien ou Rauling, ah si Aube !  

Trois auteurs qui ont marqué notre ère, il y a quelques années, je ne me lasse jamais de les lire mais j’avoue que la main baladeuse de Nyx dans mon dos est encore plus agréable me rappelant mes autres lectures favorites.

- Mais bon j’avoue lire des romans plus à l’eau de rose même que cette Lyn Regan est mon auteur préféré.

Un sourire apparaît sur mon visage, je me rappelle encore cette histoire entre cette garde et sa supérieure, la scène ressemblait un peu à celle actuelle. La petite nouvelle à califourchon sur les genoux de sa Lieutenant, une passion interdite mais encore plus tentante. Ça commençait tout doucement quand les mains de la nouvelle glissaient tout doucement le long de la nuque de sa chef pour remonter sur ses joues, tout en caressant celle-ci. Instinctivement, je me mordille la lèvre inférieure, me remémorant la suite de l’histoire qui devenait tout de suite plus torride et m’imaginer écrire la suite avec ma collègue sur cette banquette devenait une possibilité fort encourageante.

- Mais je devrais m’intéresser à tes romans d’enquête aussi, peut-être que ça pourrait me plaire aussi.  

Ma main retrouve alors sa joue, activant alors mon pouvoir pour ressentir toutes ses émotions. Je compris très vite qu’elle aussi avait envie d’aller plus loin, je voyais les courbes du désir en avant ainsi que la curiosité et l’amusement, elle voulait certainement me faire tourner en bourrique mais moi aussi j’étais forte à ce petit jeu. Approchant un peu plus mon visage du sien, je relève légèrement son menton pour voir ses jolis yeux.

- Dans tes histoires, est-ce que les méchants gagnent car je me demande quelle serait ma sanction si j’ose te voler un baiser ?

Mes lèvres à quelques centimètres des siennes, je pouvais sentir l’odeur sucré de sa peau ainsi que son souffle chaud mais je ne fis rien, lui laissant encore la possibilité de partir ou non, ma main sur sa cuisse devient encore plus baladeuse, l’autre tenant fermement sa taille.

- Alors est-ce que je serai sévèrement punie ou non ?  




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Mar 25 Juin - 14:14

  Haru lui citait des auteurs des plus classiques. Nyx aimait bien aussi mais elle ne les avait jamais trouvés transcendants. Peut-être était-ce l’excès de popularité, voire une petite jalousie passée de n’avoir pas aussi bien réussi, allez savoir. Mais c’est alors qu’Haru prononça LE nom. SON nom. Du moins, son pseudonyme. Le sourire de Nyx ne put que s’agrandir en entendant ça, un mélange d’amusement et de fierté pour la révélation à venir.

  "C’est amusant ce nom, Regan. Les même lettres que dans mon nom. Sacré coïncidence, ça doit être un signe."

  Nyx avait un ton exagérément ironique, fixant Haru pour essayer de voir dans ses yeux quand elle allait percuter. Elle put remarquer ses mimiques, ce mordillement de lèvre qui semblait en dire long sur ce qu’il se passait dans sa tête. Etait-elle en train de penser à l’un de ses ouvrages ? Ou alors à Nyx elle même sous un angle particulier ? Peut-être une toute autre personne aussi, ce qui serait fortement osé de sa part. En tout cas, elle ne semblait pas bien loin de craquer. A moins que ce ne soit justement fait exprès pour tromper la ministre de la justice.

  "Si tu aimes déjà mon style, tu devrais adorer."

  Alors qu’elle allait enchaîner sur une autre remarque, elle ne put rater à cette distance ce changement de couleur dans ses yeux. Cela ne pouvait que venir d’un pouvoir. Cela dit, ça ne lui donnait pas plus d’information sur la nature de ce pouvoir puisqu’elle ne ressentait rien d’autre et n’avait pas l’impression d’être changée d’une quelconque façon que ce soit.

  "Il faudrait tout d’abord parler de ta sanction pour tricherie. Je ne sais pas ce que tu fais exactement mais ça ne me semble pas très honnête tout ça."

  Elle plaça alors sa main libre sur celle traînant le long de sa cuisse pour l’arrêter délicatement. Elles étaient si proches et Haru la menaçait déjà d’un baiser. C’était l’occasion rêvée de refermer son emprise sur la demoiselle.

  "Si ça devait arriver à mon bureau, ce serait l’exile à coup sûr. Mais ici je serait plus clémente, ce sera seulement un engagement, à per-pé-tui-té."

  Elle ralentissait bien sur le dernier mot pour insister dessus. Si Haru souhaitait franchir le cap, elle devait être prête à en assumer les conséquences. Nyx n’avait pas grand intérêt en une simple femme cherchant à charmer tout ce qui bouge. Bien sûr, parler d’amour serait quelques peu exagéré et précipité, mais elle voulait voir si, aux yeux de l’autre ministre, elle valait le coup de se priver du reste des possibilités ou non. Cela dit, si elle refusait, elle n’allait pas partir comme ça, mais cela l'aiguillerait sur les intentions réelles de la braise lui faisant face.

  "La balle est dans ton camp Haru du Lys. La débauche ou une magnifique créature avec ton nom dessus ?"

  Elle n'hésita pas à se jeter des fleurs. Après tout, dans ce domaine, l’hésitation n’avait pas sa place si l’on souhaitait mettre les chances de son côté.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 25 Juin - 14:55

Petits services entre ministres.  Kana_610





Ce petit sourire narquois quand je parle de Regan est plus que suffisant, elle connaissait cette auteure et le fait qu’elle m’aiguille sur l'anagramme de son nom est encore plus révélateur, elle était tout simplement cette écrivaine dont j’appréciais particulièrement

- Je pense que je vais adorer ses policiers alors.

Mon pouvoir maintenant actif, je commençais à voir clair dans son jeu, tout ceci était certes amusement mais elle ne se livre pas si facilement, elle n’est certainement pas une adepte d’une surprise le temps d’une soirée, peut-être cherchait-elle quelque chose de plus sérieux mais l’attraction qu’elle essaie d’asseoir sur moi est enivrante.

- Je ne ferai rien qui pourrait te nuire ou te faire mal, c’est juste on va dire une manière de voir ton vrai toi.

Sa main arrête la mienne, elle voulait calmer le jouer, devenir maîtresse de la situation, je me laissais faire mais je continue alors de la dévorer du regard, si elle croit que ça m’empêchera d’avoir diverses idées sur comment je pourrai lui faire plaisir, elle se trompe.

- Alors on a bien fait de ne pas être dans ton bureau alors...

Je ne savais pas de quoi elle voulait parler avec son perpétuité mais pour le peu que je la connaisse, je ne la vois pas me demander en mariage dans les prochains jours ni même me demander de lui dire “ je t’aime “, peut-être voulait-elle une relation intime exclusive et non pas qu’un vulgaire rendez-vous sur une terrasse pour un simple service de sa part.

- Je ne peux pas choisir la débauche et la magnifique créature alors.

Un sourire malicieux plus tard et mes doigts s'entremêlent dans sa main qui a voulu m’arrêter dans sa course, je m’amuse à la regarder de plus près, mes yeux devenant certainement d’un doré resplendissant.

- C’est bien dommage que mes yeux ne puissent prendre cinquante nuances différentes mais je suis bien curieuse de savoir où la célèbre Lyn Regan a eu tant d’inspiration dans ses romans policiers.

Le baiser était certes prohibé mais rien ne m’interdit de déposer mes lèvres dans son cou. Renforçant ma poigne sur ses doigts, je glisse quelques baiser dans cette parcelle de peau si ouvertement offerte.

- Dois-je signer cette accord à per-pé-tui-té pour connaître l’intrigue du prochain roman ?

Ma bouche continue alors sa course folle, mordillant son oreille pour lui chuchoter quelques mots.

- Quand vas-tu craquer ma belle Lyn Regan

Je lui tourne alors la tête vers la mienne, le regard rempli de désirs, priant qu’elle décide enfin à faire ce fichu premier pas avant que je le fasse moi-même/




Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Mar 25 Juin - 15:51

  Une manière de voir la vraie elle donc. Une sorte de sondage de l’esprit ? Ou quelque chose de plus malsain du type voir sous à travers les vêtements ? La seconde expliquerait plutôt bien ce petit mouvement de lèvre un petit peu auparavant. Ces deux possibilités ne faisaient qu’accentuer l’écart entre la simple dépravée et la femme mûre et fiable. Cependant, il semblait que Nyx n’en saurait pas plus pour le moment, donc il faudra faire avec.

  L’autre ombre au tableau était, en revanche, beaucoup plus problématique. Haru semblait résister tant bien que mal aux avances de Nyx. Elle qui avait lancé les hostilités, qui semblait être au bout de sa retenue depuis un moment déjà, avait l’air de tenir bon, une sorte d’instinct de survie, en quelques sortes.

  "Chaque auteur a ses petits secrets. Et les secrets, ça se mérite. Et manque de chance, je suis très mauvaise perdante."

  Elle ne manqua bien sûr pas ce petit jeu de mot avec le titre d’un de ses écrits, preuve qu’elle en connaissait effectivement un rayon. Néanmoins, Nyx ne se ferait pas amadouer aussi facilement. Par contre, l’attaque suivante était déjà beaucoup plus puissante. Elle ferma les yeux pour profiter de chaque petit baiser qui parcourait son cou, affichant un sourire incontrôlé en la sentant remonter jusqu’à son oreille.

  "Tu veux vraiment que je craque ? Je vois, je ne suis qu’un trophée de plus à ta collection, une parmi d’autres."

  Nyx jouait sur la carte de la culpabilité pour essayer de l’avoir. Non pas qu’elle lui en voulait réellement, sa voix gardant ce ton doux et charmeur, mais toute stratégie était bonne à tenter.

  "Je t’ai laissé une chance que tu n’as pas saisie. Es-tu certaine d’avoir bien saisi toutes les règles ?"

  Sur ces mots, elle rouvrit les yeux et libéra ses deux mains les placer juste sous la poitrine d’Haru et la pousser contre le dossier de son siège. Elle y allait principalement en douceur, mais y avait inséré juste la pointe de brutalité nécessaire pour la surprendre. Elle profita de cet espace pour se repositionner, se mettant à califourchon sur la belle demoiselle. Cette fois elle se pencha vers elle jusqu’à retrouver cette proximité qu’elle avait brisé quelques secondes plus tôt, avec un air très joueur.

  "Si tu te laisses faire alors tu seras à moi et moi seule. L’intrigue du prochain roman ? Que penses-tu de «la chienne et le behemoth» ?"

  Nyx faisait bien sûr référence à son surnom de behemoth de la justice, au vu de sa forme bestiale qui pouvait être intimidante. Et sans attendre une quelconque réponse, elle déposa ses lèvres sur celles d’Haru, appuyant assez pour forcer sa tête à se pencher en arrière, l’entraînant dans un baiser passionné. Elle voulait qu’Haru n’éprouve absolument aucun sentiment de victoire et qu’au contraire elle ait l’impression d’avoir perdu. Après tout, aucune règle n’avait clairement été annoncée dans leur petit jeu. Les lois sont faites par les vainqueurs, et Nyx était plutôt calée sur le sujet.


Petits services entre ministres.  10kp
Haru Du Lys
MESSAGES : 339
CRISTAUX : 311
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mer 26 Juin - 8:02

Petits services entre ministres.  Kana_610





- Un trophée ? Non tu es beaucoup plus que ça Nyx...

Peut-être elle sera celle qui aura réussi où d’autres ont échoué, peut-être qu’elle arrivera à faire battre mon petit coeur mais j’étais bien curieuse de savoir comment s’y prendre mise à part me forcer à “ signer “ ce pacte avant même toutes hostilités.

- Je comprends que tu voudrais un traitement de faveur par rapport à mes soi-disants autres conquêtes que tu penses si nombreuses… alors que je cherche juste la personne qui arriverait à me retenir...

C’était que pure vérité, il m’est arrivée de profiter que de la partie luxure mais aussi envisagé d’aller beaucoup plus loin surtout à mon âge où au bout d’un moment il serait plus raisonnable de se poser et vivre une vie tranquille. Mère s’amusait à m’arranger divers rendez-vous, certes la plupart était ennuyant à souhait surtout des fils de bonne famille mais aucun étaient potables à mon plus grand désespoir, je préférais tellement des personnes comme Nyx…

- As-tu peur que je t’utilise ?

Mais à peine ces quelques mots prononcés, la voilà qu’elle s’installe à califourchon sur moi, elle parle de moi comme une prédatrice mais qui essayait de contrôler la situation à l’instant. Je lève tout doucement les yeux vers elle, un sourire satisfait au visage, elle était tout bonnement en train de craquer, les baisers dans le cou, cette arme fatale contre les femmes était sans faille. Me poussant contre le dossier pour me montrer la dominatrice qu’elle était, je voyais en elle que désir et domination, cette situation me plaisait de plus en plus même si j’étais littéralement dos au mur, comment je pourrai repousser les avances de cette femme maintenant que nous avions carrément franchi la limite, mon corps la désire,je ne peux plus faire machine arrière, ça serait beaucoup trop dur et ça malgré le contrat qu’elle compte me faire accepter. Est-ce que ça me dérangerait tant que ça de voir plus loin avec la ministre ? On ne se connaissait pas certes, je connais sa façon d’écrire, son imagination mais c’était Lyn Regan et même si c’était certainement mon auteur préféré, est-ce une raison de sauter dans le piège à pieds joints ?

Ses lèvres maintenant contre les miennes, l’étau s’était resserré, dois-je me laisser faire ? Qui refuserait les avances d’une femme comme elle qui peut prendre l’apparence d’un “ démon “, le behemoth lui allait bien mais je n'appréciais pas forcément le terme chienne pour moi. Posant mes mains sur ses fesses, je finis malgré tout ce baiser ainsi que les conditions qui vont avec. Après ce grand élan de passion, je préfère me séparer quelques secondes d’elle.

- Et si nous voyons comment ça se passe entre nous avant de parler de perpétuité, disons que j’accepte la peine de sûreté qui peut-être renouvelable.

Embrassant de nouveau son cou, je finis de donner mes dernières conditions.

- Nous serions toutes les deux gagnantes dans l’histoire, tu ne trouves pas ma jolie behemoth...

Glissant maintenant ma main sur sa nuque, j’approche à mon tour ses lèvres des miennes.

- Laisse toi donc faire et je te promets d’être à toi seule pendant ma peine...

Sans sommation, je mordille sa lèvre inférieure avant de lui donner un baiser passionné.





Petits services entre ministres.  Lys_1511
Nyx Anger
MESSAGES : 174
CRISTAUX : 433
COULEUR : #720F06

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nyx Anger
Noble
Mer 26 Juin - 15:49

  La situation était compliquée pour Nyx. Elle était tiraillée entre tenter d’asseoir sa domination ou s’offrir à Haru. Pourtant, pour qu’elle accepte de se soumettre à quelqu’un, il fallait que cette personne soit plutôt exceptionnelle, elle s’était bien trop habituée au pouvoir pour se laisser faire si facilement. Cependant, c’est un point qu’elle ne remarquait pas pour le moment, bien trop occupée par le feu de l’action.

  "Personne ne peut m’utiliser. Beaucoup ont essayé, ils se sont tous mordus les doigts."

  Mais même après avoir accepté ce baiser, Haru voulait en discuter les conditions. Il était pourtant trop tard, et Nyx était plutôt bornée. Si elle pensait pouvoir profiter de ce baiser agréable et passionné pour essayer de l’amadouer, c’était raté. Oh et enivrant aussi… Non, définitivement ça n’allait pas fonctionner.

  "Depuis quand c’est à la criminelle de choisir sa peine ? Cela dit, si tu te débrouilles bien, tu peux espérer une remise. Enfin, ce n’est pas non comme si tu étais réellement enchainée."

  Elle accepta le second baiser avec plaisir, appréciant l’attention qu’Haru portait au moindre petit détail. Une femme d’expérience pour sûr. Le plus ironique serait que ce soit ses livres qui aient inspiré la dame, ce qui signifierait que Nyx soit mise à mal par elle même en quelque sortes. Une chose était sûr, c’est qu’elle n’était pas le genre de personne avec qui elle allait s’ennuyer. Sans rompre le baiser, elle se pencha sur le côté pour faire perdre l’équilibre à sa conquête et l’allonger sur la banquette, Nyx bien évidemment sur le dessus. L’avantage, c’est qu’Haru ne pouvait pas reprendre le dessus sans les faire tomber toutes les deux.

  Après quelques instants, Nyx finit par retirer ses lèvres et plaça ses bras, croisés, juste au dessus de la poitrine d’Haru, en appui sur le haut de son sternum. Elle approcha son propre buste de son visage, sans non plus lui mettre sous le nez, pour lui laisser le choix de la vue, entre ça et son visage.

  "Pourquoi lutter ? Je sais que tu n’attends que de pouvoir sentir ma queue contre ton corps, sous l’ombre de mon aile, tout en caressant mes cornes. Pourquoi essayer de s’en emparer quand on peut avoir quelqu’un qui sait s’en servir mieux que quiconque ?"

  Le but actuel n’était plus temps d’obtenir Haru sur la durée. En effet, en exagérant à parler de perpétuité, elle avait fait dire de la bouche de l’autre ministre elle même qu’elle était prête à se réserver un temps. C’est tout ce qui lui fallait, et elle se gardait bien de l’avouer pour ne pas révéler la supercherie. Le but désormais était simplement d’avoir le dessus. Elle essayait de convaincre Haru de ce qu’elle voulait, la tentant au possible dans l’espoir d’avoir sa reddition. Non pas qu’elle la souhaitait passive ou inactive, bien au contraire, mais elle voulait juste gagner.

  "A moins que tu veuilles tenter d’autres petits baisers pour m’amadouer ? Où iront les prochains ?"

  Elle ne repartit pas directement à l’assaut de sa conquête, lui laissant le choix des armes après lui avoir présenté ses options, ou du moins ce qu’elle pensait devoir être ses seules options.


Petits services entre ministres.  10kp
Contenu sponsorisé


Le royaume d'Aryon :: Le royaume d'Aryon
Zone RP
 :: La capitale :: Le palais
Aller à la page : 1, 2  Suivant
NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum