Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Une mission pour un espion

Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Lun 21 Oct - 11:49

Une mission pour un espion  Kana_610




Lancelot, mon garde personnel qui travaille à mi-temps à la Garde Royale m’avait annoncé, il y a quelques Lunes de ça, que la Garde Civile venait de sortir une petite promotion de jeunes espions. J’ai déjà eu recours au Soldat Anastasia Baskerville et un autre profil sortait du lot, un certain Nox Niebelung pourrait aussi bien faire l’affaire, pourquoi pas essayer un autre avec une nouvel approche surtout qu’il y avait une nomination qui me chagrine depuis quelques temps et je ne comprenais pas le choix de la Commission, il allait être difficile à approcher et quoi de mieux qu’un soldat pour le faire, il me restait juste quelques détails administratifs à régler avant ça.

Mais aujourd’hui, je devais passer l’entretien avec le soldat Neibelung, j’avais pris rendez-vous directement dans la Caserne principal de la ville, située au Nord-Ouest de celle-ci. Elle était proche de l’Arène mais aussi de l’hippodrome royal pour les séances d'entraînement équestres, toutes les jeunes recrues passent par cette Caserne pour faire leur classe et il n’y avait rien d’étonnant que je débarque dans ce lieu, j’avais souvent des réunions avec la Commission pour faire les rapports mensuels, réunion d’un ennui profond mais ma présence était de mise, heureusement que la Ministre des Armes étaient un brin amusante et j’arrive à obtenir pas mal d’informations de sa part.

Dossiers sous le bras, on me fait rentrer et me conduit à ma salle habituelle dans l’aîle des officiers, un petit bureau temporaire que j’utilise certaines fois, on dirait plus une salle d’interrogatoire mais elle avait le mérite d’être discrète car elle se trouvait au même niveau que la grande salle de conférences qu’on utilise lors des réunions, peu de gens peuvent s’imaginer que je convoque un soldat sauf si mes faits et gestes sont observés mais vu les mouvements qui se déroulent dans cette partie de la Caserne, il était quasi-impossible de faire un état des lieux des visites quotidiennes.

Une fois arrivée dans mon bureau temporaire, je laisse Lancelot devant la porte, il accueillera mon rendez-vous, je vais profiter de relire rapidement les notes que j’ai de ce jeune homme. Je me rappelle encore de ma réaction quand j’ai vu le portrait de celui-ci, il était bel homme, des débuts difficiles pendant ses classes mais il voulait faire partie des espions, d’ailleurs seul le Maître-Espion a appuyé sa candidature pour son don, celui de parler avec les animaux si j’ai bien compris, ça peut-être utile, rien de mieux qu’un petit oiseau pour espionner une discussion forte déplaisante à l’égard de la Couronne, je trouvais moi aussi l’idée fort séduisante.

Je regarde rapidement l’horloge, il ne va pas tarder, j’avais un peu d’avance et regarde une dernière fois ma tenue, un pantalon noir serré, une chemise blanche cintrée avec une veste d’un tissu noble au reflet bleu nuit, un fameux mélange de couleurs qui se marie très bien avec mes cheveux attachés, laissant apparaître mes oreilles. Je sais, j’avais une classe naturelle et les effluves de mon parfum pouvait faire chavirer plus d’un ou même d’une.

D’ailleurs, j’entends Lancelot m'appeler, je me lève aussitôt pour accueillir mon invité avec mon plus beau sourire.


- Bonjour Monsieur Niebelung, asseyez-vous, je vous en prie.

Mon garde ferme alors la porte derrière lui, se calant dans un coin… l’heure de l’entretien commence dès maintenant !




Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Lun 21 Oct - 19:00

Une truffe humide fut ce qui tira Nox de son sommeil profond. Il émergea doucement alors que la chienne le poussait du museau.

« Nox se réveille ? On mange ? »

Plissant les yeux pour accommoder sa vue à la lumière qui baignait dans la chambre – oui il avait encore oublié de fermer les rideaux pour la nuit –, il put enfin distinguer nettement les traits de sa meilleure amie.

« Phoenix… Je t’ai déjà dit d’être un peu plus patiente le matin… J’étais encore en train de rêver…
- Nox a oublié ? Nox a rendez-vous aujourd’hui !
»

Foudroyé par la vérité, le soldat ne put s’empêcher de se frapper le front avec la paume de main. Puis, par habitude, il caressa sa chienne sur le haut du crâne avec beaucoup d’affection, lui dérobant quelques léchouilles matinales.

« Qu’est-ce que je ferai sans toi… »

Le rouquin sorti de son sac des restes à donner à sa boule de poils, qui faisait déjà frétiller sa queue dans tous les sens, contente que son maître se soit levé, l’exercice matinal allait arriver. Il fit sa toilette pendant que Phoenix se sustentait. Le charmeur enfila une chemise de soie pour son rendez-vous, un pantalon en cuir, laça ses bottes, et se couvrit d’une pelisse en toile brune qui garderait un tout petit peu de chaleur. Une fois terminé, il avala rapidement un bout de pain et relut la lettre qu’il avait reçu de son supérieur.
Pour faire simple, il était attendu par quelqu’un d’important, enfin, il supposait que c’était quelqu’un d’important. Ou alors, cela était encore en rapport avec l’espionnage, et il commençait à devenir habituel de ne pas avoir pourquoi on le convoquait. Ou les deux à la fois. Encore plus drôle.

« Phoenix, tu viens ? On va se balader un peu. »

Aboyant de joie, la chienne se précipita dehors la première en poussant sans délicatesse la porte et se rua à l’extérieur de la chambre de la caserne. Il avait encore une bonne heure avant son rendez-vous. Au risque de se salir, il se décida tout de même à déambuler dans le quartier autour de la Caserne. Il croisa plusieurs commerçants qu’il connaissait et qu’il salua poliment comme à son habitude. De bon matin, le petit Edgard était déjà en train de gambader dans les rues en jouant au soldat. Phoenix, bonne joueuse, lui courait après dès qu’elle en avait l’occasion en aboyant gaiment.
Une fois l’heure son rendez-vous proche, Nox rappela la gaillarde par la pensée, sans rien dire, et les deux inséparables se mirent en route vers l’Aile de Commission à la caserne.

« Nox est nerveux. »

Hochant la tête, Nox pensa :

« Tu sais… je ne sais même pas pourquoi l’on me fait venir ce matin. Je ne sais pas si j’ai fait quelque chose de mal, si j’ai oublié quelque chose d’important, si j’ai mis en danger quelqu’un. Ou si un supérieur s’est plaint de mon comportement. Ça pourrait être plein de choses. »

Et ils échangeaient par la pensée, en marchant en silence vers le point de rendez-vous. Cette aile était bondée, il n’avait pas besoin d’un grand sens de l’observation pour le remarquer. Mais son instinct lui indiqua qu’il s’agissait sûrement de quelqu’un qui préférait se fondre dans la masse que d’attirer les quelques regards curieux isolés ça et là. Ou tout simplement un de ses supérieurs qui avaient choisi un lieu de facilité pour le réprimander.

« Nox se fait des idées. Nox fait bien son travail.

-  Merci ma belle. Ah ! Ce doit être là. »

Le soldat écarlate vit un Garde qu’il ne reconnut pas devant la porte d’une petite salle d’interrogatoire et qui semblait le chercher du regard. Il en déduisit que ce n’était pas un soldat qui l’avait fait venir ici, car ce dernier aurait assuré sa sécurité seul. Ce devait être une personnalité politique et ou noble. La porte s’ouvrit et il entra, stressé.

Immédiatement, il se posa une quantité impressionnante de questionnements sur le motif de sa convocation. L’espion faisait face à une très jolie femme, plus âgée que lui, habillée d’une chemise blanche épousant ses formes, et d’une étoffe bleu nuit très élégante. Ses cheveux violets dévoilaient harmonieusement ses oreilles et les fins traits de son minois. Avalant sa salive, car toujours nerveux de ne pas savoir ce que pouvait lui vouloir cette femme, il prit une grande inspiration et se présenta.

« Nox Niebelung, au rapport. A qui ai-je l’honneur et en quoi puis-je me rendre utile ? »

Il se frotta l’arrière de la tête par réflexe en souriant pour essayer de se détendre. Mais Phoenix ressentit aussitôt son mal-être et émit un petit son plaintif en guise de réconfort. Avant que son interlocutrice ne puisse répondre, il s’excusa :

« Pardonnez-moi, si la présence de ma chienne vous ennuie, je peux la faire attendre dehors. »

Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 22 Oct - 7:44

Une mission pour un espion  Kana_610




Le soldat fait son apparition dans mon champs de vision, comme sur la photo, il était effectivement très bel homme mais son stress se lit sur son visage même pas besoin d’utiliser mon pouvoir pour comprendre cela mais pour un espion, ne pas savoir contrôler ses émotions… c’est étrange, je pensais qu’ils étaient des êtres sans émotions, capable de revêtir plusieurs casquettes voir personnalités pour se cacher dans la masse, je n’imagine pas si je dois l’envoyer en infiltration chez un noble corrompu.

J’observe sa course jusqu’à la chaise accompagné de son chien, je me rappelle d’avoir lu dans son dossier son aptitude à communiquer avec les animaux, peut-être il avait dressé ce chien pour l’aider dans sa tâche, je ne vois pas trop de notes sur ce sujet encore sur ce dossier, ses supérieurs n’ont pas renseigné cette partie encore, peut-être que c’est un animal de compagnie pure et simple. Enfin, je ne pus m’empêcher de sourire, un petit rictus en coin quand il demande qui je suis. J’aurai pu souffler pour son manque de délicatesse de ne pas connaître une personnalité de gouvernement, certains le feraient mais je n’étais pas comme ça, cette situation me faisait plus rire qu’autre chose et je me contente de lui répondre gentiment alors que je me rassois sur ma chaise.

- Haru Du Lys, enchantée et on va voir ensemble en quoi vous pouvez aider la Couronne.

Sa chienne ressent le désespoir de son maître, il sait peut-être vraiment pas qui je suis, je le mets mal à l’aise ou inversement, il ne comprends pas pourquoi je suis là et le demande.. Je vais essayer de le rassurer alors.

- Moi aussi je serai heureuse de me faire accompagner par mon animal, j’ai un Floki et j’ai investi dans des bracelets enchantés pour pouvoir communiquer avec lui, c’est toujours plaisant de pouvoir communiquer avec lui, donc non ça ne me dérange pas que vous soyez accompagner Monsieur Nibelung, d’ailleurs asseyez vous, je ne mords pas.

Je tourne quelques pages de son rapport, il peut voir alors sa fiche de soldat en premier plan, son état civil et quelques informations sur son parcours, il y avait d’autres feuilles griffonnées derrière mais il ne pouvait lire le contenu.

- Alors reprenons, je suis Haru Du Lys, Premier Ministre et donc le bras droit de la Reine, je viens ici pour quérir de vos services, votre profil m’intéresse mais nous allons un petit moment ensemble ce matin pour savoir si notre petit partenariat peut fonctionner, alors je vous préviens, il n’y a pas de mauvaises réponses, je n’attends pas de vous que vous soyez parfaits nons plus puis...

Je tourne rapidement la tête vers Lancelot, toujours dans son coin, j’ai oublié de le présenter.

- Voici Monsieur Lancelot Steelheart, un Garde Royale qui s’occupe de ma protection, vous pouvez tout lui dire, il a l’habitude, il restera muet comme une tombe, rien ne sortira d’ici et rien ne sera consigner, j’espère que ses termes vous convient ?  

Lui adressant de nouveau un sourire chaleureux, je croise les bras devant moi sur la table et commence alors la partie dudit entretien.

- Alors si vous avez des questions c’est maintenant avant que je commence.




Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Mar 22 Oct - 11:51


Quelques secondes. Les quelques secondes pendant lesquelles la femme aux cheveux violets excusa la présence de Phoenix furent suffisantes pour que Nox se rende compte de la personne qu’il avait en face de lui. Une Du Lys. Non… Pas seulement une Du Lys. La première Ministre, rien que ça. Et dans sa plus grande naïveté, il avait fait mine de ne pas la connaître. Il fallait dire qu’il ne la connaissait que de réputation, et effectivement, de description.

Il s’agissait maintenant pour le soldat de reprendre le contrôle de ses émotions, et de faire preuve de la plus professionnelle attitude devant son interlocutrice, fort belle de bon matin.

« Nox est calmé ? La dame est gentille.
- Oui, je me sens mieux. Merci princesse. »

Phoenix remua la queue en guise d’approbation, et Nox se détendit. Il n’était pas là pour se faire remonter les bretelles pour une raison méconnue. Non. Elle allait probablement lui confier une tâche. Curieuse, pendant qu’Haru parlait de son Floki, la chienne contourna le bureau pour aller sentir la Ministre, tandis que l’espion prenait place sur sa chaise.

« Pas trop près, Phoenix. »

La race de Phoenix n’était pas vraiment définie. Elle avait le poil plutôt ras, d’une teinte chocolat au lait. Ses yeux étaient cuivrés et assortis à ceux de son maître, même si cela relevait du hasard le plus total. Elle arrivait au milieu de la cuisse du soldat, debout, ce qui en faisait un chien de moyenne à grande taille. Ses oreilles dressées faisaient penser à celles d’un berger tandis que le pelage rappelait les labradors que l’on connait. Elle prit place entre Nox et la Ministre, sur le côté du bureau, assise fièrement, comme pour monter la garde.

« La dame sent très bon.
- Oui, j’ai remarqué. C’est presque déstabilisant. » répondit-il par la pensée à sa chienne, non sans esquisser un léger sourire.

Son dossier militaire était en vue, et Haru Du Lys allait commencer ses explications. Le maitre ouvrit grand ses oreilles et se concentra pour ne louper aucun détail de leur échange.

« Je vous écoute. »

La Première Ministre avait besoin de ses services. De l’espionnage, ou une mission militaire tout simplement, Nox n’était pas encore au courant. Elle prit la peine de lui présenter le garde qui avait gardé la porte auparavant. Il n’y avait plus personne pour monter la garde à l’extérieur, et donc personne ne pourrait se douter qu’une petite réunion secrète se tenait dans cette pièce à ce moment précis.

« Si vous lui faites confiance, je n’ai rien à redire. »

Avait-il des questions toutefois ? Ah oui.

« Vous avez bien dit que rien ne sortirait de cette salle. Je suppose donc que ce que vous allez me demander implique la plus grande discrétion. Ma seule interrogation est de savoir si vous saurez me pardonner ma bévue de tout à l’heure. »

Il faisait dans l’étiquette, et faisait tout pour éviter de vexer la jeune femme, puisqu’il ne l’avait pas reconnue. Les bonnes manières, les bons mots, au bon moment, il avait été formé à cela. Surtout quand on s’adresse à une Noble, Ministre de surcroit.

Ce n’était pas tout à fait sa seule question. Tout soldat aimerait savoir si la mission implique un combat quelconque, ou de se salir les mains. Evidemment, quand on missionne un espion – et il se doutait bien que si Haru faisait appel à lui, c’était bien parce qu’elle n’avait pas simplement besoin d’un soldat – la mission a souvent un caractère officieux.
Misant une dernière fois sur ses charmes masculins, le rouquin se retint de faire la cour à la belle femme qui lui faisait face. Il aurait pu lui demander d'où provenait cette douce fragrance. Lui adressant un sourire qui se voulait désarmant, il ajouta :

« Ce serait un honneur de servir pour la Couronne. Je suis tout ouïe. »
Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 22 Oct - 13:49

Une mission pour un espion  Kana_610




J’observe le petit jeu de la chienne, elle avait le don de se mêler des choses qui ne la regarde pas, comme si elle avait une certaine intelligence et elle était là aussi pour jouer un rôle, la protectrice de son maître. Je ne m’offense pas de la venue de son animal mais ce genre de comportement ne pourrait pas plaire à tout le monde d’ailleurs j’imagine mal la Commission accepté pareil comportement ou tout bonnement il le laisse faire car si on prends le soldat, on a le chien avec, je devrais me renseigner auprès du Maître-Espion sur ce sujet, c’est vraiment étrange comme manière de faire surtout dans un corps armé vieux comme le monde !

En tout cas, à l’évocation de mon nom mais surtout de ma fonction, son comportement change aussitôt, vient-il de comprendre qu’il venait de faire une bourde et qu’en plus, en tant qu’espion, il n’a pas réussi à maîtriser la situation, tu perds des points mon petit Nox… tu perds des points mais la situation était plus amusante qu’autre chose, il était jeune, il n’avait pas l’habitude à ce genre d’entretien, faisons en sorte qu’il en garde une bonne expérience sinon il va revenir traumatisé !

- Ne vous inquiétez pas Monsieur Niebelung, nous avons tous été jeune vous savez, je me rappelle encore quand j’ai du parler devant le précédent Roi, Melvis ! J’ai bafouillé quand j’ai commencé à faire mes armes en tant que conseillère mais j’en garde un bon souvenir mais nous ne sommes pas ici pour raconter nos exploits de jeunesse mais plutôt de vous !

Enfin bon, je vois qu’il reprends du poil de la bête, c’est l’essentiel, j’ai essayé de le détendre un peu, la discussion ne sera que plus intéressante. Donc pour commencer cet entretien, je m’amuse alors discrètement à activer mon pouvoir, mes yeux prenant une légère teinte ambrée, il pourra se douter qu’il se passe quelque chose mais quoi… il ne sait rien, ça ne lui fait strictement rien d’un point de vue physique, ça me permettait de connaître ses émotions, son ressenti et j’apercevais déjà les premières courbes avec l’appréhension, la peur, il voulait bien faire aussi, plusieurs émotions qui sont encore un peu fouilli mais je vais orienter mon interrogatoire de sorte à pouvoir voir ce que je souhaite.


- Donc nous allons commencer et vu que vous parlez de la Couronne, je me demandais, qu’est-ce que vous en pensez de notre cher Reine mais aussi par exemple, des quelques capitaines de la Garde ?    

Que le jeu commence...



Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Mar 22 Oct - 17:09

Nox apprécia la démarche de la Première Ministre. Elle cherchait à le rassurer et à détendre l’atmosphère, qu’il avait contribué à rendre un peu distante depuis son entrée dans la salle de réunion. C’était amusant de l’entendre raconter son époque balbutiante quand elle débutait en politique. Force était-il de constater qu’elle avait plutôt bien continué sa carrière. On ne devenait pas Premier Ministre juste en étant une Du Lys. Mais elle voulait que l’on parle de lui. Et c’était bien la raison pour laquelle elle l’avait fait venir ce matin.

En un battement de cil, ses yeux changèrent de couleur pour se teindre d’ambre. Cela surprit le soldat écarlate, mais il garda son calme. Après tout, dans cette ville où la magie était omniprésente, il ne fallait pas s’étonner pour si peu. Haru du Lys était juste devenue encore plus désirable qu’elle ne l’était auparavant, et le jeune garçon s’étonna d’avoir de telles pensées dans son milieu professionnel. Il se reconcentra immédiatement, et l’apaisement rapide de son esprit fit se coucher Phoenix. Son esprit passa en revue différentes interrogations quant à ce qui se déroulait sous ses yeux. Quelle magie pouvait-elle utiliser ? Était-ce une faculté qui lui était propre, un peu comme lui et son don avec les animaux ? Autant de questions qui ne trouveraient pas de réponse…

Un mécanisme s’enclencha. Durant ses cinq longues années de formation, Nox avait appris, de différentes façons, à se concentrer. De telle sorte qu’il était capable de faire le vide dans son esprit, temporairement. Cela lui permettait d’être plus attentif, de ne pas s’encombrer la tête de questionnements futiles, et de se consacrer pleinement à la tâche en cours. La Noble devait l’avoir compris également, puisqu’elle entama la conversation. Les choses sérieuses allaient commencer.

Une question. Déstabilisante. Pourtant, la Du Lys avait bien précisé qu’elle n’attendait ni de bonne ou mauvaise réponse ni la perfection. Cela avait été une curieuse façon d’introduire la raison de leur entrevue, d’ailleurs.

« La Reine Renmyrth semble être juste. Elle et son mari ont l’air de bien s’entendre, et de prendre des décisions sans désaccord pour le Royaume. »

Nox fit une pause avant de reprendre.

« Ce que j’en pense ? Je ne suis pas entré dans la Garde pour me faire des états d’âme. J’ai foi en notre système et c’est bien pour cette raison que je m’y consacre. Si le couple royal est toujours en place, c’est qu’il fait bien son travail. Ou en tout cas, qu’il est suffisamment bien conseillé pour garder le peuple de son côté. »

Quant aux Capitaines de la Garde, bien qu’il ne les connût pas tout personnellement, il n’avait pas d’affinité particulière à signaler. En tant qu’espion, s’il voulait conserver son indépendance, il se devait de jouer la carte de la neutralité. Il n’avait confiance qu’en lui-même et le Maître Espion. En personne d’autre jusqu’à présent.

« Et moi ? »

Phoenix avait capté ses pensées et sa mise à distance par rapport à la Noble qui se trouvait en face de lui. S’il faisait cela, c’était justement pour cacher au mieux ses propres émotions, pour en dévoiler le moins possible lors de cette entrevue. Du moins, juste ce qu’il fallait pour convaincre la Ministre. Nox réalisa par la même occasion que sa chienne venait de dire : « moi ». Et c’était bien la première fois qu’elle s’identifiait personnellement. Leur lien était devenu si fort qu’elle était capable de s’identifier comme une personne humaine… Incroyable.

« Mais tu sais que tu es comme une partie de moi-même Phoenix… »

Cette dernière se leva et revint se coucher, toute fière, près de son maitre. Le soldat continua son exposé.

« Il y a eu pas mal de changements au niveau des Capitaines récemment. Je n’ai pas d’avis à donner sur le Capitaine Al Rakija. J’ai entendu dire qu’il allait être muté à Grand Port, et cela ne me concerne pas pour le moment. En ce qui concerne la Capitaine Dorago. Elle me paraît être quelqu’un avec une véritable conscience professionnelle. Le Myrmidon du Solstice est un régiment efficace et je pense que ce n’est que d’une main experte que l’on peut gérer autant d’hommes éparpillés dans tout le Royaume. »

Il fit une pause, guettant la réaction de son interlocutrice.

« En ce qui concerne le nouveau Capitaine Hekmatyar. Je trouve son affectation un peu soudaine. Il a le mérite de n’être parti de pas grand-chose et c’est un exploit d’en arriver là. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir diriger la Garde Royale. J’ai beaucoup de respect pour son parcours. »

La dernière affirmation du soldat était marquée par l’honnêteté. Lui-même n’avait pas un passé qui lui permettait de se propulser tout de suite dans les hautes sphères de l’armée. Alors il essayait de se reconnaître dans le parcours d’Arthorias. Mais il ne le connaissait pas personnellement.

« Pour ainsi dire, ce n’est que par les nouvelles de la Caserne que j’ai appris sa promotion. Mais vous avez sûrement d’autres questions à me poser. Je suppose que nous ne sommes pas là pour discuter ou bavarder sur les membres de la Commission. »

Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 22 Oct - 18:14

Une mission pour un espion  Kana_610




Alors que j’active mon pouvoir, je vois aussitôt une courbe qui pointe le bout de son nez, le désir venait de faire son apparition, c’était tout à fait troublant alors je ne me rappelle pas avoir fait quoi que ce soit en l’espace de quelques secondes mise à part utiliser mon pouvoir, peut-être qu’il est sensible à la couleur de mes yeux, drôle de fantasme qu’il a le petit mais ça reste toujours plaisant de savoir que mon charme fonctionne toujours autant même avec des jeunes hommes comme lui mais restons professionnels, on se concentre sur notre entretien même je vois que la courbe de la curiosité s’intensifie, Monsieur essaye de rester de marbre et commence son exposé.

Là rien d’alarmant, il trouve le couple royal sympathique, ses chefs pareils et émet des soupçons sur Hekmatyar mais la situation était tout à fait normal, tout le monde a des doutes surtout d’une promotion comme telle mais le Capitaine temporaire n’avait pas fait l’affaire et surtout il avait refusé le poste mais il n’a pas assuré l’intérim ce qui a entraîné la déchéance de la Garde Royale.

Taquine, je réponds sur les sujets de discussion que j’ai mis sur la table.

- Oh vous savez, en politique, on parle des heures et des heures pour des choses plus ou moins futiles, tout comme les réunions du personnel qui veulent changer le papier peint de leur salle de repos en bleu roi et non en bleu canard, car vous comprenez ça ne va pas à mon teint, donc je pourrai effectivement parler des heures de tout ça avec vou mais je ne peux malheureusement vous retenir si longtemps, je vais devoir faire vite en quelque sorte.

Bon vite, ça voulait dire quand même une bonne heure avec moi, j’étais de nature très bavarde et lui, il avait l’air de demander des conseils à son chien, je ne connais pas leur lien exacte mais tout me laisse à penser qu’ils sont en quelque sorte intime, comme une famille, peut-être plaire à l’animal, je gagne le maître en même temps.

- Bon revenons sur votre sujet, il est vrai que ça se passe plutôt mal depuis que la Reine Allys est au pouvoir mais connaissez-vous l’histoire de notre pays ? Depuis des années voir des siècles nous avons eu peu de problèmes de coup d’Etat on va dire, enfin pas aussi sanglant qu’on a pu connaître dans une époque lointaine, puis nous les ministres nous sommes les gardes fous mais une mauvaise graine quelque part et la pyramide tombe.

Je lève aussitôt la main pour lui éviter qu’il pose la question de trop.

-  Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous demander d’espionner tous les membres du gouvernement, loin de là, j’en connais beaucoup, nous avons fait en quelque sorte nos classes ensemble, je connais très bien ceux qui sont contre la couronne ou réclament leur indépendance mais la Couronne maîtrise déjà cet énergumène, c’est plus sur un autre côté que je souhaiterais utiliser vos services mais nous en parlons plus tard.

Maintenant je voulais tester les capacités de notre soldat, le mettre en déroute, dire une phrase pour voir sa capacité de réactions, de toute façon, Lancelot l’arrêtera au moindre signe hostile, je ne fais aucun doute sur ses capacités à l’arrêter, mon garde est armé et pas lui mais je ne pense pas qu’il aille dans un tel excès de violence.

- Enfin avant de vous demander pourquoi vous avez rejoint la Garde avec tous les détails car j’adore les détails, connaître la vie des gens est une passion en quelque sorte, j’étais Ministre de la Culture avant, je tenais à vous le préciser, vous ne semblez pas connaître toutes les hauts-fonctionnaires du Royaume, je vous fais un petit rappel en même temps puis sachez que même la Reine n’arrive pas à m’arrêter donc vous n’êtes au bout de vos peines !

De nouveau, je lui souris, j’étais un moulin à paroles, je le sais mais ça me change de parler avec d’autres gens que des nobles où il faut faire attention à tout ce que l’on dit, c’est d’un barbant…

- Alors alors, avant de vous entendre votre histoire, je vais vous dire un petit secret, ça scellera notre alliance, cette information ne devra être diffusé, j’espère que vous êtes bien conscient ?  

Prenant un air plus sévère, je vais m’amuser un peu de lui, lui dire au sujet de la princesse disparu, nous avons perdu le prince lors de la saison chaude et maintenant que celui-ci est revenu, la princesse a décidé de se faire la malle, une longue histoire où j’ai peut-être mis une pierre à l’édifice mais je prie pour que la princesse ait écouté mes conseils, je contrôle jour et nuit mes pierres de communication mais je crois qu’une fois encore, elle a fait sa tête de Gloot et n’a rien écouté…

- Il y a quelques temps, j’ai réussi à kidnapper le Prince héritier pour abolir cette foutue dynastie des Renmyrth car je voudrais une démocratie et non c’est soi-disante monarchie bienveillante, j’avais presque réussi mon coup quand j’ai réussi à capturer la princesse mais le prince a réussi à fuir sur le coup, j’ai réussi à grimper les échelons au fur et à mesure… quand la reine sera au bout de ses peines, il sera facile d’atteindre mon but pour prendre sa place.. Mais j’ai un problème, le prince, je ne sais pas où la reine l’a caché et voilà votre entrée en scène Monsieur Niebelung.  

Je jette un regard à Lancelot, il connaissait le numéro et il jouait parfaitement le rôle, sa main sur sa garde, il attendait la réaction du jeune espion.






Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Mar 22 Oct - 21:26


Haru Du Lys était vraiment très habile avec les mots. Nox avait bien constaté qu’elle était la meneuse de l’entretien de bout en bout et que cela n’était pas près de s’arrêter. La charmante ministre avait la tendance à ouvrir un sujet, pour qu’il s’y plante les pieds dedans, tandis qu’elle, légère comme une plume, vole déjà vers un autre. Sans être noyé dans sa lourdeur, Nox avait presque du mal à suivre. Mais c’était une qualité de très nombreux politiques, et pour survivre dans ce monde où les mots ont plus de puissance que les armes, il n’y avait pas le choix.

Celle à la chevelure violacée s’avança sur un terrain glissant. Elle monopolisa la parole, ne lui permettant pas de réagir. La problématique du coup d’Etat fut évoquée. Le jeune espion n’était pas sans savoir que de nombreux complots contre la Couronne avait été déjoués par les équipes du Maitre Espion et de la Garde Royale. La Du Lys rappela le rôle des ministres, non sans presque plaisanter sur le fait que le régime en place était seulement un équilibre très fragile, que la moindre petite pierre pourrait faire voler en éclats.

Phoenix pencha la tête, se questionnant sur le sens de toutes ces paroles. Cela devenait trop compliqué pour elle, elle devait l’admettre. Elle se rapprocha de son maitre et regarda Lancelot. Il ne bougeait pas. Son attitude l’amusait plus que les paroles de la Ministre.

« Ce sera bientôt fini, ne t’inquiète pas. Enfin, je suppose. »

Il sourit. Ce qu’elle venait de dire l’amusa. Sa vie n’avait pourtant rien de passionnant. Le Niebelung était capable d’être assez bavard, alors si cela faisait partie d’un test, il se prêterait volontiers à la tâche. La Ministre semblait apprécier les gens qui parlent, alors ça devrait bien se passer. Mais elle n’avait toujours pas terminé, et la suite fut pour le moins inattendue. De quoi parlait-elle ?

« Sauf votre respect, il me semblait avoir été clair quant à ma discrétion. Je vous l’assure, l’entièreté de cette entrevue demeurera secrète. »

Mais si l’espion juste formé qu’il était eu su à quoi il s’exposait en disant cela, il aurait fait demi-tour immédiatement sans poser de question. Finalement, en affirmant cela, il était presque sur le point de s’engager la tête la première dans un abyme sans fond. La Ministre commença. Son regard devint plus dur, et son ton aussi. Elle s’engageait dans un sérieux propos, et Nox se concentra.

Et quelle histoire ! Impossible ! Le soldat corail fut tellement surpris qu’il resta collé sur sa chaise. Ses émotions prirent toutes les couleurs possibles, le temps d’une seconde. Il ne savait plus quoi penser. Il avait du mal à croire que la disparition du prince cet été était le fait de la Première Ministre en personne. Tout cela pour évincer la Reine.
Phoenix, qui observait Lancelot depuis le début, se leva, sur place, et montra les crocs dès que la main du chevalier eu touché son arme, ce qui mis en garde Nox.

« Pas confiance. »

Mais Nox était persuadé que la situation était plus complexe que cela. Il lui fallu quelques secondes pour rassembler ses esprits et faire le point. Sa formation l’avait tout de même conditionné à ne pas être naïf, trop naïf du moins. Il se remémora par « flashback » les différents éléments de leurs entretiens : « Il n’y a pas de mauvaise réponse », « Je n’attends pas de vous que vous soyez parfait », « J’ai bafouillé quand j’ai commencé ». Tous ces éléments ne collaient pas forcément avec le secret que la Ministre venait de lui révéler. Ce dont l’espion rougeâtre était certain, c’était de la force d’Haru. Que la vérité ait été révélée ou non, que ce soit un jeu ou sérieux, elle jouait très bien ses cartes.

« Calme toi. Nous sommes en sécurité ici. Tu es avec moi, et je ne suis pas armé. Haru sait très bien qu’elle ne risque rien, alors son protecteur n’a aucune raison de nous faire du mal. »

Malgré l’apaisement psychique que Nox tentait d’insuffler à Phoenix, la chienne n’était pas d’accord avec son maître et grogna en silence en fixant toujours Lancelot.

« Je… »

Le Niebelung avait plusieurs options. Il pouvait jouer le jeu de la Ministre, gagner sa confiance, et se mettre en sécurité avant de tout déballer au Maître Espion. En faisant cela il s’exposait à de sérieuses représailles armées ou non de la part des complices de la politicienne. Il ne tenait pas non plus à se faire assassiner comme l’ancien Maître Espion quand il avait été démasqué.
Il pouvait jouer la franchise, la carte de l’honneur. Après tout, s’il avait dévoué sa vie à la protection de la Couronne et de la paix, ce n’était pas pour lui planter un poignard dans le dos à la première occasion.
Il pouvait également tenter de comprendre ce qui motivait une si brillante femme à prendre la place de la Reine. Elle était la personne la plus informée du Royaume sur son fonctionnement. Elle devait sûrement connaître tous les travers de ce dernier, les forces et les faiblesses du couple royal et comment les exploiter.
Et si ce n’était rien de tout cela, le soldat était dans de beaux draps. Si la Ministre avait été aussi abrupte dans sa démarche, il y avait bien une raison, et il lui fallait la trouver. Une fois ses esprits rassemblés, il répondit :

« Je pense que vous ne m’avez pas tout dit. » Il se leva calmement et posa la main sur la table, pour ne pas exciter sa chienne davantage. « Je suis certain qu’il y a une part de vrai dans ce que vous me dites. Je ne suis pas encore assez au fait des histoires du Royaume. Et s’il y a bien quelqu’un au courant, c’est bien vous. » Il était parti pour un monologue. « Mais, dans ce cas, pourquoi utiliser des pincettes et des pirouettes pour me dévoiler quelque chose de si soudain et de rude ? Est-ce une tentative de corruption de votre part ? »

Avant qu’Haru ne puisse dire quoique ce soit, il enchaîna, gardant son calme, même si son honneur était piqué par une telle demande.

« Pour être franc avec vous, rien de ce que vous m’avez dit ne sortira de cette salle. Je vous l’ai promis. Je ne souhaite pas mettre en péril une paix selon vous si fragile pour une histoire de corruption. Il faudra vous trouver un autre pion à sacrifier pour arriver à vos fins. »

Il n’avait qu’une envie : s’asseoir, soupirer, et lui demander de bien arrêter ce numéro, car c’était devenu en l’espace de quelques secondes, une torture. Mais son instinct lui dicta un dernier élément de réponse.

« Puisque vous semblez habile avec les gens et leurs pensées. Vous n’aviez pas à me révéler vos desseins pour me faire chercher le prince. Vous n’aviez, absolument pas, à le faire. Voilà pourquoi je suis maintenant certain que vous n’avez pas tout dit. »
Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mer 23 Oct - 18:01

Une mission pour un espion  Kana_610




C’était clairement un coup de poker que je tentais là, je ne sais pas comment il va réagir ou si ça pouvait être dangereux pour moi même si Lancelot était à mes côtés, quelles sont les capacités de l’homme qui est en face de moi mais aussi son chien, Lancelot a deux ennemis à gérer et si il l’avait dressé pour tuer également, un chien de combat, rien ne m’étonne de nos jours mais jouons cette carte, testons les limites de l’espion ainsi que sa capacité de raisonnement, il y a que comme ça qu’on peut voir qui on a en face de soit même si nous étions dans un cadre très professionnel, la carte du bluf est bien présente dans mon esprit peut-être dans le sien aussi…

J’avais prévu plusieurs possibilités, celle qui rentre mon jeu, fait l’homme intéressé et revends ses informations à son supérieur de confiance le Maître-Espion, ça doit être la seule personne qui doit avoir confiance, celui qu’il a formé, celui qui est dans la même galère car croire un pouvoir politique ou une Commission qui peut détourner diverses informations, seul le sens moral de la personne la rends encore humaine, d’où le rôle important du Maître-Espion, connaître les limites de ses capacités, de ses devoirs et ne pas obéir aveuglément les ordres d’un tiers même si pour moi un soldat était pour obéir, la conscience de l’être humain derrière est à prendre en compte, il faut arrêter de les prendre pour des moutons et je voulais voir ça avec ce Nox, voir comment il digère l’information mais si il était vraiment intéressé, ça veut dire que j’ai débusqué un traître mais si il jouait juste un rôle ? Mais j’avais encore l’autre cas ou son sens moral lui dit de m’achever sur le champs ou du moins me remettre aux autorités et me mettre hors d’état de nuire.

Mais il réfléchit encore et encore, son chien lui avait déjà son avis, je sens son regard sur moi, il ne fait rien mais je peux voir ses émotions, elle ne me fait pas confiance mais son maître ? Les courbes de ses émotions sont sans dessus-dessous, je n’arrive pas à capter la réaction principale, la méfiance certainement mais je vois que la moralité est dedans donc que va-t-il faire ? J’ai beau avoir étudié mon pouvoir, je ne dois faire que des hypothèses et comprendre la nature humaine mais je ne le connaissais pas encore donc ce n’était que des calculs plus ou moins probants avec l’expérience mais je sais que je ne risque pas de me tromper, il est intelligent, il ne va rien faire d’insensé, j’ai étudié son dossier, ce soldat même si il était jeune, allait faire le bon choix, enfin je l’espère.

Il se lèva, gardant son calme, m’accusant de corruption ou que sais-je mais il resta calme, il n’a pas joué la carte de rentrer dans mon jeu, ni m’attaquer, non, il a été honnête, cherchant le vrai du faux, il ne fonce pas tête baissée dans ce qu’il entends, j’aime ce genre de personne, tout comme Lancelot d’ailleurs, tous les deux avaient le même genre de profil, Lancelot a toujours mis son honneur au-dessus de tout et depuis me voue en quelque sorte un culte, pensant que je faisais beaucoup pour le Royaume, pour le rendre meilleur sans en chercher quelconque profit, le faisant dans l’ombre, je veux que notre ère soit la plus prospère et que l’Histoire se souvienne de la Reine Allys comme une Reine parfaite, voilà ce que je voulais, elle était comme une amie, je voulais l’aider comme je le pouvais quitte à choisir des chemins tortueux mais je le faisais pour la Couronne, rien que ça.

Je l’invite alors à s'asseoir avec un signe de main, mon visage reprends une attitude plus joyeuse comme au début de notre entretien.

- Habile, je ne sais pas, je ne suis pas une grande manipulatrice, je connais plus de personnes plus habiles de leurs mots jouant même avec ceux-ci pour dire l’inverse de ce qu’il pense, non je ne suis pas une experte en cela Monsieur Niebelung, peut-être j’arrive un peu mieux à les comprendre, nous jouons dans la même cours tout simplement...

Queen Milan, la trésorière du Royaume mais aussi ma conseillère à temps partiel à la demande du Roi, ma pire ennemie qui se trouve à mes côtés, sa bouche ne disait que des choses insensées mais elle avait le malheur de bien travailler mais le plus dur fut que le même sang coule dans nos veines, ma mère est née Milan, nous étions malheureusement liés à mon plus grand désespoir mais on ne choisit pas sa famile.

- La vérité dans cette histoire… Personne ne doit la connaître réellement… Pour le Prince, nous allons engager des recherches dans une mine perdue près de Forteresse, une puissante magie s’est fait sentir, le Prince vient de ses sous-sols mystérieux tandis que la Princesse… je crois que l’adolescence ne l’aide pas dans ses choix, à son âge, il est tout a fait probable qu’elle est fait une fugue et je peux le confirmer enfin j’ai peu de chance de me tromper là-dessus, ce n’est qu’une simple fugue juste que ce n’est pas n’importe quelle jeune fille et ça, je crois que Athéas ne l’a pas compris.  

Une enfant qui ne souhaite que de sortir, partir à l’aventure face à une mère très protectrice, j’avais dis à la Reine Allys d’aller lui parler mais je crois que j’ai enfoncé le clou quand la princesse a décidé de fuir, on m’a rapporté qu’elle a pris mon apparence pour prendre le portail de téléportation, la preuve qu’elle me montre qu’elle n’a rien écouté à ce que j’ai dis, je prie tous les soirs que Lucy l’aide dans cette aventure, elle en ressortira grandi, je le sais mais je ne veux que rien ne lui arrive… Allys ne pourra pas le supporter, c’est une mère tellement aimante, elle ferait tout pour ses enfants tout comme le roi qui pourrait retourner tout le Royaume pour retrouver son joyau, c’était sa fille, tout le monde l’avait bien compris.

- Voilà ce que je ne vous ai pas dit mais ce n’est pas des informations capitales, ni un secret d’état, les jeunes de nos jours, non je suis plutôt épatée de la décision que vous avez prise sur mon sujet, je vous dis que je veux renverser le pouvoir mais au lieu de profiter de cette occasion, vous voulez en savoir plus, est-ce un signe que vous ne m’en croyez pas capable, que je vous ai menti ou je ne vous laisserai pas sortir vivant d’ici ? Il y a tellement d’explications Monsieur Niebelung, tellement...  

Replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille, je continue à garder une attitude assez neutre avant de continuer dans mon raisonnement.

- Enfin, c’est ainsi non alors je me demandais, que voulez-vous faire mon cher, continuez à me croire, chercher le vrai du faux, me demandez ce que je veux de vous, je vous écoute...







Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Mer 30 Oct - 15:57

Lors de sa formation d’espion, qui a tout de même duré cinq années, Nox avait appris plusieurs choses. Ne plus faire confiance aux inconnus, et même à toute personne de la hiérarchie. Ce n’était pas non plus ne jamais croire, pour le fait de ne pas croire. Le principe consistait plutôt à avoir un avis éclairé sur tous les sujets, plutôt que de simplement se baser sur un avis ou sur une histoire. La première Ministre lui confirmait bien cela. Entre ce que les gens savaient de la disparition de la famille royale, finalement, que des rumeurs sans une grande partie de vérité, et ce que la première ministre venait de lui dire… Il était évident qu’il était facile de manipuler les informations auprès du grand public, mais tout de même.

« Le marché de l’information est vraiment puissant. Je suppose que cacher la vérité dans ce genre de situation permet un maintien de la paix plus évident. Après, je suppose qu’être une princesse n’est pas facile. Ce n’est pas parce qu’on est gâtée que tout devient facile et évident. Alors je peux comprendre que cela sème la discorde au sein de la famille royale. Je ferai en sorte que cela ne s’ébruite pas. »

Le soldat corail savait qu’il parlait un peu dans le vent à ce moment-là. Ce n’était pas le sujet du moment. Mais il montrait tout de même que son intérêt était de servir la couronne. Même si ces informations valaient de l’or. C’était d’ailleurs peut-être une marque de confiance de la part de Haru. A moins qu’elle ne le mène en bateau depuis le début. Quoiqu’il en soit, il valait mieux garder le secret.

Ce que la Ministre déclara à la suite l’étonna quelque peu. Oui, elle avait dit vouloir renverser le pouvoir. Mais elle ne l’avait pas menacé directement. Il lui faudrait être habile pour se sortir de cette situation.

« J’ose imaginer que si vous m’avez fait venir jusqu’ici ce n’est ni pour me conter des mensonges, ni pour m’exécuter. Il aurait été beaucoup plus sage de faire ça à l’extérieur, et non pas à l’intérieur du quartier fort de la caserne. Quoique au moins, on pourrait difficilement douter de quelque chose entre ces murs. Vous pourriez aussi maquiller votre meurtre avec Lancelot comme une tentative de défense face à une agression de ma part. Si je représentais une menace pour vous, vous ne m’auriez pas fait venir ici, vous m’auriez fait emprisonner. »

Nox s’arrêta, expira doucement avec un soupir, retombant sur sa chaise. Phoenix compris qu’ils n’étaient plus en danger. Elle se rassit à côté de son maître, toujours les yeux en direction de Lancelot qui avait la main sur sa garde.

« Nox croit que le monsieur est gentil ?

- Oui ma puce, je pense qu’ils nous testent, pour savoir si nous sommes assez forts pour la mission. »

« Non, je ne suis personne pour vous. Depuis le début de notre entretien, je cherche à démêler mes différentes hypothèses, et je n’en suis pas encore arrivé à la conclusion. Non. Comme je vous l’ai dit, vous n’aviez pas besoin de me révéler les raisons de ma mission. Vous auriez pu me la confier simplement. »

Il hocha la tête, déterminé à lui donner une vraie réponse, et souleva à son tour une question.

« Je pense vous testez mes limites. Un espion doit savoir vivre avec des secrets parfois lourds voire capitaux. Pour quelque raison que ce soit, rien ne doit être su. Alors vous venez voir en personne si je vous semble à la hauteur. La question que je vous pose alors, c’est pourquoi un jeune espion comme moi, alors qu’il s’agit de la famille royale. Pourquoi pas demander au Maître Espion de vous présenter quelqu’un de plus aguerri que moi ? Vous m’en voyez honoré, je vous assure. »

L'espion avait un sourire joueur désormais. Sans être tout à fait sûr de lui sur ses déclarations. Il jouait maintenant le jeu de son interlocutrice, mais cela lui avait toujours plu.
Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Ven 1 Nov - 17:30

Une mission pour un espion  Kana_610




- J’aime votre façon de penser Monsieur Niebelung.  

Une jeune recrue qui essaye de voir au-delà des personnes mais aussi des paroles, manier les mots, un doux sport habile pour les politiciens et autres grandes pointures de la noblesse, il n’avait montré aucun signe de peur édifiant et je n’ai perçu à aucun moment le plan qui voulait échafauder à la suite de mes dires, ce petit me plaisait, ce n’est pas les mêmes capacités de Mademoiselle Baskerville, elle joue plus sur son allure de jeune garde innocente, c’est un autre genre non ce Nox peut-être parfait pour des missions plus cérébrales dirons nous, c’était certainement le candidat adéquat pour la cible que je vous souhaite faire surveiller.

- Pourquoi pas le Maître-Espion ?  

Tout simplement c’est que la cible le connaît, je n’ai pas la possibilité de jouer là-dessus et faire un transfert de quelques temps d’un garde civile vers la royale, pour parfaire son parcours de formation comme jeune agent de liaison, c’est tout à fait probable surtout que j’ai l’aval de la Ministre des Armes, je pourrai faire cela avec une certaine discrétion.

- Si on ne donne pas sa chance aux nouveaux, comment ils peuvent faire leurs armes ?  

Dis-je avec un sourire taquin sur le visage, j’essayais maintenant de détendre l’atmosphère, arrêtons ce petit jeu, il faisait l’affaire, il me plaisait bien mais je dois clarifier les points précédents avant tout chose.

-  Comme vous l’avez dit, je testais vos limites de jugement ainsi que vos diverses réactions, un petit jeu peu agréable pour vous je vous l’accorde mais nécessaire à mes yeux puis vous comprendrez très vite que mes propos sur la Princesse Athéas vont se propager dans tous les capitales, je sais que la Garde Royale ainsi que la Guilde des Aventuriers ont lancé diverses assignations sur ce cas surtout qu’elle a trouvé marrant d’utiliser mon apparence pour emprunter les portails de téléportation...

Cette princesse, toujours le sens de l’humour mais c’était un excellent plan, la Reine n’a pas la capacité de se promener comme bon le semble alors que moi, rejoindre un gouverneur dans sa cité était une chose que je faisais souvent accompagnée ou non, Lancelot me suivait par d’autres moyens bien à lui.

- Mais je vous remercie d’avance de ne pas ébruiter ma façon de faire pour vous recruter puis vous verrez bien quel genre de personne je suis, je ne doute pas que la Garde a déjà des dossiers sur moi mais ne vous inquiétez pas, je porte la Reine de mon coeur, je ferai tout pour elle et le Royaume.  

Une promesse que je lui avait faite, son règne sera remarquable, on se souviendra d’elle comme on se souvient de ses Aïeux, elle fera des choses bénéfiques pour le pays, j’en suis sûre !

- En tout cas, j’espère que je ne vous pas fait trop peur mais sachez qu’il arrive à Monsieur Steelhearth de sourire des fois ! Sinon j’aurai une question à vous poser, une question personnelle.  

Je préfère prévenir en amont, on ne sait jamais mais je pose mon regard sur son chien, je voulais en savoir un peu plus, affichant un regard un plus tendre.

- Comment s’appelle votre chien ? il est dressé pour travailler dans la Garde ou c’est un simple compagnon ?  




Une mission pour un espion  Lys_1511
Nox Niebelung
MESSAGES : 20
CRISTAUX : 308
COULEUR : #B68D54

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Nox Niebelung
La Garde
Mer 20 Nov - 16:52


Le soldat à la chevelure de flammes ne s’amusait pas. La Du Lys prenait leur échange comme un jeu, alors que lui… Il s’était senti acculé dès le départ, sans même connaître le motif de sa visite. Maintenant que cela devenait plus clair, il comprenait les méthodes de la politicienne, mais n’en était pas friand pour autant. Il se serait bien gardé tout ce stress jusqu’à présent. Elle lui assura une dernière fois son entière allégeance à la couronne et sa sincérité sur cette affaire.

« Je ne mets pas en doute votre sincérité envers la couronne. Je pense que vous avez constaté que j’étais un peu nerveux à votre arrivée, et vos méthodes n’ont pas… arrangé les choses. Mais maintenant que je sais pourquoi je suis ici, vous avez toute mon attention. »

Mais Haru n’en avait pas encore fini avec les présentations, apparemment. Cette fois, elle se tourna vers sa chienne avant de lui demander son nom. L’animal, toujours en lien psychique avec son maître, qu’elle considérait plus comme son frère qu’autre chose, comprit tout de suite que l’on parlait d’elle. Faisant la fière, elle se leva et alla s’asseoir très dignement devant Nox, le museau pointé vers le haut, une façon bien à elle de bomber le torse.

« Tu peux te détendre, princesse, tu es très belle comme ça.

- Nox est gentil. »

A l’annonce du compliment, communiqué par la pensée, la boule de poils leva les yeux en direction de son maître, ouvrit la bouche pour haleter et remua frénétiquement sa queue par terre.

« Je vous présente Phoenix. Elle m’accompagne depuis quelques années maintenant. Nous étions déjà très proches avant mon entrée à l’internat de la Garde, et elle ne m’a jamais quitté depuis. Je pense que le reste de la Caserne s’est habituée à ma présence, vu les nombreux services qu’elle peut nous rendre. »

Hésitant à parler de son pouvoir, puisqu’il s’agissait quand même de quelque chose de très privé, Nox perdit quelques instants son regard dans le vide, pour faire le point. Après tout, si le Maître Espion avait pu le recommander à la Première Ministre, ce n’est pas quelque chose qui allait rester secret bien longtemps, de toute façon.

« Je… On va dire, qu’elle… pense. Nous sommes très liés l’un et l’autre et plus le temps passe et plus elle est capable de formuler ce qu’elle ressent. Donc, je ne parlerai pas de dressage, mais elle n’obéira pas à quelqu’un qui ne me veuille pas du bien, je suppose. »

En guise d’approbation, la chienne aboya d’un coup sec, la bouche grande ouverte en guise de sourire. Il ne s’étala pas sur le reste de son pouvoir, puisque ce n’était pas la question, mais préféra renvoyer la balle afin d’en découvrir plus sur celle qui allait l’employer très bientôt.

« Quant à vous, votre Floki… J’imagine que vous devez souvent vous déplacer dans tout le royaume. Supporte-t-il bien vos absences ? Si vous avez de quoi communiquer avec lui, j’imagine que c’est plus facile. »
Haru Du Lys
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 891
COULEUR : #9966ff
Haru Du Lys
Première ministre
Mar 26 Nov - 10:55

Une mission pour un espion  Kana_610




- Phoenix… joli prénom avec plein de significations.

Est-ce qu’il a choisi ce nom pour l’aspect de renaissance de l’animal ou non, je n’en sers rien, ça pouvait être tout aussi bien pour la couleur du chien ou juste parce qu’il adorait la sonorité de celui-ci, il y avait plein de possibilité et il y avait certainement que moi qui choisissait les noms pour leur sens…

Il me dévoile peu à peu la relation qu’il a avec son ami à quatre pattes, j’ai pu voir dans son dossier quel genre de pouvoir il pouvait avoir, c’était très succinct, juste une classification confidentielle, c’était juste marqué télépathie animale après est-ce qu’il pouvait les contrôler, ce n’était pas stipulé.

-  Oh, je vois ça ressemble à s’y méprendre à l’enchantement de la télépathie, j’avoue avoir demander cela avec mon familier, c’est toujours plus amusant de pouvoir parler avec son compagnon !

Le dressage a été dur au début, il ne faisait que des bêtises même mais c’était amusant avec ma pupille de s’en occuper, des bons moments de rigolades, ça lui a donné du baume au coeur et j’étais heureuse de l’avoir même si à la base, il était plus pour moi mais Monsieur me fait souvent des infidélités.

- Oh merci de vous inquiétez pour mon petit Floki ! J’ai trouvé la solution à ce problème vous savez… ma fille s’en occupe très bien d’ailleurs je soupçonne qu’il la préfère à moi mais que voulez-vous, elle est plus souvent à la maison que moi.  

La chienne se détendit aussitôt par rapport au début de l’entretien, je n’envisage pas encore de la caresser, ce n’était pas mon genre à m’imposer, peut-être quand elle s’approchera, là elle restait près de son maître, sage et “ souriante “.

- Donc après ce petit interlude, on va dire que vous êtes prêts à attaquer votre nouvelle mission, tout comme toi Phoenix !    

Je lui adresse un petit clin d’oeil avant de reprendre mon sérieux.

- Votre mission est simple, il suffit de me rapporter des éléments sur le nouveau capitaine de la garde Royale, Hekmatyar, les petits détails comme les grands, si il est marié, ses desserts préférés ou autres, faites moi un rapport sur cet homme s’il vous plaît.

Cette promotion était trop étrange à mon goût et je voulais savoir si quelqu’un n’avait pas tiré des ficelles pour mettre un de ses sbires à la place.





Une mission pour un espion  Lys_1511
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum