Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse

Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Lun 28 Oct - 12:01

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



Je me rappelle encore d’une histoire que me racontait des fois mon père, une terrible blague que s’amusait à faire quelques familles du village perché pour piéger quelques aventuriers de passage lors du changement de saison, il s’était fait avoir bêtement comme tous les jeunes recrues à l’époque, c’était un rite de passage et ça restait toujours un grand secret, chaque personne qui se faisait avoir n’osait pas le répéter, chacun devait se faire bizuter pour la forme mais mon père avait décidé de me raconter cette histoire car au fond, il en rit encore à chaque fois qu’il y repense de cette sordide histoire de carte et d’un tronc d’arbre mystérieux…

J’avais pour une fois, demander de l’aide à Lagertha pour accomplir notre farce du jour, c’était un soir comme tous les autres mais nous avons fait en sorte de donner des permissions a beaucoup de Gardes pour limiter les dégâts, gardant le strict minimum dans la Citadelle, nous avons pris deux complices avec nous pour cette histoire. Il restait maintenant à préparer les caves et les cachots ainsi que quelques objets magiques pour parfaire notre scénario, ça va être assez simple, la conduire en bas, l’abandonner sur place puis voir comment elle va réagir mais elle serait capable de tout casser c’était bien son genre mais au pire ses murs ont résisté à plus fort qu’elle, je ne me faisais pas trop de soucis pour cela.

La nuit est enfin tombée, je sais que la Capitaine est dans le salon des officiers, Lagertha est au sous-sol, préparant notre affaire, j’avais la partie la plus difficile, faire descendre la Capitaine en bas mais j’avais ma petite idée pour celà. Je frappe alors avec conviction à la porte et et finit par rentrer avec le salut d’usage.

- Bonsoir Capitaine.

C’est pour la forme et on ne sait jamais qui est présent dans la pièce, je ne vais pas m’amuser à l’appeler avec son prénom sans prendre mes précautions.

- Nous avons appréhender un suspect proche de la citadelle qui nageait avec les poches remplis d’objets non identifiés, je souhaiterai que vous m’accompagner pour l’interroger, j’ai l’impression que ça vient de la ville aquatique et vu que vous êtes de cette région, ça nous sera peut-être utile Métèria.

Le petit prénom pour lui faire plaisir maintenant reste à savoir si elle a accroché au piège.




Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Lun 28 Oct - 17:38


Un petit repas tranquille, rien de mieux quand on revient d’une patrouille. Je ne sais pas ce qu’on foutu Bridget et Swan mais on manque un peu d’effectif aujourd’hui. Trop de permissions ont été donnée pour la journée et la soirée. Quand je pense à la pile de documents qui doit m’attendre dans mon bureau, je déprime. Heureusement que le cuisinier a fait un bon repas ce soir. Je sens que la nuit va être longue, très longue… Et je n’ai pas hâte de commencer la lecture de tous ces trucs inutiles. Je vais peut-être aller me faire une petite nage dans la Rivière Luisante à la place. C’est une bonne idée ça ! Seule dans le salon des officiers, j’accélère la cadence pour finir mon repas, déjà plus motivée par l’idée d’aller piquer une tête que de lire les rapports. Je relève la tête, la bouche pleine de poisson lorsque l’on toque à la porte. J’hésite un instant à faire la sourde oreille et feindre l’absence parce qu’il n’y a que deux personnes pour venir me chercher ici… Swan ou Bridget… Et dans les deux cas, ma baignade risque d’être compromise. Avalant d’une traite, je soupire et lance :

Entrez !

Je prend mon verre pour boire en attendant que mon bourreau entre. Et la palme du bourreau revient à… Bridget ! Je hausse un sourcil à la mention du Capitaine. Je vais vraiment devoir sévir pour faire rentrer ça dans leurs petites têtes !

Bonsoir Bridget, qu’y a t-il ?

Je sens venir les problèmes… Sa posture trop droite, son expression séche, ma nuit va être un calvaire… J’aime beaucoup mes lieutenant mais il y a des fois, j’aimerai juste être au calme… Et ce soir, c’est un soir où je voudrais l’être… Mais bon, être Capitaine, c’est aussi savoir faire l’impasse sur une petite séance de natation. Je croise mes mains au-dessus de mon assiette lorsqu’elle m’explique l’objet de sa venue. Je suis perplexe de la nécessité que je participe à cet interrogatoire… Mais avec toutes les permissions qu’elles ont accordées, elle est peut-être en manque de main-d’oeuvre… Je soupire en me levant puis récupère mon assiette vide.

Pas de soucis Bridget… Cela ne vous coûtera que vingt kilomètre de nage à contre-courant.

J’espère pour elle que cela en vaut la peine, sinon, elle a intérêt à avoir la forme. Sans plus de cérémonie, je pose mon couvert sur le chariot prévu à cet effet et emboîte le pas à Bridget.


Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Lun 28 Oct - 18:48

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10




- Je vous ai connu plus clémente Métèria, est-ce possible de réduire ma peine de moitié ?  

Qui ne tente rien… Je vois bien que je dérange ma supérieure, elle voulait être tranquille et elle doit penser que ça doit notre incompétence qui nous rends à telle situation, c’est sûr en vidant la Caserne de quasi sa totalité, c’est sûr qu’on était mal barré mais mes hommes avaient l’ordre d’être dans les environs, je leur avais accordé en quelque sorte leur soirée pour profiter du beau temps et de boire un coup de manière très raisonnable, car la moindre alerte, je lance la fusée de détresse et ils se ramènent à la vitesse grande V, c’était notre deal.

- Le suspect est dans les cachots.

Je prends la tête du convoi, je me faufile le long des couloirs vêtue de mon armure légère habituelle avec ma grande épée d’un côté et quelques dagues sont fixées à plusieurs endroits, j’ai gardé ma tenue standard pour qu’elle ne se pose pas de question, ça va me déranger c’est sûr mais je compte me débarrasser de tout ça pour la seconde partie de notre plan diabolique.

- Le suspect ne semble pas enclin à parler, il voulait absolument la présence du Maître des lieux puis n’ayant aucune preuve concrète de sa culpabilité, je ne pouvais utiliser les méthodes usuelles, j’ai dû céder à sa demande en espérant que le dérangement en vaut la chandelle Métèria.

Prenons là un peu par les sentiments, baissons sa vigilance mais rien ne se remarque ni sur le timbre de ma voix ni sur mon visage, j’ai toujours la même tête habituelle mais intérieurement c’est un feu d’artifice quand je pense à la blague que je compte faire à ma chef, j’espère qu’elle le prendra bien mais elle n’a eu aucun bizutage en arrivant et cette histoire du village perché est peu connu, juste quelques aventuriers qui ont osé vendre la mèche, c’est tout.

J’ouvre la grande porte qui mène au sous-sol, la porte grince comme toujours, l’humidité ambiante des lieux est importante en bas et nous avons beau faire tous les entretiens nécessaire, ça fait toujours le même bruit… Quelques torches sont allumées sur le parcours, je prends la première et descends tout doucement, un long couloir en colimaçon, un ennemi aura du mal à attaquer avec pareille structure, c’était fait pour, on les attendrait à la sortie avec notre arbalète pour parer à toute éventualité.

La première partie du plan commence, nous avons demandé l’aide d’un soldat qui peut diminuer les sons environnants, nous rentrons dans une sorte de bulle oppressante, une guerre psychologique commence, je le sais, je ne dis rien et continue de descendre, la prochaine partie allait commencer, ouvrir une trappe pour faire glisser notre chef dans une pièce sombre, la mise en scène veut que je sois la scène d’à côté, je dois lui faire croire que je subis le même sort et que je m’étais fracturé la jambe, hurlant de toutes mes forces et une bruit de monstre qui s’approche au fur et à mesure.

Puis soudain… le clic… une trappe s’ouvre sous les pieds de Métèria, elle me voit alors me retourner, hurlant de toutes mes forces pour essayer de l’attraper, la voilà prise au piège et je fis semblant de tomber moi aussi dans une autre pièce, faisant un bruit pour imiter ma chute…

C’était enfin parti pour notre nuit d’horreur...




Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Mar 29 Oct - 14:20


Un sourire barre mon visage à sa demande de réduire sa peine. Elle a beau essayer de m’amadouer, elle ne risque qu’une chose, aggraver son cas. Hors de question de me montrer aussi gentille que ce qu’elle demande.

Qu’est-ce que tu dis Bridget ? Vingt kilomètres, c’est trop peu ? Je peux augmenter à trente si tu insistes.

Au moins, je vais avoir le loisir de taquiner ma lieutenant. Elle l’aura bien méritée pour m’avoir privée d’une bonne baignade. Après m’être délestée de mes couverts, j’emboite le pas de ma lieutenant qui m’explique que le suspect refuse de parler en l’absence du Maître des Lieux. Je hausse un sourcil perplexe fixant ses cheveux. C’est bien la première fois que l’on me qualifie comme cela… Cela me semble suspect comme situation quand même. Depuis quand nos gardes sont aussi conciliants avec un suspect ?

Il fallait simplement lui casser un doigt…

Une phrase qui n’est qu’à moitié une plaisanterie. Sinon, les globous sont de bons alliés. Une pièce sombre, quatre ou cinq globous et un suspect. En moins de dix minutes, le suspect parle. L'accès aux sous-sol s’accompagne d’un grincement désagréable… Je sais que cela est délicat à régler mais il faudrait vraiment qu’on arrive à régler ce problème… D’ailleurs, je me demande pourquoi ils sont allés le coller aux cachots et pas dans les salles prévues au rez-de-chaussée. Tout cela sent le coup fourré. Je prend une torche à la suite de Bridget et la suis dans les escaliers sombre et humide. C’est très calme, trop calme… A croire qu’en plus de vider le baraquement de ses gardes, elle a vidé les cellules aussi…

D’un coup, je sens le sol se dérober sous mes pieds… Je jette ma torche plus loin pour ne pas risquer de me brûler dessus tout en essayant de me rattraper sur les marches… Mes mains ne rencontre pourtant que du vide. Et mon regard ne capte que le visage de Bridget qui semble elle-aussi tomber dans un autre trou. Privée de ma torche, je me retrouve dans l’obscurité. Jusqu’à ce que mes pieds ne rencontrent le sol dur. Avec la hauteur de la chute, je m'étale sur le sol inégal. Par chance, je ne me tord pas une cheville et me relève rapidement. Je jette un regard en l’air observant l’ouverture. Beaucoup trop rectiligne pour être que cela ne soit le sol qui ait cédé. Cela sent le traquenard...

Bridget ?! Tu m’entends ? Bridget Alnilnam ! Si tu ne veux pas que je dévoile tes petits secrets, je t’ordonne de sortir de ta cachette !

Pas de réponse… Elle avait l’air de tomber aussi… Peut-être que l’on est tombé dans un vieux piège prévu pour empêcher les prisonniers de s’enfuir...

Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Mar 29 Oct - 18:53

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



Finalement le piège ne semble pas bien fonctionné, elle est tenace et il me reste maintenant à hurler à la mort pour faire croire que je me suis cassée quelque chose, je n'attendis pas longtemps, une douleur pareille, ça réveille direct et commence à hurler dans la plus grande réalité possible, le théâtre fut une passion quand j’étais jeune, vraiment très jeune.

J’hurlais à plein poumons, c’était le signal pour Lagertha, il fallait qu’elle lance l’autre partie du plan et toutes les lumières s’éteignent d’un coup, un homme d’une taille gigantesque approche au-dessus de nous, un Garde à nous qu’on a revêtue d’une ancienne armure, traînant le pied et les yeux rouges étaient visibles dans son casque, c’était la seule chose qu’on pouvait voir, poussant des grognements étranges ainsi qu’une respiration saccadée. Il ouvre alors ma trappe d’un geste brusque et attrape mon cou avec vigueur, le petit avait avalé une drôle potion pour ressembler à ça sur le coup, c’était son idée et on avait adoré avec ma collègue, il m’attrape et il fait semblant de me donner un coup pour que j’arrête de crier, il me jette sur son épaule et m’amène au loin, laissant seule Dorago.

Je suis sûre qu’elle va essayer de partir mais cette trappe et cette cellule souterraine est à toute épreuve, on le sait puis elle n’a aucune arme avec elle, elle ne pourra rien casser, juste laisser le temps qu’elle prenne un peu l’ambiance quand on va demander à l’autre garde de faire des bruits avec des casseroles et des hurlements étranges. Je m’amuse alors à prendre de la distance et à hurler comme si il me tabassait à mort.

- Lagertha ! Noooon, fais pas ça !

De nouveau, je fais semblant de me débattre, nous nous amusons à faire des faux bruits tout comme l’autre qui fait bouger son armure.

- Lagertha ! Tu n’es pas un monstre, contrôle toi ! Rappelle toi tout ce que je t’ai dis depuis de nombreuses années, Lagertha, retire ce masque maléfique !

Je fais maintenant semblant de tomber, l’armure humaine continue alors à marcher, s’approche de la cage de Dorago, attrape une lance et frappe les barreaux avec, il commence alors à faire des rires machiavéliques et s’amuse maintenant à prendre une voix étrange et de réciter son texte.

- AHAHAHA, tu crois que tu m’arrêteras encore Alnilnam alors que ça fait des années que tu cache ma condition à la Commission, tu crois que c’est à cause de quoi que mon père m’a enfermé ici dans cette cîté ? Je ne supporte pas l’eau lors des pleines Lunes, je ne peux pas m’enfuir, je ne peux causer du mal qu’à de simples gardes insignifiants, on m’a jeté dans une prison doré mais toi Alnilnam, tu te crois toujours au-dessus, que tu vas me sauver !

L’armure humaine s’amuse alors à casser quelques trucs pour le fun mais je lui lance un regard noir, je ne veux pas qu’il casse tout non plus, je vais expliquer ça comment ensuite… le voilà qui s’approche de la trappe du Capitaine, jetant un regard noir avec ses yeux rouges sang lumineux.

- Et si on commençait à terroriser notre chère capitaine… j’ai une bonne idée, on va torturer sa Lieutenant préférée tiens...

Quittant sa place, il va de nouveau vers moi, rigolant de mon sort….Je sens que je vais adorer ce petit jeu mais comment va le prendre notre Capitaine ?





Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Mer 30 Oct - 15:09


Un hurlement retentit, la voix de ma lieutenant… Elle doit s’être fait bien mal pour hurler de la sorte… Je m’en veux un peu d’avoir douter d’elle finalement… Surement un vieux piège oublié du baraquement qui s’est activé par hasard. Je fais rapidement le tour de la pièce pour buter contre une grille. Et merde… Une cellule… Vive le piège oublié. Je passe un moment à chercher de quoi me sortir de là jusqu’à remarquer que Bridget est là à quelques mètres de moi à hurler en se tortillant.

Bridget ! J’arrive ! Enfin, dés que j’aurai trouvé un moyen de me sortir de cette cellulle…

Ma voie avait un petit quelque chose de “paniqué”, sans des soins rapides, elle pourrait en garder de graves séquelles… Je m’immobilise d’un coup en voyant débarquer un grosse armure aux yeux rougeoyant. Il se dirige à pas lourd et bruyant. Ses grognements et sa respiration saccadée me semble anormaux… Encore un truc de ce piège, un machin magique à la c… Ils ne savaient pas quoi inventé à l’époque. Rapidement, j’analyse ses déplacements… Ce n’est pas vers moi qu’il se dirige ! Je me précipite sur les barreaux essayant de l’attraper pour m’en débarrasser d’une sale torsion de la nuque. Mais il est trop loin pour que je ne l’atteigne… Impuissante, je le vois ouvrir la trappe de la cellule de Bridget.

Laisses-la ! Va-t-en !

Je bataille sur les barreaux tout en le regardant soulever la femme qui continue de hurler de douleur. Le coup sur sa tête me fait grimacer mais cela à au moins le mérite de lui permettre de ne plus sentir la douleur… Je regarde l’armure embarqué ma lieutenant au loin, là où je ne peux plus la voir. Il ne faut pas longtemps avant que des hurlements bestiaux et des bruits métalliques. Le tout suivi rapidement de cris de Bridget. Il la torture où quoi !

Puis des phrases intelligibles à travers les cris… Lagertha ! Qu’est-ce qu’il se passe ici ! Un bruit de chute… Puis l’armure monstrueuse qui réapparaît. Je recule en voyant qu’il s’empare de ce qui ressemble à une lance. Il frappe les barreaux tout en se mettant à sortir un long discours. Je me concentre sur cette histoire pour essayer de trouver un truc à faire pour sortir Bridget de là. Lagertha, un monstre qui devient violent régulièrement ? Je n’en ai jamais entendu parler… Pourquoi on ne m’a pas mise au courant ! Trop d’informations, pas assez de possibilités sous la main. Plus pour moi, je m'inquiète pour Bridget… Elle est blessée, peut-être qu’elle se vide de son sang en ce moment même ! A la mention de sa volonté de s’en prendre à Bridget, je m’élance et me saisit du bout de la lance la tirant vers moi pour retenir le monstre. Je tire un grand coup la lance vers moi…

Viens par ici mon coco ! Si tu veux me terroriser, c’est par ici qu’il faut venir ! Swan ! Garde à vous !

Si c’est bien Lagertha, elle va m'obéir non ? Qu’est-ce que je vais faire moi coincé la-dedans… Peut-être que si j’arrive à récupérer cette lance !
Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Mer 30 Oct - 17:03

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



La suite des opérations se déroulent à merveille, finalement l’ambiance est installée, tout le monde se prends au jeu, peut-être même trop, il faudrait trouver un échappatoire raisonnable avant que ça finisse dans une mare de sang, ce n’était pas le but surtout quand je vois que sa main réussit à récupérer la lance, enfin arrive à l’attraper et le garde s’arrête aussitôt, essayant de la maintenir contre lui pour, il ne manquerait plus qu’elle est une arme… il retire alors de force quand il essaye de se retrouver son équilibre.

- Vous n’arriverez rien Capitaine, depuis des mois j’attends ce moment, celui où votre soi-disante Lieutenant tant adorée finira par me supplier d’arrêter.  

Il reprends alors sa route, continuant de marchant d’un pas lent, traînant la pointe de sa lance par terre, il s’amuse alors à faire un rire machiavélique, il s’amusait plus qu’autre chose et je vois sur le côté Lagertha qui essaye de contenir de ne pas rigoler. S’approchant de moi, il m’attrape mon col et s’amuse à me soulever pour la forme pour taper dans quelque chose de dur à côté, je pousse quelques cris avant qu’il me refasse tomber de nouveau.

- Lagertha ! Contrôle toi !

Dis-je dans un dernier supplice mais notre comédien en herbe rit à gorge déployée et retourne voir le Capitaine en faisant attention de ne pas se faire avoir cette fois-ci. Il s’accroupit et plonge un regard glaçant vers Dorago.

- Alors ça fait quoi de se retrouver sans défense Cap’taine ? Voulez-vous connaître votre plus grande peur, voulez-vous voir ce que ça fait d’être touché par un Koutoulou ?  

Il tira alors un sac, on pouvait voir qu’il y avait quelque chose dedans mais est-ce que c’était réel ?




Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Jeu 31 Oct - 13:24


Ma prise sur la lance déstabilise un instant Lagertha mais elle se reprend vite, comme la Garde sur-entraînée qu’elle est. Une traction un peu forte m’oblige à lâcher le bois avant de me faire assommer sur les barreaux métalliques. Je tape du pied de frustration en grondant. Je n’aime pas la tournure que prend la situation. Lagertha semble vraiment persuadée que j’ai une préférence pour Bridget… Et surtout me parait bien décidée à lui faire payer… J’assiste impuissante à une nouvelle session de tabassage en règle.

Lagertha ! Tu veux de l’affection ? Viens, ta Capitaine va t’en donner...

Avec une grande claque derrière la tête en premier lieu.  Les cris et suppliques de Bridget me font mal au coeur au même titre qu’ils m’inquiétent… Il faut vite que je me sorte de là pour aller l’aider. Ma seule solution, c’est d’attirer Swan jusqu’à moi… Alors que je réfléchis, elle revient vers moi abandonnant la jeune femme par terre. Elle s’accroupit devant moi, juste assez loin pour la grille m’empêche de la toucher. Si les ordres ne marchent pas, je vais passer à la provocation, quoi qu’il m’en coûte, j’arriverai à la faire venir et là… On aura une bonne explication entre Capitaine et Lieutenant… Elle braque son regard rouge feu sur moi, regard auquel je répond par un sourire de défi.

Tu as peur Swan ? Pourquoi tu ne viens pas directement t’en prendre à moi ? C’est plus facile de s’attaquer à une personne blessée ? Si tu n’as pas les tripes nécessaires pour venir régler tes problèmes avec moi, il vaut peut-être mieux que tu retournes à la Commission…

C’est purement méchant et violent comme provocation mais la faim justifie les moyens. Il sera largement temps de discuter entre personnes civilisées quand Bridget sera entre les mains d’un guérisseur. Je grince des dents lorsqu’elle se contente de me questionner sans répondre à la provocation… Un plan trop prévisible pour elle, certainement que chacune de mes actions ont été prédite et minutieusement étudiée par la jeune femme… Je hausse un sourcil à la mention d’un Koutoulou. Je n’en ai jamais vu mais j’en ai déjà entendu parler… Une monstruosité capable de créer des illusions plus vraies que nature pour se nourrir de nos peurs. Un sourire se dessine sur mon visage à la vue du sac.

Tu arrives un peu tard Swan… Ma pire peur est déjà morte et enterrée !

Comment avoir peur de ce qui s’est déjà produit ? Peur de perdre ses comparses lors d’une mission de routine… D’être la seule survivante parce que son pouvoir permet d’être plus rapide que les autres… De devoir regarder la famille de ses amis et leur annoncer que jamais ils ne reverront pères, mères,  frères, soeurs, fils et filles, que jamais ils ne pourront mettre en terre. Jamais je ne revivrai cette situation quitte à donner ma vie pour celle de ceux qui m’accompagnent.

Mais si cela te fait plaisir, envoie ton koutoulou. J’ai besoin d’une nouvelle descente de lit.

Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Sam 2 Nov - 18:21

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



Dans les situations les plus dramatiques, j’arrive encore à en apprendre sur ma capitaine, comme ça elle a vécu un traumatisme important, elle ne m’en a jamais parlé pourtant, un sujet qu’on devra aborder car elle n’a peur d’aucun monstre marin enfin c’est ce qu’elle dit !

La dernière partie du jeu commence, j’ai demandé à Matthew, un homme de mon bataillon qui m’est utile lors des interrogatoires, il a la possibilité de refaire vivre un événement terrifiant dans la vie de sa cible, le problème, il le voit également, c’est un moment désagréable pour les deux mais il oublie aussitôt que son pouvoir désactivé, il vit l’instant présent, il garde quelques brides les premières minutes puis l’effet disparaît mais il pense que son subconscient retient tout de même quelques images, il y a des périodes où il a du mal à dormir et son pouvoir ne s’active pas comme ça et ça lui coûte énormément d’ailleurs j’ai dû le supplier pour qu’il fasse pour l’amusement car se retrouver inconscient pendant une journée, n’est pas la partie qu’il préfère !

Le premier garde à l’armure s’éloigne, on échange alors les places, même gabarit, même armure, on n’y voit que du feu dans cette pénombre, il s’avance de la cage du Capitaine, s’accroupissant, ses yeux rouges montrent que son pouvoir est activé, il va percevoir l’attention de la blonde et aussitôt, le flot d’images va s’intégrer dans la tête de sa victime. Il pose son genou à terre, je me souviens encore la première fois qu’il a fait ça, je n’ai jamais voulu essayer, d’une car je ne veux pas revivre une situation pareille mais pour lui, on ne sait pas encore exactement les contrecoups de son pouvoir psychologique.

-   Le Koutoulou c’est moi Cap’taine, voici mon pouvoir

Mais c’était trop tard, il sort le sac de farine mouillée qu’il avait mis dans le sac et le jette dans la cellule et Dorago est prise dans la spirale de peur pour les cinq prochaines minutes. La voilà au milieu de l’océan avec trois de ses camarades de la Brigaderie, une petite séance de sport qu’ils faisaient quotidiennement, Métèria était imbattable avec son pouvoir mais même sans, elle mettait la pâté à tous les hommes, comme toujours, ils s’éloignaient du bord pour ensuite revenir le plus rapidement possible. En petit groupe autour de la bouée de grand large, un aileron apparaît dans leur champs de vision, c’était étonnant de voir un monstre pareil si proche du rivage, tous aux aguets, ils attrapent leur arme pour attaquer la bête qui approche au fur et à mesure mais la tâche sombre qui s’approchait près d’eux était plus grande que prévu, ils comprirent trop tard que c’était qu’une infime partie de l’aileron qu’il voyait. L’animal faisait la taille de plusieurs bâtiments, leur lance ou autre trident n’aurait pu faire contre ce mastodonte, il finit par sortir et faire un saut pour replonger, une vague énorme est produite, ils manquent tous de se noyer malgré que ce soit de bons nageurs, tout s’enchaîne par la suite.

Le monstre s’approche d’eux, gueule grande ouverte, ils ne savaient pas à quoi ils avaient à faire, une baleine carnivore ? ça y ressemblait mais deux ou trois fois plus grande, un requin-baleine ? Non ce n’était pas ça le soucis, c’est qu’on pouvait percevoir le regard de prédateur dans ses yeux, certains essayent de se débattre, le frappe avec leur lance mais voilà qu’il est désigné d’office victime numéro un, il avale d’un coup puis ensuite un deuxième, l’attrapant à la taille, dévorant la partie haute du corps, recrachant le reste dans l’eau, le sang se propage, il en reste encore trois, maintenant ils prennent la fuite, la brigaderie prenne la fuite pour la première fois de leur vie, ils peuvent rien faire…

Métèria toujours aussi courageuse veut viser un point stratégique du monstre mais son attaque échoue, une simple chatouille le monstre requin baleine s’approche d’elle mais un camarade se met entre les deux et conjure qu’elle fuit, elle avait les capacité de leur faire, il hurlait qu’elle utilise son pouvoir, elle pouvait s’en sortir elle, qu’elle le fasse…





Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Sam 2 Nov - 22:45


Abandon de mon adversaire avant même le duel… Je grimace lorsqu’elle s’éloigne de moi m’inquiétant qu’elle puisse retourner s’en prendre à Bridget… Mon regard braqué sur elle, je ne la quitte pas du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans l’obscurité loin de ma lieutenant. Je hausse un sourcil m’interrogeant sur ce déplacement en apparence inutile… Elle revient vers moi, son sac toujours à la main, et pose genou à terre. Pleine de défi, je plonge mon regard dans le sien comme une invitation à venir tester sa force contre moi. Sans crier gare, je me sens comme emportée loin entendant au loin les mots de l’agresseur.

Emportée ailleurs par une magie inconnue, je redécouvre des visages connus… Une simple course avec mes collègues de la Brigaderie. Un entrainement comme un autre pour nous autres Gardes de l’océan. En tête à la bouée, je me crispe, ces visages, ce moment… L’aileron qui surgit, annonciateur d’un petit monstre. Rien qui ne nous indique que nous sommes en danger. Rien que nous ne puissions affronter à quatre. Jusqu’à ce que je mette la tête sous l’eau et aperçoive le monstre. Une créature inconnue, gigantesque… Et clairement agressive. Mes ordres avaient été brefs, fuir au plus vite… Mais lancés trop tard. A peine l’ordre donné, Diane fut engloutie par cette gueule gigantesque et affamée. A l’époque, tout c’était déroulé trop vite pour éprouver de la peur ou une quelconque émotion, juste un instinct de survie qui me dictait qu’il allait falloir nous battre pour survivre. Revoir cette scène me glace le sang… Je sais ce qui va suivre… Artus… Découpé en deux d’un simple coup de mâchoire se vidant de son sang dans l’océan. Artus, mon amant, malgré les règles de la Brigaderie, le soleil de notre groupe… Dans la cellule, mon corps immobile trahit ma peine et la peur qui habite mes veines à l’idée de croiser à nouveau ce monstre inconnu… Plusieurs suppliques m’échappent et je me recroqueville comme pour me cacher.

Ce massacre n’aura duré que quelques instants… Mon assaut n’aura que laisser une marque indélébile près de l’œil du monstre avant que l’on se sacrifie pour me donner le temps de m’échapper grâce à mon pouvoir. Fuir sans me retourner est certainement la chose la plus dure que j’ai jamais faite… Être l’unique survivante de cette attaque, ma plus grande peur. Plus encore que l’attaque, la magie m’impose la vue de mes propres cauchemars. Une mer d’huile et moi qui nage paisiblement. Jusqu’à ce que l’eau ne devienne sang et se pare du corps de mes frères et sœurs d’armes morts, démembrés… Où que se porte mon regard, des corps de personnes aimées et moi l’unique survivante… Des tremblements incontrôlables s’emparent de mon corps tendus à l’extrême…

Arrêtes… s’il te plaît…

Une supplique sincère arrachée à mon illusion alors que mon esprit se vide incapable de réfléchir sereinement. Les mains en coupe, le sang s’écoule… Le sang de mes amis, de tous ceux que j’aime… Jusqu’à ce qu’une force invisible m’entraine vers le fond. Abysses d’où émerge une gueule gigantesque se refermant sur moi.

Paniquée et terrorisée, je hurle et recule jusqu’au mur. Haletante et dégoulinante de sueur, je tente de reprendre mes esprits… De reconstruire la carapace qui me permet de dormir la nuit sans hurler de terreur… Le corps tremblotant, je déglutis peu fière de mon état et des images qui circulent à nouveau dans ma tête… Je n’ai pas peur des monstres marins… Même le grand Léviathan ne m’inquiète pas… Mais ce monstre inconnu, simplement pensé à lui me fait trembler de terreur… Cette gueule pleine de dents et son regard…
Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Dim 3 Nov - 11:20

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



L’histoire continue, Métèria revit ce moment où elle a perdu ses collègues, ses amis, elle se retrouve seule mais au loin, j’entends alors ses supplices, ses larmes, qu’est-ce que j’avais fait ? Je n’aurai pas dû faire ça, elle revit sa pire peur, je ne pensais pas que ça correspondrait à la mort de ses amis, elle ne me l’a jamais dit, je pensais qu’elle allait revoir un Fenrir ou autre monstre mais non, c’était pire…

Je me lève aussitôt, je m’en fiche de la mise en scène d’horreur qu’on a voulu, Lagertha me lance aussi un regard qui se veut compréhensif, nous avions poussé trop loin la blague, il fallait qu’on répare ça tout de suite mais je sens que le retour de revers va être terrible. J’attrape le garde avec force par l’épaule et le tire en arrière pour qu’il coupe son pouvoir, je défais le cadenas précipitamment et arrache à moitié la grille pour sauter dans la cellule en me réceptionnant doucement.

Mes yeux s’habituent à l’obscurité et trouve mon capitaine en pleurs dans un coin, je m’approche aussitôt d’elle, la serrant le plus fort possible pour montrer que ce n’était que moi, elle doit reconnaître mon armure, ma voix, je colle son visage dans mon cou, je caresse ses cheveux tout doucement.

- Je suis là  Métèria, je suis là… c’est un mauvais rêve...

Je ressers mon étreinte, laissant le moment passé, je regrette amèrement comment je vais faire pour réparer ma bêtise, est-ce que je le pouvais, elle a dû voir quelque chose d’horrible alors qu’elle était pour moi quelqu’un se si fort, si fière, elle était une sorte de femme indestructible, capable de terrasser un Léviathan mais pourquoi elle a eu peur de ce qu’elle a vu…

- Je suis désolée Métèria, vraiment désolée, je n’aurai pas dû...

Peut-être que je la serrais un peu trop fort mais je m’en voulais, je n’arriverais jamais à me racheter…

- Vous ne craignez plus rien, ce n’est qu’une mauvaise blague, vous êtes en sécurité Métèria…. En sécurité...

De longs murmures… je lui répète alors plusieurs fois qu’elle était en sécurité attendant qu’elle refasse surface...





Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Lun 4 Nov - 11:55


Recroquevillée dans un coin de la cellule, je tremble. Malgré le fait que la magie se soit dissipé, les images restent. La gueule se refermant sur ceux que j’appelai ma famille puis celle se refermant sur moi dans mes rêves m'obsèdent. Je n’ai pas peur des monstres marins… Juste d’un seul… Prise dans le tourbillon de mes terreurs nocturnes et de ma peine, je sens à peine les bras de Bridget qui me serrent. Imperméable à ses mots, je n’arrive pas à me défaire de ses images que j’avais soigneusement enfermées pour ne plus les vivre.

Le mot “blague” me fait sursauter. Une blague ! Me faire revivre ce moment atroce de ma vie n’était qu’une blague !? La peur et la peine s’efface rapidement face à une colère sourde. Aussi loin que ma mémoire aille, faire ce genre de chose n’a jamais été considéré comme une blague ! Pousser le collègue à l’eau, lui prendre son plateau repas, oui ! Jouer avec le passé et les morts, jamais ! J’aurai pardonnée ce petit manège si elle s’était contenté de me faire croire que Swan la maltraiter, mais pas pour ça. Je repousse violemment Bridget en lui criant dessus.

Une blague ! Juste une blague ! Vous ne savez rien de moi, Alnilnam, rien !

Je me relève en proie à une terrible envie de cogner pour faire passer ma colère et ma peine. Mais je me retient, ce ne serait pas correct… Ce serait entacher la mémoire de mes amis… Je m’adosse au mur froid espérant juste rester seule et au calme pour pleurer mes amis et maudire ma crainte de ce monstre. Balayant du regard la pièce, je soupire. Trop de monde a été impliqué dans cette idiotie… Capitaine d’un régiment entier, je dois faire bonne figure alors je ravale ma colère pour congédier les protagonistes que je peux voir ou non.

Lagertha et Alnilnam, vous restez. Les autres, retournez à vos postes.

Ma voix est sèche et claque comme un fouet. Pas de témoins pour la suite des événements… Je suppose que tout ça n’était qu’un bizutage de la nouvelle Capitaine… Mais ces méthodes, je ne peux pas les cautionner… J’entend plus que je ne vois, deux soldats en armure quitter la pièce. Et Swan qui s’avance dans la cellule.

Des explications mesdames ?

Un bizutage qui tourne mal, c’est assez courant. Tant qu’il n’y a pas blessures graves ou mort d’homme, je passe généralement l’éponge. J’ai bien assez été partie prenante pour savoir que cela est une part importante de l’intégration dans la grande famille qu’est le régiment.
Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Lun 4 Nov - 15:13

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



Je ne pensais pas à mal, je ne pensais pas que ça allait finir comme ça… ce n’était qu’une blague, une mauvaise blague mais quand j’ai vu le visage terrifié de ma supérieure, j’ai compris aussitôt mon erreur, lui refaire revivre son pire cauchemar, là tout de suite, je ne savais plus quoi faire et quand je vois qu’elle me repousse violemment contre le mur, je vois la colère sortir de ses yeux… j’étais morte…

- Je suis désolée Métèria...

Puis elle hurle, utilise mon nom de famille, c’en était fini pour moi, j’avais atteint certainement le non-retour...Elle chasse les autres et demandent que Lagertha vienne nous retrouver également, j’ai l’impression d’être une enfant qui va se faire gronder et c’était même sûr… Ma collègue baissait la tête, nous étions dans le pétrin mais c’était de ma faute mais Swan fait un pas en avant mais je la retiens.

-  Capitaine...

Je fis un mouvement de tête, c’était à moi de parler et je bombe le torse, lève la tête.

- Tout est de ma faute Capitaine, j’ai imbriqué les autres avec moi, je voulais fêter l'équinoxe de la saison fraîche comme l’avait vécu mon père jadis, un test de courage mais je ne pensais pas que ça allait prendre des proportions telles, nous l’avions déjà fait à d’autres, peut-être pas la même mise en scène....

Je pose un genou à terre, baisse la tête pour m’excuser.

- Je n’aurai pas dû, je n’ai pas réfléchi, j’accepte toutes les conséquences, les autres n’ont fait que suivre, ne les réprimander pas, je ferai tous les tours de bastion à la nage que vous voulez ou tout ce qu’il faudra pour me faire pardonner enfin si vous le souhaitez... .

Je restais la tête baissée… j’attends qu’elle dise ou fasse quelque chose, je n’avais pas le choix de toute façon.




Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Métèria Dorago
MESSAGES : 193
CRISTAUX : 793
COULEUR : #
Métèria Dorago
Capitaine - Myrmidon du Solstice
Mar 5 Nov - 10:10


J’attend patiemment que tout le monde ait évacué la pièce froide et humide ne laissant que Bridget et Swan avec moi. Je suppose qu’elles ont organisées ça toutes les deux. Les autres gardes partis, je soupire en fixant les têtes de coupables de mes deux lieutenants. Je me contente de les fixer restant silencieuse le temps de me calmer suffisamment pour ne pas leur hurler dessus, cela ne servirait à rien, ce qui est fait est fait… Le silence oppressant vient rapidement à bout de Swan qui fait un pas en avant prête à s’excuser aussitôt retenue par sa collègue. J’hausse un sourcil lorsqu’elle commence par prendre l’entière responsabilité de ce qu’il s’est passé. Je ne l’interromps pas, la laissant vider son sac.

Je ne blâme pas l’envie de marquer l’intégration d’un nouveau membre à notre régiment… Cela fait partie de la vie d’un corps armé. C’est une façon comme une autre de montrer au nouveau qu’il fait maintenant partie du groupe et que les autres veilleront sur lui autant qu’il veillera sur les autres. Juste la méthode… Ce genre de méthode, on peut l’appliquer à des jeunes tout juste sortit de l’Académie. Mais pas à des plus anciens qui ont certainement vécu des scènes horribles et traumatisantes… Genou à terre et tête baissée, Bridget annonce être prête à assumer les conséquences… Comment pourrait-elle assumer les images qui me reviennent en boucle de nouveau… Je soupire en me décollant du mur sur lequel je m'étais appuyée. Je pose mes deux mains sur les épaules de Bridget et l’invite à se relever.

Je sais que vous ne pensiez pas à mal… Mais, n’utilisez plus jamais ces méthodes magiques… Faites ce que vous voulez mais jamais cela.

Mes mains se serrent sur les épaulières de ma lieutenant tandis que je braque mon regard dans le sien.

Certains d’entre-nous ont vécu des choses qu’il ne fait pas bon revivre. Je n’ai pas peur de grand chose mais j’ai vécu un événement qui m’a laissé une terreur immuable. Je ne veux pas perdre ceux que j’aime à nouveau.

Tendant le bras vers Swan, je l’attire vers moi pour les prendre toutes les deux dans mes bras. Je les garde un moment dans mes bras avant de les libérer et de prendre la direction de la grille. Main sur l’ouverture, je me retourne vers elle le regard sévère.

Ne croyez pas vous en tirer à si bon compte.

Un sourire sournois se dessine sur mon visage avant que je les laisse seules dans cette pièce obscure et froide. Il y a peu de chance que j’arrive à dormir cette nuit maintenant… Trouvant la sortie de ce piège, je prend la direction de mon bureau. Autant mettre cette insomnie à contribution...
Royaume du silence, la mer est mienne.


Mon image

Signatures:
 
Bridget Alnilnam
MESSAGES : 219
CRISTAUX : 145
COULEUR : #
Bridget Alnilnam
Lieutenant - Myrmidon du Solstice
Mar 5 Nov - 10:54

Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Bann10



J’attendais tête baissée, j’attendais mon châtiment qu’importe ce que c’était même si ça consistait à répartir au poste de la Frontière pour passer un hiver rude, va-t-elle me donner une coup pour se défouler, je l’accepterai c’était sûr sans même broncher, je le méritais amplement, je voulais me faire pardonner, je n’ai pas réfléchi à ce que j’ai fais…

Mais elle posa alors ses mains sur mes épaules, m’intimant de me relever, ce que je fais, maintenant le regard dans le sien, je devais assumer, je ne devais fuir ce regard, je n’avais pas le droit. Je sens alors dans sa voix qu’elle me pardonne, qu’elle savait qu’on ne lui voulait pas de mal mais on s’était mal pris, je ne connaissais pas son passée… je ne la connaissais tout simplement pas...

- Je comprends Capitaine… on fera tout pour que ça n’arrive jamais.  

Lagertha acquièse derrière moi, on comprends alors par cette phrase qu’elle avait dû certainement perdre des hommes, des amis, des proches, la pire crainte d’un officier, rien pouvoir faire face à cette situation. Dorago improvise un câlin, c’était étrange surtout quand nos armures se cognent l’une contre  elle, je vois le regard ahuri de ma collègue, elle pensait que nous allions prendre cher mais au final, c’était louche, elle était pourtant adepte de punition sadique plus ou moins débile d’ailleurs…

- Je me disais bien que c’était trop facile.  

Dis-je dans un souffle quand elle finit par partir, nous laissant Swan et moi, seules dans les sous-sol de la citadelle.

- Lagertha, j’espère que tu t’es améliorée pour la nage car je pense que pour les prochains jours nous allons être servi...  






Nuit d'horreur à l'Ile Rocheuse Myr10010
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum