Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


A la recherche d'une chatte

Arban Höls
MESSAGES : 228
CRISTAUX : -34
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arban Höls
Commandant de la Garde
Dim 10 Nov - 22:51

La journée avait pourtant bien commencé, je me suis levé, fais ma toilette habituelle puis versé dans la coupelle le lait pour mes deux animaux de compagnie, Mistigri et Marquisette. D’habitude elles se ruent dès qu’elles entendent le bruit de la bouteille que j’ouvre pour elle, pourtant, je ne vois que la chatte la plus calme, et pas sa sœur, Marquisette, celle que j’appelle l’aventurière.

Au début, je pense qu’elle s’est coincé quelque part ou bien qu’elle se soit endormie, mais après avoir chercher partout, je dois affronter la terrible vérité, mon animal c'est enfuit ! Je découvre qu’une fenêtre est resté ouverte et je comprends qu’il s’agit de ma faute, car je ne l'ai pas refermé hier soir. Je la referme donc, afin d’éviter de perdre un nouveau compagnon, et je sors à la recherche de Marquisette.

Je vois de nombreux enfants près de la caserne, sans doute des fils et filles de soldats et je leur demande, en essayant de paraitre le plus avenant possible :

Je cherche un petit chat, tigré, de couleur roux et blanc, est-ce que vous l’avez vu ?

Ma dégaine ou mon apparence a du leur faire peur, car beaucoup s’enfuit en courant et en criant au monstre, une seule, sans doute plus courageuse que les autres me demande :

Je l’ai vu entrer dans une maison, pas loin d’ici, mais je te dis l’adresse que si tu me donnes un bonbon !

Je soupire de frustration, car je n’ai pas ce genre de friandise sur moi, heureusement, passe une des cantinières que je connais bien, car elle était présente à la caserne quand je travaillais encore pour la couronne, je lui demande donc :

Anastasia, vous qui avez ce pouvoir, pouvez-vous créer un bonbon pour la demoiselle, c’est important pour moi.

C’est sans doute la demande la plus improbable que j’ai jamais fais à une personne qui est sous mon commandement, mais la vieille femme a confiance en moi, et lance un sort qui matérialise un bonbon dans la main de la jeune fille. Je remercie la cuisinière d’un signe de tête et celle-ci reprends sa route. Pour ma part, je me retourne vers celle dont le vœu a été exaucé et je lui repose ma question :

Peux-tu me dire où est mon chat ?


L’enfant sourit de toutes ses dents et avale d’un coup son bonbon avant de répondre en montrant, par même occasion l'intérieur de sa bouche pleine de chocolat :

C’est cette porte.

Elle m’indique une direction et je pars en direction d’un petit immeuble situé non loin du bâtiment principal de la Garde Royale où j’ai mon bureau. Sur la porte, je peux y lire le nom de l’occupant des lieux, il s’agit d’un certain Hekmatyar, un capitaine de la garde royale si ma mémoire est bonne. Je frappe donc à la porte, espérant que quelqu’un pourra m’aider dans ma recherche.


ARBAN HÖLS, commandant de la garde royale
http://aryon.forumactif.com/t1986-arban-hols
Arban parle
Arban pense
PNJ parle
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Dim 10 Nov - 23:37

A son réveil, Rebecca ne sentait pas son mari à côté d'elle. Il a dû partir très tôt ce matin. Encore un réveil sans lui.... Elle se leva alors tranquillement de son lit. Elle n'allait pas commencer le travail très tôt, elle pourrait donc prendre son temps pour se réveiller et déjeuner. En ouvrant les rideaux de la chambre, elle pouvait s'apercevoir qu'une fine pellicule de neige recouvrait les toits des maisons environnantes. Au sol, elle n'avait pas tenue, trop écrasée par les pas des passants.

En petite tenue, la jeune femme descendait ses escaliers. Le feu dans la cheminé était mort depuis longtemps, mais sa chaleur était encore perceptible. Avant de faire quoi que ce soit, elle rajoutais quelques bûches de bois et ralluma le feu. Manger dans une atmosphère chaleureuse n'était que plaisant.

La chaleur de la cheminé se répandait rapidement au rez-de-chaussé, de telle façon que Rebecca fut obligé d'ouvrir la fenêtre de la cuisine. En se préparant le thé, elle se demandait ce qu'elle pourrait faire en cette belle journée. Elle allait travailler cet après-midi au manoir. Elle pourrait peut être partir plus tôt de chez elle pour aller se balader dans le centre-ville. En se retournant pour poser sa tasse de thé fumante sur son plateau, elle sursauta et la fit tomber à ses pieds. Un gros chat, blanc et roux, se trouvait sur le rebord de la fenêtre. Entouré de deux citrouilles qu'elle avait mis ici pour les conserver, on aurait dit qu'il s'agissait d'une apparition fantomatique.
Rebecca regarda alors sa créature, ne voulant pas revivre ce qu'elle avait vécu avec Arthorias quand son ombre avait pris la forme d'un Koutoulou.

- Tu es qui, toi ?

Pour seul réponse, un miaulement. Bien sûr, qu'est-ce qu'elle pourrait bien attendre de plus d'un chat ?
Elle ne pouvait pas s'approcher pour aller fermer la fenêtre. Son allergie était assez grande. Il suffisait d'un seul poil dans son nez pour l'activer. Plaques rouges, nez bouché et tout le pack de l'allergie. On toquait alors à la porte. Merdouille

-Toi....T-tu bouges pas ! essayait-elle de dire, la main devant soi.

Rebecca s'éloignait de la fenêtre et de la tasse brisée, se disant qu'elle fera ça une fois la créature des Enfers partie. Attrapant un châle posé sur le dossier du canapé, elle ouvrit la porte.

- Puis-je vous aider ?

Arban Höls
MESSAGES : 228
CRISTAUX : -34
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arban Höls
Commandant de la Garde
Lun 11 Nov - 0:31

Je suis rassuré quand je vois la porte s’ouvrir, le capitaine étant encore chez lui, la situation va vite trouver un dénouement satisfaisant et je vais retrouver mon compagnon. Pourtant à ma grande surprise, ce n’est pas un homme en uniforme de garde qui m’ouvre la porte, mais une jeune femme en petite tenue avec juste un châle sur ces épaules. Plutôt jolie avec ses cheveux blonds, je suis surtout impressionné par ces yeux aussi froids que la glace. Mais j’en ai vu de plus dur et sans me démonter je lui demande sans les formules de politesse habituelles :

Je me nomme Arban Höls, et je suis à la recherche de mon chat, est-ce que vous l’avez aperçu ?

J’ai préféré me nommer, car cela fait deux semaines que je suis le nouveau commandant de la Garde Royale et son mari ou le membre de sa famille avec qui elle vit ici a forcément du lui parler de moi, en bien ou en mal, peu importe. Mais avant même que la maitresse des lieux puisse me répondre, je sens une présence contre ma botte, et je vois alors Marquisette qui commence à se frotter en miaulant !

C’est peu de dire que je suis heureux de la voir et la personne qui est en face de moi à droit à un de mes rares vrais sourires, lorsque je prends délicatement l’animal contre moi. Alors que je m’apprêtais à la remercier, encore un moment exceptionnel, j’entends derrière moi une voix familière qui me demande :

J’ai encore envie de bonbon !

Je me retourne alors vers la petite fille, mais qui a bien changé en quelques minutes, elle a maintenant un couteau à la main et est couverte de sang de la tête aux pieds ! Je ne sais pas quoi dire à part :

Tu t’es fait mal ?


La petite me regarde alors droit dans les yeux avant de me dire :

L’autre femme ne voulait plus m’en donner alors je l’ai puni, j’ai encore envie de bonbon !

Décidément c’est une idée fixe, et je me jure que c’est la dernière fois que je donne une friandise au chocolat à un enfant, le problème, c’est que je n’ai pas pris mon épée et que même si je me téléporte avec mon pouvoir, je vais laisser l’habitante de cette maison toute seule, c’est pourquoi je demande à cette dernière, à voix basse :

Si vous avez un pouvoir utile, c’est le bon moment pour l’utiliser, sinon, je vous conseil de vous échapper par une fenêtre, je vais la retenir.

Bon, je ne sais pas comment je vais réussir cette dernière partie de mon programme, surtout que j’ai les deux mains occupées par ma chatte, qui elle, inconscient du danger, continu à miauler car elle doit avoir faim. Je pense alors à une chose : j’aurais vraiment dû fermer cette fenêtre hier soir.


ARBAN HÖLS, commandant de la garde royale
http://aryon.forumactif.com/t1986-arban-hols
Arban parle
Arban pense
PNJ parle
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Lun 11 Nov - 1:01


L'homme se présenta sous le nom d'Arban Höls. Rebecca reconnu ce nom. Ou, du moins, l'avait déjà entendu quelque part. De la bouche d'Arthorias, il lui semble. En tout cas, il ne faisait clairement pas partie de la compagnie Veriano.
Quand il se présenta, Rebecca ne dit pas un mot. Elle ne le connaissait pas et n'avait pas spécialement envie de le connaître. Après tout, il n'était là que pour son chat, non ?

- Oui, il était sur le rebord de la fenêt....

Un miaulement soudain la retient de finir sa phrase. La créature diabolique était là, au pied de son maître. Rien que d'entendre les miaulements et de le savoir si proche suffit pour que Rebecca commence à éternuer.

C'est alors qu'une petite fille fit son apparition. Couverte de sang de la tête au pied, elle faisait face au vieil homme. Est-ce qu'ils se connaissaient ? Qu'importe la réponse à cette question, Rebecca n'en avait que faire. Elle intéressait plus à ce que l'enfant pouvait tenir dans ses mains. Un couteau. Qui laisserai jouer son enfant avec un couteau ? Malgré cette situation ridicule, la conseillère fut encore plus étonnée par le comportement calme et rationnel d'Arban. A sa place, elle lui aurait fermé la porte sous le nez et aurait hué un garde à proximité.

Elle voulait un bonbon ? Mais pourquoi voulaient-ils tous des bonbons ? Hier aussi, Rebecca était tombé sur des enfants qui en voulait. Est-ce maintenant la mode de quémander ce genre de chose à des inconnus ? Manquerait plus qu'il frappe à la porte pour le faire tient !

- Je suis désolée, jeune fille, mais je crois que le monsieur n'en a pas. Si tu pouvais....disparaître ? Ca serait vraiment gentil.

Non ! Je veux des bonbons !

Rebecca commençait à comprendre qu'il allait être compliqué de se débarrasser de ce problème. Soit ils devaient trouver des "bonbons", soit ils allaient se prendre un coup de couteau, même si elle est sûre que deux adultes en parfaite santé arriveraient aisément à contrôler une jeune enfant en manque de sucrerie.

- Bien bien ! Laisse moi le temps d'aller te chercher ça, alors.

Rebecca laissa la porte ouverte. Pas qu'elle est peur que l'enfant ne parte (même si elle le voudrait bien), mais elle voudrait que rien n'arrive au vieil homme. En tirant tous les tiroirs de sa cuisine, elle tomba sur quelques carrés de chocolats qui traîné, ainsi que du caramel et des morceaux de sucre. Rapidement, elle retourna à l'entrée de sa maison et donna tout ça à la jeune fille. D'un large sourire, elle dit :

Merci madame ! A l'année prochaine !

- A la quoi ?

Mais l'enfant partie en trottinant vers une autre destination, laissant les deux protagonistes complètement déboussolés par la situation. Rebecca secoua la tête, comme si elle voulait oublier ce qui venait de se passer.

- Donc...vous avez perdu un chat, n'est-ce pas ?
Arban Höls
MESSAGES : 228
CRISTAUX : -34
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arban Höls
Commandant de la Garde
Mar 12 Nov - 10:05

Je suis impressionné par le calme de la jeune femme, soit elle a des nerfs d’acier, soit elle ne se rend pas compte de la situation. Je pencherai plutôt vers la deuxième hypothèse car elle lui fournit des sucreries. De toute évidence c’était la bonne chose à faire car la jeune fille s’en va, comme si la situation était tout à fait normale, en expliquant même qu’elle va revenir l’année prochaine !

Ensuite l’habitante de la maison se tourne vers moi et me reparle de mon chat, sans brusquerie, je lui réponds :

Si vous voulez bien m’excuser, je reviens dans quelques minutes.

Je pars à grande enjamber vers le bâtiment principal des gardes royaux et j’y arrive ainsi très vite, aussitôt, je donne l’ordre à deux gardes qui revenaient de patrouille :

Monsieur Smith, allez immédiatement arrêter la jeune fille avec un couteau, vous la reconnaitrez facilement, elle est couverte de sang et part en direction du sud-ouest. Monsieur Wesson, je soupçonne qu’une personne c’est fait poignarder non loin, vous qui avez le pouvoir de sentir le sang à proximité, commencer la recherche dès maintenant.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont surpris de voir leur commandant, un chat dans les mains, qui leur donne des directives, mais la discipline que j’impose commence à porter ces fruits et sans perdre une seconde, ils partent exécuter mes ordres. Pour ma part, je vais jusqu’à ma suite et pose délicatement Marquisette, près de sa sœur Mistigri. La première se précipite sur le bol de lait et je ne peux m'empêcher de sourire en voyant à quel point elle semble contente d'être de retour.

Je repars ensuite dans l’autre sens pour retourner voir celle qui a eu la gentillesse de récupérer mon chat. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire car je n’ai guère l’habitude de remercier, voir même d’être poli, mais aujourd’hui je vais faire un effort et je refrappe donc à la porte, espérant que cette fois-ci la femme sera habillé de manière plus conventionnelle et dès qu’elle ouvre, je lui dis d’une voix douce :

Je voulais vous remercier pour avoir pris soin de ma chatte fugueuse, elle n’est guère habituée à être dehors et je ne sais pas ce que j’aurais fait si…

J’arrête là ma phrase car je suis en train de me confier devant une étrangère et cela ne me ressemble pas, je reprends donc, mais avec ma voix habituelle, plus dure :

Enfin, tout cela pour dire que vous m’avez aidé. Si je peux vous rendre la pareille, n’hésitez pas.

Voilà, je pense avoir fais au maximum de mes capacités sociales. Je n’ai plus qu’à attendre sa réponse et réaliser ainsi ma dette d’honneur.


ARBAN HÖLS, commandant de la garde royale
http://aryon.forumactif.com/t1986-arban-hols
Arban parle
Arban pense
PNJ parle
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Mar 12 Nov - 13:54

L'homme partait rapidement. Rebecca ne comprenait pas la situation, mais elle était contente que la créature poilue parte avec lui. Elle ferma la porte, pensant que l'homme ne reviendrait pas.

La journée avait vraiment commencé bizarrement. La conseillère repensa à la jeune enfant de tout à l'heure. Elle se félicita d'avoir gardé son sang froid. C'est grâce à Arthorias, ça. Vu tout ce qu'il a pu lui dire, le sang et l'horreur ne lui fait plus trop peur.

Rebecca a tout juste eu le temps de s'habiller et de nettoyer la cuisine qu'on resonna à la porte d'entrée. En tenue beaucoup plus appropriée -- pantalon noir taille haute et large chemise blanche fluide -- elle l'ouvrit en grand. Quelle surprise pour Rebecca de retrouver le même homme sur son palier. Il l'a remercia d'avoir retrouver son chat. A part un début d'allergie, je n'ai rien fait du tout...

- Ne me remerciez pas. Votre chat a réussi à vous retrouver tout seul. Les chats ont un très bon odorat. Ils ne se perdent que très rarement.

Quand il lui proposa son aide, Rebecca ne savait pas trop quoi en penser. Elle ne le connaissait pas, elle ne savait pas son métier. Il peut très bien s'agir d'un psychopathe, il peut être de mèche avec l'enfant. Tout cette mascarade était peut être juste pour cambrioler sa demeure.

- C'est bien gentil à vous, cher monsieur. Mais tout ceci n'est pas nécessaire. Vraiment.

Rebecca espère que cette simple réponse poussera l'homme à partir. Rebecca n'avait pas la force aujourd'hui de lutter contre un cambriolage.
Arban Höls
MESSAGES : 228
CRISTAUX : -34
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arban Höls
Commandant de la Garde
Mar 12 Nov - 18:25

Cette dame est vraiment très gentille car elle essaye de me rassurer en m’indiquant que mon chat serait revenu tout seul. Pourtant si je l’appelle l’aventurière ce n’est pas pour rien, en plus elle ne connait pas les lieux, j’avais vraiment peur qu’elle se perde. Elle refuse mon aide, mais une dette d’honneur est une dette d’honneur, et je me dois d’insister en lui montrant le bâtiment des Gardes Royaux.

Si vous changez d’avis, je viens d’emménager au second étage du bâtiment central, je vais donner des ordres pour qu’on vous laisse entrer, vous n’aurez qu’à vous présenter en tant que Dame Hekmatyar et on vous conduira à moi.

Voilà, j’ai fait ce que j’avais à faire, et mon sens de l’honneur parfais exacerber est ainsi satisfais. Le bâtiment regroupe, au rez-de-chaussée et au premier étage, les bureaux des différents responsables de la garde : les archivistes, les comptables, les directeurs des ressources humaines, les logisticiens, les responsables de l'armement, bref, l’immense bâtiment est dédié à l’organisation névralgique de la garde. Le second étage est, comme je l’ai indiqué, mon bureau.

Je la salut, d’une manière que je sais maintenant désuète depuis plus d’une dizaine d’année mais que je ne veux pas changer pour être plus à la mode et repars en direction des nombreuses affaires qui m’attendent. J’ai à peine fait quelques mètres que je vois les deux soldats que j’ai envoyé, qui courrais en direction de la caserne mais qui me voyant se dirige vers moi.

Ils me saluent de manière réglementaire malgré leurs fatigues manifestes et Smith me fais son rapport en premier :

Commandant, J’ai arrêté la jeune fille comme vous me l’avez demandé, elle semblait complètement déboussolée et c’est laissé désarmé sans opposer de résistance.

J’acquiesce satisfait de la manière dont s’est déroulé cette arrestation, un médecin devra l’examiner, c’est peut-être un pouvoir mal maitrisé qui a provoqué cette situation, j’écoute ensuite Wesson qui m’informe :

Commandant, J’ai trouvé la personne qui a été blessé, mais elle avait déjà été pris en charge par un soigneur, elle n’aura pas de séquelle de cette rencontre.

Aujourd’hui est un jour de chance, et je vais faire une chose assez rare, en leur disant :

Vous avez fait du bon travail.

Je vois les yeux des deux militaires s’écarquiller devant ce compliment, et ils me saluent à nouveau avant de partir, avec un grand sourire sur leurs visages, pendant que je reprends ma progression, un moment interrompu.


ARBAN HÖLS, commandant de la garde royale
http://aryon.forumactif.com/t1986-arban-hols
Arban parle
Arban pense
PNJ parle
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum