Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


[FLASHBACK] UN JOUR LAMBDA POUR UNE GRANDE SURPRISE [ARTHORIAS HEKMATYAR]

Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Jeu 14 Nov - 16:25


Cela faisait bientôt plus de 9 ans que Rebecca connaissait Arthorias. Ils avaient eu le temps de se connaître, de vivre de bons moments comme des mauvais. Combien de fois Arthorias était restée au chevet de la dame, lorsqu'elle était malade ? Et combien de fois cette fameuse dame a attendu ce preux chevalier ?

Ils habitaient ensemble depuis 5 ans. C'était compliqué au début, entre les armes et les armures de l'un et les fleurs et plantes de l'autre. Mais ils ont tout de même réussie à cohabiter, à ne seulement prendre les bons côtés de l'autre.

Rebecca avait réussit à libérer sa parole. C'est vrai qu'au début, il était compliqué d'avoir plus d'une phrase de sa part. Mais maintenant, elle parlait de façon normale avec lui, et lui lancer même des blagues. Elle se sentait bien, en pleine liberté.

C'est peut être pour ça, qu'aujourd'hui, elle allait lui demander quelque chose. Quelque chose qu'elle n'aurait clairement pas eu envie de faire avant. Décidée, elle s'habillait de façon beaucoup moins stricte que d'habitude. Elle mit simplement un pantalon haut noir, et une simple chemise fluide blanche. Sa veste restait donc au placard. Avant de partir, elle fit le tour de ses plantes, et arrisait celles qui en avait besoin.

En claquant la porte, elle commençait à avoir des doutes . Était-ce vraiment le bon moment ? Est-ce que ce n'était pas encore assez tôt ? Elle réfléchissait à ça depuis...quoi ? Plusieurs mois ? Elle se sentait confiance, oui. Mais plus elle avançait vers la caserne de son petit ami, plus elle sentait le trac la dévorer.

Elle arrivait rapidement depuis son travail. Peut-être trop rapidement. Plusieurs gardes lui passaient devant, sans prendre le temps de lui parler. Elle ne savait pas où chercher Arthorias. Elle ne connaissait pas son bureau, et où il pouvait passer son temps. Elle allait devoir demander à quelqu'un.... Elle attrapa un garde qui passait par là et lui demander où était le capitaine de la garde royale.

- A cette heure-ci, il doit être sur le terrain de sport. Continuez tout droit et tournez à droite. Vous devrez le trouver facilement.

Le remerciant intérieurement, elle suivait les indications du garde. Elle tombait rapidement sur un terrain arrière, où, à ce qu'elle pu voir, plusieurs personnes s'entraîner aux maniements des armes. Elle ne mit pas longtemps à trouver ce qu'elle cherchait. Un attroupement suspect lui mis la puce à l'oreille. En approchant, elle pouvait entendre deux l'armes s'entrechoquer, ainsi que des cris d'encouragement. Plus elle arrivait à leur niveau, plus elle pouvait apercevoir ces fameuses épées voler au-dessus de la tête des spectateurs.

- Allez capitaine ! Courage !
- Il est à bout, il est à bout, capitaine !

Rebecca se frayait un chemin entre les gardes, pour enfin voir ce qui les rendaient aussi admirateurs. Arthorias se battait, torse nu, contre une montagne de muscles. Il avait beaucoup d'entailles et de coupures un peu partout sur son corps, et de la sueur perlait sur son front. A la vue de son homme, la jeune femme ne pu s'empêcher de penser qu'il était vraiment sexy, comme ça. Elle avait également envie de l'encourager, mais elle savait qu'elle allait le déconcentrer, et elle n'avait pas envie qu'il perde devant ses hommes.

Elle restait donc comme ça, la bouche à moitié ouverte, à dévorer des yeux l'homme de sa future vie.

Arthorias Hekmatyar
MESSAGES : 263
CRISTAUX : 831
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arthorias Hekmatyar
Maître du Guet
Jeu 14 Nov - 20:59

C'était partit d'un paris stupide, une blague qui devait forcément mal finir.
Qui d'Arthorias ou de Tancred maniait le mieux l'épée à deux mains. Une question très bête qui avait finit par dégénérer.
Tancred était venu le trouver, inquiet de voir autant d'agitation se faire dans la caserne, selon lui ce genre de paris finissait toujours mal et même s'ils étaient amis, il valait mieux régler ce différend qui n'en était pas un

Ce fut donc quelque chose qui se terminerait dans la cours d'entrainement.
A peine les deux furent t-ils sortis que la foule de garde royaux se mit à gueuler, voyant déjà les deux amis commencer le combat
L'arène qui allait les délimiter serait un simple cercle de sable et le combat serait à l'ancienne.

Le géant lui fit un clin d'oeil au moment de lui lancer son épée, une lourde claymore que Tancred tenait d'une main alors que le chevalier d'argent le tenait à deux mains

-Près ma petite


Lança t-il d'un air plus que moqueur.
Mais Arthorias n'eut pas le temps de répondre alors que le géant se lançait à l'assaut, enchaînant des passer d'armes qui aurait fauché n'importe qui
N'importe qui sauf Arthorias qui para chaque coup avec un sourire, contre-attaquant tout aussi rapidement.
Le combat sembla s'éterniser alors que les coups pleuvaient, et que les deux adversaires s'entaillant mutuellement. A vrai dire les deux gardes s'amusaient follement, même si le géant se fatiguait plus vite que lui.

C'était plaisant de se donner un peu, et peu à peu il pris l'ascendant, se concentrant uniquement sur le jeu de lame et sur les esquives, ignorant le sang et la sueur.
Ce ne fut qu'après une passe d'arme évitée de justesse qu'il laissa une ouverture évidente, suffisamment pour que le géant lance un coup mal équilibré qui lui permit de passer outre sa garde et de lui écraser le pommeau de l'épée géante.
Ce dernier tituba quelques secondes avant de s'effondrer, vaincu.

Un grand hourra retentit dans toute la caserne alors que les gagnants allaient joyeusement retirer leurs gains auprès des perdant.
Le jeune homme se pencha pour aider son amie à se relever avec un grand sourire

-Ma petite donc ? Tu sais que le dernier à avoir d'ici est encore sous les verrous ?

Le chevalier d'or se remit sur ses pieds, dépassant largement Arthorias et lui mis un petit coup de coude en lui montrant une partie de la foule

-Le dernier hein et la dernière ? Elle ne serait pas juste là ?

Le garde se retourna précipitamment pour voir une chevelure qu'il connaissait et qui détonnait sur le fond martial de l'endroit.
Il écarquilla les yeux en s'apercevant que sa petite-amie était juste là.
Récupérant une serviette au passage, il traversa les rangs, laissant tomber son épée pour la prendre dans ses bras

-Revy !

Dit il avant de l'embrasser fougueusement. Chose normalement mal vue ici, mais dont il se fichait pas mal pour le moment

-Qu'est ce que tu fais là ma chérie, surtout que tu arrive pile au moment ou la caserne à fait un paris

Dit il en passant le bras autour de ses hanches
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Lun 9 Déc - 10:08

Rebecca avait encore du mal avec les gestes affectifs que pouvait lui faire Arthorias. Surtout en  public. Même exclusivement en public. Ses joues commençaient à rougir, et elle devait tout faire pour ne pas prêter attention au nombreux regards tournés vers eux.

Son torse encore transpirant de sueur venait se coller aux vêtements propres de la dame. Mais elle ne lui en tenait pas rigueur. La vieille, le capitaine n'a pas pu rentrer chez lui, ses devoirs l'ayant tenu réveillé une bonne partie de la nuit. Rebecca n'allait tout de même pas pousser une gueulante à cause de cela. Elle laissa donc couler, pour cette fois juste.

- Je voulais te faire une surprise en venant te voir. Je tombe au mauvais moment ?

Elle savait très bien qu'elle n'étais pas un problème pour son compagnon. Ou du moins, c'est ce qu'il lui disait toujours quand elle lui demandait "je ne te dérange pas ?". C'est bien le seul mensonge qu'elle aimait entendre.

Autour d'eux, la foule ne désemplis pas d'un brin. Arthorias dû faire des signes de mains pour que ces collègues déguerpissent enfin. Ils se retrouvaient là, tous les deux, corps contre corps, sans rien autour. Bien sûr, il ne faut pas douter que quelques gardes curieux sur la relation de leur capitaine soient resté dans les parages pour expier tous leurs faits et gestes.

S'écartant brièvement, Rebecca recouvra un peu ses esprits. Cela lui faisait toujours bizarre de se retrouver coller à quelqu'un d'autre. Elle qui, d'habitude, est si distante avec tout le monde. Arthorias est bien le seul à avoir réussi à réchauffer son coeur, un tant soit peu.

- Tu ne voudrais pas prendre une douche avant toute chose ?

Il est vrai que cette phrase était surtout là pour l'aider à remettre de l'ordre dans son esprit, et à enfin détacher son regard du torse du capitaine. Rebecca n'avait pas encore réfléchit à comment elle allait lui demander. Ici, maintenant ? Non, il faudrait trouver un lieu où aucun des deux ne serait allé. Ou du moins, pas un lieu qui rappelle le travail. Ou peut-être un restaurant où ils adorent aller ? Non, ils n'y sont allé qu'à de rares occasions, préférant préparer quelque chose de simple et pouvoir profiter d'un moment de détente autour de la cheminé. Alors où ? La question tournait en boucle dans la tête de la jeune femme. Elle n'entendait même pas Arthorias parler.

Elle sentait juste qu'on lui tirer le bras, et que son corps se mit à marcher, à la suite de celui du capitaine.
Arthorias Hekmatyar
MESSAGES : 263
CRISTAUX : 831
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arthorias Hekmatyar
Maître du Guet
Dim 2 Fév - 10:49

Arthorias secoua joyeusement la tête, souriant de joie devant la venue de sa fiancée. La prenant par l'épaule avant de dire joyeusement.

-Pas du tout ! On réglait un petit différent imaginé par les autres. Mais bon tu connais les gardes, ils aiment voir du spectacle, et c'est toujours mieux pour le moral de les distraire.

Bon d'accord, l'arène en question avait été improvisée, et les participants c'étaient bien pris au jeu, mais c'était un détails qui importait au final bien peu.
Tout le monde était repartis à son travail, et le duo lui commençait à rejoindre ses quartiers.
A vrai dire, revoir Rebecca ici était tout sauf attendu, désiré, mais pas attendu.
Il rit même de bon cœur quand elle fit remarquer son état

-Si bien sur ! En avant !


Dit il en la prenant par la main, récupérant au passage la tenue qu'il avait abandonnée au sol avant de se diriger vers sa chambre.
Zahria n'était pas encore rentrée la connaissant, et personne ne lui reprocherait d'emmener une civile dans sa chambre nan ?

-Je vais en profiter pour te montrer ma chambre ! C'est vrai que tu ne l'a jamais vu.

Et sans en dire plus, il l'emmena dans les couloirs, la prenant par la main pour parcourir les couloirs jusqu'à sa chambre, révélant un espace plutôt confiné ou deux lits se tenaient de chaque côté de la pièce.
Quatre armoires étaient disposées de façon presque aléatoires.
La douche était bien sur au fond, et on pouvait voir les affaires, notamment l'armure du jeune homme au fond de la pièce.

-Et bienvenue chez moi !
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Ven 7 Fév - 23:12

Le chemin jusqu’à la chambre d’Arthorias était assez labyrinthique. Carrefour, intersection, gauche, droite. Et on recommence le tout. Les couloirs n’étaient pas très larges, et les deux personnes ne pouvaient pas passer l’une à côté de l’autre quand quelqu’un venait d’en face. Heureusement pour eux, les couloirs étaient assez déserts à cette heure-là.

Arrivée enfin dans la chambre de son compagnon, elle ne s’étonnait pas forcément de l’ordre et du peu d’objet personnel qui pouvait s’y trouver. En voir plus l’aurait même plutôt étonnée. Elle commençait à le connaître, le petit bonhomme. Elle savait que tout ce qui était babiole et objet poussiéreux ne l’intéressaient pas un brin.

- C’est assez...petit. Mais si cela te suffit pour toi. (Elle fixait les deux lits faces à elle). Tu vis avec quelqu’un d’autre ?

C’est vrai que cette situation ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Pour elle, Arthorias vivait seule, sans aucun collègue. Qu’il avait un espace suffisant pour lui. Là, la chambre était même trop petite pour un seul locataire. Alors pour deux.

- Tu vas prendre cette douche, alors ?
Arthorias Hekmatyar
MESSAGES : 263
CRISTAUX : 831
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arthorias Hekmatyar
Maître du Guet
Sam 8 Fév - 10:24

Arthorias remarqua bien vite le regard de Rebecca sur les différents lit de la chambre, répondant presque par un haussement d'épaule. Oui c'était ridiculement petit, étroit, et surement pas très pratique. Mais il n'avait que ça. Pas de suite de luxe, simplement une chambre qu'il devait partager avec sa colocataire.
Il hocha donc la tête, finissant par répondre.

-De toute façon je ne peux pas y faire grand chose, je dirais que j'ai pris l'habitude, ma vie tiens dans deux mètre carrés, un lit, une armoire et un présentoir, ça ne fait pas beaucoup, mais au final... on apprend à vivre avec très peu.


Désignant le lit de Zahria,  il fit un bref tour de la chambre, constatant qu'une fois de plus elle n'était pas là... comme à son habitude. Mais la bonne nouvelle était qu'il avait la chambre pour lui seul... enfin lui Rebecca.

-Oui j'ai une colocataire, mais elle n'est jamais là, parfois elle rentre ivre, parfois elle ne rentre pas, un drôle de phénomène, mais on ne parle pas beaucoup,je suis un peu fatigué le soir


Mais là n'était pas le soucis, elle était toujours très évasive, sur ses activités... mais il n'était pas vraiment temps de parler de Zahria, non il avait bien trop de choses à faire avec sa chère Rebecca. La jeune femme venait bien pour la première fois dans son "chez lui", il comptait bien en profiter.

-J'espère bien un jour avoir autre chose que cette chambre, mais au moins je peux économiser !

Et devant l'insistance de sa chérie, Arthorias se retourna la faisant doucement reculer contre le mur, plaquant ses deux mains sur le mur, de chaque côté de son visage avec un air taquin.

-Je vais prendre cette douche ? Voyons mademoiselle, tu ne veux pas profiter également ?


Dit il en se rapprochant lentement, lui arrachant un doux et délicat baiser avant de se mettre à rire, l'embrassant dans le cou avant de lui chuchoter à l'oreille

-Alors ?

Pourquoi ne pas en profiter après tout, personne ne viendrait les déranger.....
Rebecca Hekmatyar
MESSAGES : 260
CRISTAUX : 714
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Rebecca Hekmatyar
Conseillère Veriano
Sam 8 Fév - 23:53


[justify]Rebecca ne pu s'empêcher d'émettre un petit rire. Arthorias et elle faisait à peut près la même taille, mais cela ne la dérangeait pas outre mesure. Il était même d'usage qu'elle se mette sur la pointe des pieds, quand elle devait lui faire les gros yeux. Se laissant aller contre les lèvres de son petit ami, elle n'hésita pas longtemps, en enrouler ses bras autour de lui. La simple idée d'aller prendre une douche avec Arthorias l'excitait plus qu'elle ne l'aurait voulu. Mais il ne fallait pas le montrer, sinon il allait se vanter pendant toute la journée de son emprise sur sa libido.

- Es-tu au moins sûr que personne ne viendra nous déranger ? Je n'ai pas forcément envie de commencer quelque chose et de ne pas pouvoir le finir...

Rebecca continuait à faire courir ses mains sur la chemise fluide. Elle sentait que son corps se durcissait à chacun de ces passages. C'était plus que plaisant de voir ce que ce simple contact pouvait lui faire. Puis doucement, elle passait la chemise au dessous de sa tête, dévoilant le torse le plus parfait qu'elle a eu la chance de voir. Bon, il est vrai qu'elle n'en a vu...aucun autre. Mais elle se doutait qu'il devait être plus musclé que la plupart, connaissant son métier et son grade.

Continuant à faire des petits cercles avec ces pouces au niveau de sa taille, Rebecca embrassait langoureusement Arthorias. La chaleur augmentait entre eux deux, au-fur-et-à-mesure que leurs baisers devenaient intenses. Puis, lentement, ses doigts commençaient à jouer avec le bouton supérieur du pantalon du capitaine. Un petit bouton tout simple, libérant si facilement la bombe.

- Ho ! Monsieur Hekmatyar me demande de prendre une douche en sa compagnie ?

Elle savait que personne n'allait les déranger. Ou du moins, elle voulait y croire dur comme fer. Son travail en tant que conseillère et le sien en tant que capitaine de la garde étaient compliqués à gérer avec une vie personnelle épanouie. Mais ils mettaient un point d'honneur à garder pour eux des moments dans leur journée. Pour pouvoir manger ensemble,sortir tous les deux et plus si infinité.

Ne voulant pas aller trop vite, Rebecca enlevait ses mains de la taille d'Arthorias pour les placer sur sa poitrine. Elle pouvait sentir son cœur battre à une rapidité plus qu'ordinaire. Le sien devait aller aussi vite. Il en faut tellement peu pour les mettre dans tous leurs états...

Ses lèvres se décollèrent brièvement de celles du capitaine, afin de mieux les retrouver. Ses mains en bonne position pour pousser, Rebecca le fit s’asseoir sur le lit à côté d'eux. Se mettant à califourchon, elle prenait soin de bien coller son corps au sien, afin qu'ils puissent se sentir mutuellement, de partout. Délicatement, sa langue et ses lèvres partirent à la recherche de son oreille. Elle savait que cela lui fait terriblement du bien. Et on peut dire que cela fonctionne très bien, à l'écoute des petits bruits qu'il pouvait faire. La position était peut-être sensuelle, mais elle ne permettait pas de faire avancer les choses. Alors, dans un mouvement synchronisé, le couple se retrouvait allongé, Rebecca au-dessus.

Leur baiser n'avait pas cesser durant toute cette phase de repositionnement. Même, il était devenue beaucoup plus intense, beaucoup plus remplie de désir et de sauvagerie. Leur corps bougeaient sous cette étreinte charnelle. Puis, Rebecca se détacha de lui, le fixant droit dans les yeux. Ses yeux...ses yeux qui, les premiers, l'avaient fixés avec attention. Ses yeux qui l'avaient pour la première fois mise à nue, tels leur intensité et leurs couleurs étaient magnifiques. Et ses mêmes yeux encore qui ne l'avait pas lâché du regard la première fois qu'ils se sont embrassés. Ils continuèrent à brûler d'une chaleur si ardente qu'il était parfois difficile de garder le contact.

Il aurait été regrettable de s'arrêter là pour continuer leur histoire dans la douche. Rebecca embrassait donc son homme une nouvelle fois sur la bouche. Puis elle descendit progressivement. La joue, puis l'oreille, le cou, la clavicule. Elle continuait son trajet en embrassant sa poitrine, son ventre et enfin son bas ventre. Elle savait que cela ferait son effet, son Arthorias n'ayant plus aucun de secret pour elle. Ses mains, qui étaient encore au niveau de son cou, faisaient maintenant le même chemin que ses lèvres, en effleurant ses parties érogènes, comme elle avait appris à si bien le faire.

Rebecca continuait encore un peu à descendre, ayant enfin choisi le bon moment pour enlever ce maudit pantalon si gênant. Mais voilà, elle ne pouvait pas descendre plus, ses jambes étant déjà à la fin du lit. il allait être difficile de continuer le plan dans un lit aussi petit.

- Alors cette douche, on va la prendre ?

Elle décida alors de remonter au niveau de la tête d'Arthorias. Celui-ci n'a visiblement pas réussir à se retenir de rougir. Mais elle n'allait rien dire, il est fort possible qu'elle soit dans le même état. Cela faisait peut-être quelques années maintenant qu'ils étaient ensemble, mais cela n'enlevait en rien les sensations que cela pouvait produire. Pour elle, tout ceci était comme une première fois. Une très longue première fois.

- En espérant qu'elle soit plus grande que ton lit, hum ?
Arthorias Hekmatyar
MESSAGES : 263
CRISTAUX : 831
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Arthorias Hekmatyar
Maître du Guet
Lun 10 Fév - 14:17

Rebecca avait toujours de le prendre au dépourvu, et aujourd'hui n'était une exception. Toujours insensible aux charmes des femmes, elle était la seule qui avait réussi à contourner ses défenses et le frapper en plein cœur, le rendant aussi dépendant d'elle qu'il l'était de la nourriture. Et aujourd'hui ne faisait pas exception.  Son coeur c'était mis à battre plus fort en la voyant, et se faire embrasser ainsi... et surtout ici, ajoutant à cela une notion de risque, bien que minime.

-Allons, je ne suis capitaine, qui viendrait embêter son supérieur ?


Un capitaine après une matinée d'entrainement. Il rigola doucement, l'embrassant tendrement, profitant d'elle autant qu'elle profitait de lui, passant sa langue dans sa nuque, mordillant son oreille avant de lui chuchoter à l'oreille.

-Je ne compte de tout façon pas te laisser partir de sitôt, ma chère Rebecca tu as mis un pied là ou il ne fallait pas, pas question que tu ressorte d'ici autrement qu'exténuée


Arthorias se permit un petit rire, avant de se laisser faire. La jeune femme le connaissant beaucoup trop bien de toute façon, sachant parfaitement ce qu'il fallait faire pour le mettre dans tout ses états, elle avait tout de même bien changé depuis leurs premières rencontre, et leurs première fois.
Dire qu'il l'avait pris pour quelqu'un de froid... Rebecca était au final quelqu'un qui avait juste eu besoin d'un peu d'aide pour se développer et devenir la femme qu'il aimait tant. Elle le rendait totalement fou et avait la seule à réussir à le faire sortir de sa réserve habituelle. Et là.... dans sa propre caserne...
Sans doute ne pouvait elle pas voir la joie qui se dépeignait sur ses traits... et pourtant elle était bien là...
Tout son corps frissonnait sous ses mains, et il allait presque finir par abandonner sa raison, quand elle finit par s'arrêter, se sauvant elle même, ou du moins délayant ce qui allait suivre.

Il la plaqua contre lui après sa phrase, l'embrassant langoureusement et longuement avant de se mettre à rire, passant sa main sur les longs cheveux de la jeune femme, enlevant lentement ses lunettes avant de lui sourire.

-Bien sur que nous allons prendre cette douche, je ne peux pas rester ainsi, néanmoins...


Délicatement, il la déshabilla, des gestes maintes fois répétés mais qu'il aimait toujours autant faire. Arthorias était de ce genre de personne qui aimait chaque facette de la jeune femme, aussi bien son caractère imprévisible, ses grands yeux bleus, ses cheveux blonds...
Rebecca était magnifique pour lui, et il ne se lassait jamais de l'admirer, parfois à sa grande surprise, la chemise disparut rapidement, très rapidement suivie de tout le reste, superflu...
La soulevant sans effort, il la porta jusqu'à la douche, fermant la porte pour éviter qu'un invité malencontreux débarque.

-Ne t'en fais donc pas pour la taille de la douche

La caserne n'était pas un endroit aussi froid qu'on pouvait le penser, et les bruits de couloir sur ce qui c'était passé ici étaient nombreux. La rumeur voulait même qu'il soit déconseillé d'écouter aux portes une fois la nuit tombée. Les chambres étaient parfois mixtes, et souvent occupées à plus de deux.
Dans le cas présent cela aurait presque pu passer pour un classique.
La douche en elle même était plutôt grande, la pièce d'eau étant étonnamment grande, mais ce n'était pas vraiment le soucis.

Ce qu'il se passa ensuite ne saurait être décrit, mais après de nombreux éclats de voix, et des tremblements de la porte, le couple se retrouva sur le lit, propre mais exténué, Arthorias caressant doucement les cheveux de son amour.

-Je t'aime....

Un simple petit mot, qu'il prononçait surement trop souvent, mais qui reflétait simplement la réalité. Il était fou d'elle, dépendant à l’extrême... même s'il ne voulait pas lui avouer. C'était sa Rebecca, à lui seul.... Et si le garde était plutôt gentil, voilà bien un point sur lequel il était fermé d'esprit.
Ses doigts détaillèrent une nouvelle fois le visage de la jeune femme, des contours qu'il connaissait parfaitement mais qui faisait toujours battre son cœur de manière incontrôlée

-J'aimerai vraiment te voir plus souvent ma chérie, nos retrouvailles sont toujours... expressives


Il lui sourit gentiment, ne parvenant pas à se résoudre à la lâcher, voulant profiter d'elle chaque petite seconde. Comme si elle pouvait s'envoler à la moindre respiration
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum