Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Oups! J'ai encore fait une bêtise.

Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Lun 25 Nov - 22:06

Jaina était toujours impressionné lorsqu’elle mettait les pieds à la Caserne de la capitale. C’était une vraie fourmilière. Les couloirs étaient toujours bondés par des visages qu’elle voyait souvent pour la première fois. Elle était saisie chaque fois, par l’espace occupé par le bâtiment. C’était très différent du temple où elle avait grandi. Toujours les mêmes visages, toujours les mêmes croyants. Tout se répétait même les leçons. Bref sa vie ne serait plus jamais la même, mais elle était heureuse des choix qu’elle avait faits. Elle protégeait le peuple à sa façon.

La jeune femme revenait justement d’une patrouille assez calme. Tout s’était bien passé jusque-là et elle n’avait rien à rapporter à ses supérieurs.  C’était le genre de ronde qui l’ennuyait. Elle aimait lorsque cela bougeait, mais en même temps, elle ne souhaitait pas de malheur à qui que ce soit. Jaina prit les quelques couloirs menant aux chambres allouées aux membres de la garde afin d’aller y déposer son sac ainsi que sa lance qui pouvaient s’avérer très encombrante dans un lieu comme celui-ci. Personne ne désirait recevoir un coup de bâton sur le front ou derrière la tête surtout pas s’il s’agissait d’un malencontreux accident. Bref, elle se dépêcha d’y accéder rapidement  s’assurant qu’elle se trouvait bien devant la bonne chambre et comme à son habitude, elle n’utilisa pas la porte comme tout le monde. Non, elle passa à travers le mur entraînant avec elle tout ses biens et vêtements. Cela pouvait causer un peu la surprise lorsqu’on ne s’y attendait pas. La garde entreprit de retirer quelques morceaux de son armure tels que ses gantelets et ses protège-coudes, mais conserva le reste de son armure. Elle déposa sa lance contre le mur à côté de son lit et garda son épée à sa hanche. Après tout, on ne pouvait jamais prévoir ce qu’il pouvait arriver. Elle se sentait protégée et en sécurité de cette façon.

Maintenant prête, elle déposa sa main contre l’anneau qui servait de poignée à la porte afin de la tirer vers elle. Ne sachant pas sur qui ou quoi elle pouvait tomber de l’autre côté, elle préférait utiliser la bonne vieille méthode pour sortir d’une pièce. Mais Jaina ne réfléchissait pas toujours à ce qu’elle faisait. Loin de là, elle cherchait toujours à améliorer son pouvoir et à s’entraîner. Elle désirait améliorer son endurance, sa rapidité en changeant d’un état à l’autre et pour ce faire, elle devait l’utiliser le plus souvent possible, mais si cela impliquait parfois de se faire gronder. Combien de fois elle avait entendu cela : « Stonebridge! On ne court pas des les couloirs! » ou bien « Stonebridge, n’utilisez pas votre pouvoir où vous le voulez! Un de ces jours, vous allez causer un accident! » Elle rigolait en y repensant, mais s’était plus fort qu’elle. Jaina cherchait toujours la meilleure performance.

Bref, après avoir marché longuement dans la capitale, l’appétit de la jeune femme s’était réveillé et quelle joie que de pouvoir manger gratuitement. C’était donc en quête de nourriture qu’elle s’en allait. Le couloir où elle se trouvait était désertique et quoi de mieux comme terrain d’entrainement qu’un couloir vide d’âmes vivantes. La jeune femme se mit alors à courir afin d’avoir une certaine force de mouvement et rendit son corps intangible, s’enfonçant aussitôt dans le sol et lorsqu’elle annula son pouvoir, elle fut repoussée rapidement du sol. Sauf qu’il y avait un hic à tout cela. Elle ne maîtrisait pas du tout ses atterrissages et ses apparitions. À vrai dire, elle n’apparaissait jamais là elle l’avait imaginé. Elle s’était retrouvée au bout du couloir dans l’embranchement du couloir où elle se trouvait et un peu plus, elle se trouvait le visage encastré au mur.

« Ouf! J’ai eu chaud » trouva-t-elle simplement à dire.


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Mar 26 Nov - 21:01

Oh la caserne, doux lieu de repos pour les corps éreintés des soldats de la garde et en même temps, un lieu en constante ébullition. Il était bien rare d’en arpenter les couloirs sans croiser quelqu’un ! Et bien que cela pût en fatiguer certains, cela arrangeait Wendy qui avait alors pris l’habitude de faire un petit tour de la caserne dans le but de repérer les quelques idiots blessés qui, poussés par leur honneur, ne viendront pas se faire soigner.


Mais en celle belle journée, ce n’est pas cela qui amena la demoiselle à traverser le bâtiment. Non, cette fois, elle était venue récupérer quelques bricoles dans la chambre qui lui était destinée aux longues nuits de gardes, à être prête à sauter hors du lit pour aller sauver une vie... Par “quelques bricoles”, je veux dire cinq énormes livres à la reliure de cuir, deux boîtes contenants des documents de recherches et dans une troisième, des extraits de plantes séchées qui lui serviront à soigner nos chers soldats ! Elle avait les bras si chargés qu’elle ne voyait pas réellement où elle mettait les pieds ! Comment soulève-t-elle tout ça ? Honnêtement, même moi j’en ai aucune idée ! Regardez les muscles de crevettes qu’elle a ! Sérieusement, où cache-t-elle sa force ? Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences ! Wendy n’est rien au combat mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas sportive ! D’ailleurs, si on regarde avec un peu plus d’attention, on peut voir que derrière cette apparence de frêle demoiselle se trouve une femme qui se tient en forme. Fine mais pas dénuée de muscles. Tout est dans la finesse. 


Enfin bref. C’est donc à l’aveuglette que Wendy avançait, effectuant parfois un petit pas de côté pour maintenir l’équilibre de la tour infernale qu’elle tenait dans ses bras. Demander de l’aide . Pas besoin ! Les soldats sont ici pour se reposer ! Ils n’ont pas que ça à faire d’aider un médecin à porter des cartons, surtout qu’elle y arrive très bien toute seule ! Ironie du sort, c’est justement à ce moment qu’une chose surprenante arriva, remettant en cause sa pensée précédente. Une femme venait d'apparaître. Ou plutôt, elle était sortie du sol ! Oui oui, comme un champignon ! Pouf ! Malheureusement, celle-ci était apparue juste devant son nez. Surprise et pensant qu’elle ne l’avait pas vu à cause de ses affaires, Wendy tenta de se stopper d’un coup et malgré tous ses efforts,  lui rentra dedans, perdant alors l’équilibre. Elle tenta bien sûr de garder intact l'empilement d’objets qu’elle avait pourtant réussi à préserver jusque-là mais ce fut un terrible échec. Un bruit sourd signifiera la chute des objets suivi d’un second qui signifiera celle de Wendy. Effectivement, la rouquine avait voulu rattraper un des bouquins et avait fini par le suivre !

C’était un vrai bazar ! Pires, les feuilles de recherches de la jeune médecin avaient fait de même et s'étaient éparpillées au sol. Au moins, la boîte contenant les plantes séchées n’avait pas trop morflé ! Elle s’était renversée de la manière la plus basique mais étant donnée que le contenu était organisé et protégé par de petits sachets, pas de bobo ! Tant mieux ! C’est pourtant un peu dans la panique qu’elle se mit à rassembler ses affaires.


- Je suis désolée ! J’espère que je ne vous ai pas fait mal ! Ohlala …

Wendy était bien différente lorsqu’elle soignait ! Ne vous inquiétez pas, elle ne paniquera jamais en vous soignant. Mais en dehors de la médecine, il faut avouer qu’elle est assez maladroite ! Vous n’imaginez pas dans quel genre de situation elle s’est retrouvée ! Lentement et récupérant une feuille de sa main droite, elle leva le regard pour voir un peu plus précisément son interlocutrice. Une très belle blonde aux yeux bleus ! Sa vision évoqua à Wendy l’image d’un bouton d’or et vous savez ce qui se passe lorsque Wendy pense à une plante en touchant quelque chose de sa main droite ? Abracadabra, elle apparaît ! C’est donc un joli petit bouton d’or, bien vif qui poussa sur le coin de la feuille attrapée. La demoiselle ne s’en rendit pas compte, trop concentrée sur la situation qui l’occupe. D’ailleurs, Wendy avait les cheveux un peu en pagaille et la lumière d’une fenêtre environnante venant faire scintiller ses iris vertes comme des joyaux. Il était aisé de deviner que la demoiselle n’était pas bien âgée ! Elle était sans doute plus jeune que la blonde ! Pas de beaucoup mais plus jeune !

Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Mer 27 Nov - 3:28

L’intrépide demoiselle regardait toujours en direction du mur se félicitant de ne pas s’être encastré le visage en son sein. À vrai dire, le mur étant beaucoup plus solide que son délicat visage aurait très certainement gagné lui  laissant un nez fracturé et sûrement une lèvre en sang. Elle n’avait pas encore eu de cicatrices dignes de grands combattants où elle pouvait raconter à tous l’histoire qui se cachait cette dernière assied, autour d’une table, une chopine à la main. Mais elle pouvait raconter toute les fois où elle s’était blessée à cause de son pouvoir. Elle savait qu’elle ne devait pas dépendre de ce dernier, mais c’était plus fort qu’elle. Vouloir le maîtriser à son plein potentiel était l’un de ses objectifs premiers.

Enfin, revenons à nos moutons présents, car même si elle croyait s’être sauvée d’un accident, cela ne voulait pas dire qu’on ne l’avait pas vu faire. Son joli minois se tourna vers la gauche, niet, nada, personne. Fiou! Personne pour la gronder de ce que côté. Puis elle fini par tourner la tête et que ne fut pas sa surprise de voir une pile de bouquins et de quelques boîtes s’avancer vers elle d’un pas chambranlant. Jaina ne put empêcher la collision entre elle et la personne qui venait vers elle. Si elle avait eu un peu plus de temps pour réfléchir, elle aurait pu certainement éviter ce genre de situation en passant à travers cette dernière, mais elle haïssait l’idée de le faire.  La garde se prit de plein fouet les documents en plein dans les côtés, la faisant ainsi basculer sur le côté. Elle fit quelques pas, essayant tant bien que mal de se rattraper en battant des bras tel un colibri faisant du surplace. Peut-être qu’elle serait toujours debout si elle ne s’était pas elle-même emmêlé les pieds. Sa chute fut des plus lentes et très ridicule à vrai dire. Elle s’écrasa par terre de tout son long créant un boucan métallique dû à son armure.

Jaina se mis dans une position assied sans prendre appuie sur son derrière, mais plutôt sur sa hanche et sa cuisse. C’était comme si elle était à moitié allongée ne gardant que le tronc élevé grâce à ses bras. Elle regarda en direction du bouldozeur pour en réalité voir une jeune rouquine assez frêle qui regardait en sa direction de ses grands yeux verts scintillants. La garde la fixa un moment avant de cligner plusieurs fois des yeux tout en secouant la tête. Ce n’était pas le moment de rêvasser! Aller debout feignasse! C’était quand même de sa faute ce qui venait de se passer. Jaina se mit alors à genoux afin d’aider la jeune femme à ramasser ses papiers. Elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil au document étendu sur le sol et cela semblait être quelque chose d’important.

« Non c’est moi qui suis désolée. » Elle se gratte légèrement l’arrière de la tête d’une main alors que l’autre tenait des pages. « C’est moi qui suis apparue de nulle part. J’espère que je n’ai rien brisé. »

Elle déposa les quelques feuilles qu’elle venait de ramasser sur l’un des gros livres qui se trouvaient au sol et releva une jambe, ne gardant qu’un genou au sol. Son regard azuré se porta alors sur la feuille qu’elle avait tenue un peu plus tôt et remarqua la fleur qui s’y était « accrochée ». Elle semblait surtout faire partie de la feuille.

« Laisse-moi t’aider, en guise d’excuses, à porter tes biens.  D’ailleurs, j’aurais dû te le demander en premier, mais est-ce que tu vas bien?»

Elle se remit sur pieds et se pencha légèrement vers l’avant faisant ainsi passer sa grande natte tressée devant elle. Son visage se voulait sympathique et son sourire doux. Elle émanait la bonté et la douceur malgré son caractère qui pouvait parfois montrer l’inverse. Elle allongea son bras lui offrant ainsi une main afin de l’aider à se relever alors qu’elle gardait caller sous son second bras les documents qu’elle avait récupéré de son côté.

« Je m’appelle Jaina et toi? »

Elle ne se souvenait pas de l’avoir déjà croisée ou rencontrée, à vrai dire, elle n’aimait pas vraiment se fier à l’apparence pour faire des spéculations, mais la demoiselle semblait un peu plus jeune qu’elle et elles ne devaient pas avoir été à l’académie militaire en même temps.


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Mer 27 Nov - 21:02

Wendy n’avait pas été la seule victime de cette collision pour du moins surprenante ! Effectivement, la belle blonde était elle-même au sol, dans une position bien plus gracieuse que la rousse qui était bêtement tombée sur le postérieur avant de se mettre à genoux pour ramasser ses affaires. Bien rapidement, l’inconnue se mit alors à son tour à genoux, dans l’optique de l’aider à récupérer les feuilles au sol qui s’étaient éparpillées dans une surprenante diversité de direction ! La blonde semblait d’ailleurs tout aussi désolée que Wendy quant à cet incident, s’excusant alors en se tenant responsable de leur chute commune ! Bien sûr, la jeune demoiselle avait tout de suite cherché à répondre.

- Ah non pas du tout ! Je ne voyais pas vraiment où j’allais ! C’est clairement ma faute !

Le document sur lequel Jaïna jeta un coup d’oeil se trouva être écrit dans un langage scientifique assez complexe. Du charabia pour les non-initiés ! Entre le nom officiel des plantes, les procédés de transformations et les conclusions faites en des termes contenant bien trop de syllabes, il était facile de se demander si c’était du langage codé ! 

Bien rapidement, tout fut ramassé et répartit en deux petites parties. Un tas au sol et les documents papiers sous le bras de la jeune gardent. Wendy vérifiait alors d’un coup d’oeil si tout était bien là. Ce serait une catastrophe de perdre l’une des précieuses données récupérées après tant de travail ! Mais non, tout était parfait. Soulagée, elle poussa un petit soupiré de soulagement avant d’être ramenée à la réalité par la voix de sa nouvelle connaissance. Un petit sourire étira alors les lèvres de la rousse qui pouffa discrètement de rire.

- J’insiste, c’est vraiment ma faute ! Mais oui, tout va bien ! Mais tu sais, je peux porter tout ça ! Si tu es ici, c’est que tu dois revenir du travail, tu devrais plutôt te reposer !


Elle accepta bien évidemment la main salvatrice et se redressa tout en époussetant sa robe de sa propre main libre. Ce ne fut pas compliqué de se lever ! L’inconnue semblait posséder une sacrée force ! En même temps, rien de surprenant de la part d’une garde ! Il fallait un minimum de muscles pour réussir ce travail ! Rien que son armure devait être sacrément lourde à porter ! Même si celle-ci ne prend pas tout le corps, ça reste du métal ! Enfin bon. Une fois debout, Wendy prit quelques secondes afin de chasser les quelques mèches rouge pomme qui parasitaient son champ de vision puis elle chercha à rassurer la blonde qui lui faisait face. Elle plia son bras droit, à la façon d’un macho voulant montrer ses muscles et le tapota de la main gauche en ricanant un peu.

- Regarde ! Comment pourrais-je me blesser avec tant de muscle ?

Ah, douce ironie ! Si la rousse est en capacité de blaguer ainsi, c’est que tout va bien ! Pas besoin de s’inquiéter ! Le visage de cette garde lui disait quelque chose … Oh, elle l’avait sans doute vu dans les dossiers médicaux des gardes, tout simplement. Enfin, l’inconnue quitte son statut d’anonyme en se présentant. Le médecin fit bien sûr de même.

- Wendy, enchantée !

La demoiselle souleva alors les affaires qu’elle avait empilées au sol, recomposant sa tour infernale et se dissimulant derrière. Elle pencha alors sa tête sur le côté, retrouvant un visuel avec Jaïna puis lui souriant avec toute la gentillesse du monde.

- Mais dis-moi Jaïna, tu es sûre que tu n’as mal nulle part ? Je me rends à l’infirmerie, alors si suit moi ! On en profitera pour jeter un coup d’oeil ! Je m’en voudrais si tu étais blessée par ma faute … Ce serait même une honte pour moi !

Et comme s’il était impensable pour elle de laisser la garde porter les affaires, elle se remit en route dans les longs couloirs de la caserne, prenant la direction de la fameuse infirmerie. Et c’est qu’elle marchait vite malgré ses petites gambettes ! Et en même temps, elle ne lui laissait pas trop le choix de l’accompagner. Après tout, Jaina avait encore les documents de la rouquine sous le bras.
Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Lun 2 Déc - 3:10

La jeune garde accepta alors la main chevaleresque de la demoiselle qui n’attendait que cela. Après tout, la situation aurait été assez drôle d’un point de vue extérieur si elle l’avait complètement ignoré. Elle referme doucement ses doigts autour de sa main et l’aide sans mal malgré son autre bras chargé. Jaina s’entraînait durement dans ses moments libres et comme elle avait appris à ne pas se reposer que sur son pouvoir, elle avait entraîné durement son corps. Que cela reste entre nous, mais il n’y avait pas que ses bras de musclé. La blonde pose ses grands yeux bleus sur la rousse qui tente de l’impressionner avec son biceps. Cela amuse notre guerrière faisant apparaître un petit sourire sur son joli minois. Ses pommettes saillantes plissaient légèrement ses yeux.  Elle ne se moquait pas loin de là, mais semblait plutôt bienveillante. La jeune femme, due à son éducation, semblait toujours respirer le calme et la quiétude.

« Enchantée, Wendy, mais ne t’inquiète pas pour moi. Je m’apprêtais à seulement à aller me prendre de quoi manger vite fait. Cela peut attendre. »

Jaina la regarde reprendre ses biens, les empilant bien l’un par-dessus l’autre. Sa tour semblait toujours aussi instable que tout à l’heure et elle disparu un bref moment derrière sa pile. Elle dû se pencher pour voir finalement son visage aux grands yeux verts apparaître de derrière. Jaina voulait l’aider à porter plus, voir même la moitié, mais elle ne pouvait pas lui retirer de ses mains. Premièrement, cela risquait fortement de la prendre par surprise et tout risquait de se retrouver au sol à nouveau et deuxièmement, elle ne savait pas comment la jeune femme allait le prendre. Elle semblait quelque peu obstinée à prendre le blâme, alors elle ne savait pas si cela allait la déranger.

« Tu es sûre que je ne peux pas t’aider en portant plus? » se risqua-t-elle tout de même.

Finalement, la demoiselle lui demanda si elle semblait avoir mal quelque part, car si c’était le cas, elle pourrait vérifier. Jaina compris donc que la garde devait être un médecin ici, mais elle ne l’avait jamais vu encore malgré ses quelques visites. Enfin, elle ne devait pas être la seule et leurs horaires devaient être différents.

« Je n’ai mal nu part. Cela m’en prendrait plus pour m’en plaindre de toute façon. Mais bon je vais quand même t’accompagner pour déposer les papiers que j’ai avec moi. D’ailleurs, je n’ai pas compris un traitre mot sur la page où il y avait la fleur. Tu fais des recherches à quel sujet, si ce n’est pas indiscret? »

Jaina, naturellement, prit légèrement les devants afin de s’assurer que Wendy ne rencontre aucun problème lors de leur marche. Après tout, l’infirmerie était encore à plusieurs couloirs d’ici et bien que leur rencontre se fit sans le moindre témoin, cette fois-ci, elles devraient parcourir des endroits occupés par bien d’autres gardes. Elle se rapprocha de la garde pour s’assurer de ne pas la perdre de vue et elle utilisa son bras libre afin de garder les autres à bonne distance. Elle prenait à cœur son rôle de garde et elle avait parfois tendance à en faire trop, mais elle désirait que le bien de la garde à la chevelure de feu.  Après tout, ce qu’elle portait semblait bien important.


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Mer 4 Déc - 12:51

La jeune femme n’allait pas se reposer ? Tant mieux. Wendy ne voulait en aucun cas empêcher le repos des soldats qui luttaient pour la paix et la quiétude des habitants. Bien que le fait que sa camarade sous-estime un peu trop la valeur d’un bon repas. Quand on a faim, il faut manger. C’est pourtant logique ! Enfin bon, elle ne fera pas toute une histoire pour un décalage de repas.

- Tant mieux alors !

La tour d’objets toujours aussi instable était presque effrayant mais Wendy ne semblait pas s’en faire. Non, elle avait l’habitude de se trimballer les bras pleins d’affaires. C’était même son quotidien. Vous devriez la voir à l’infirmerie, les bras chargés de dossiers et de bandages … Une vraie équilibriste ! Enfin, pas tant que ça vu l’incident qui s’est déroulé il y a quelques minutes. Jaina semblait s’en inquiéter et lui demanda si elle ne pouvait pas se rendre utile. La rouquine prit quelques secondes pour observer la jeune garde de ses iris vertes, semblant hésiter. Ce petit moment de silence fut alors interrompu par un petit rire de la part de Wendy.

- Tu sais quoi ? Je veux bien un coup de main ! Est-ce que tu peux prendre la boîte sur le dessus ?


Il fallait bien ravaler sa fierté de temps en temps. Si la rousse voulait traverser tout le bâtiment, il lui faudrait de l’aide, que ce soit pour éviter une autre catastrophe ou bien ouvrir les portes ! La rouquine fut bien rapidement rassurée en apprenant que Jaina n’avait pas souffert de la collision et qu’elle n’avait pas besoin d’être auscultée. Soulagement. Il ne manquerait plus que les médecins soient à l’origine des blessures ! Toutes deux se mirent alors en marche à travers les longs couloirs de la caserne, pour l’instant vide de toute agitation, phénomène assez rare. Wendy, malgré ses bras chargés et sa petite taille, avançait d’un pas vif et loin d’être hésitant. L’impact de ses petits talons avec le sol mettait alors en place un petit rythme à base de “tac” régulier qui empêchait tout silence de s’installer. Si elles ne savent pas de quoi parler, au moins, ce bruit les réconfortera. Heureusement, pas besoin d’en arriver là car Jaina avait lancé la conversation à travers sa question sur le sujet de recherche de la praticienne. La pauvre, elle ne sait pas dans quoi elle s’est embarquée … ! Les yeux de la jolie rouquine se mirent à pétiller et, si elle l’avait pu, la jeune demoiselle aurait sorti un tableau pour faire une véritable conférence ! Wendy allait alors s’exprimer mais se ravisa la seconde d’après. Ah oui, il faut qu’elle prenne en compte que tout le monde n’est pas renseignée sur le langage médical. Elle prit donc une grande respiration et se lança enfin.

- ça me fait plaisir que tu t’y intéresse ! Je mène des recherches sur l’utilisation de certaines plantes dans le domaine médical. Mon objectif serait de réussir à administrer des soins plus efficacements et ce avec le moins d’effets secondaires que possible ! Loin de moi l’idée de critiquer mes collègues magiciens mais disons que je préfère me fier à mes compétences plutôt qu’à la magie qui pourrait nous lâcher à n’importe quel moment …


Et oui, avec la magie, on n’est jamais sûr de rien. Et puis, ça ne soigne pas tout ! Que faire si on ne sait pas opérer mais qu’une blessure est trop grave pour qu’un sort soit efficace ? On laisse le patient mourir ? Non, hors de question. Mais ce n’était pas le simple but de ses recherches.

- J’espère aussi pouvoir réussir à mettre sur pied un traitement qui permettrait aux soldats de récupérer plus vite … Enfin pour l’instant, pour les petites blessures mais un jour, peut-être que j’arriverais à mettre ça en place pour les gardes en rééducation ?

Les deux jeunes femmes commencèrent à croiser divers membres de la garde, certains saluant la rouquine d’un grand sourire et d’un geste de main, parfois accompagné d’un petit “Bonjour Doc’ !”. Le médecin répondait alors d’un petit sourire ou d’une petite blague sur l’état du soldat qui s’adressait à elle. Elle semblait avoir la côte ! Mais à Wendy de poser quelques questions !

- Dis moi, tu es garde depuis longtemps ? Je ne t’ai jamais croisé … Par miracle, serais tu une de ces rares gardes qui ne se blessent pratiquement jamais ? Si oui, sache que je t’adores !

Elle se mit à rire joyeusement en continuant d’avancer, remarquant bien le petit rôle que remplissait Jaina. Mais elle ne se permettrait pas d’en rire, c’est déjà très gentil de sa part. La blonde n’était pas obligée de l’accompagner et pourtant, elle était bel et bien à ses côtés.
Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Dim 8 Déc - 22:55

Jaina semblait avoir posé la bonne question, car elle pu voir, du coin de l’œil, et malgré la tour qui cachait la moitié du visage de la demoiselle, ses jolies billes émeraudes étinceler.  Elle vit bien que cette dernière souhaitait s’exprimer, mais sembla se raviser avant d’inspirer grandement commençant aussitôt son petit discours. La blondinette l’écoutait attentivement, bien que d’un œil externe on aurait pu dire le contraire. Concentré sur l’avant, elle gardait la tête droite et surveillait constamment leur trajet d’un quelconque signe de collision, bien que cela ne lui servait pas à grand-chose, car contrairement à elle, les autres gardes faisaient gaffe à ce qu’il faisait. Certains semblaient dotés d’un sixième sens esquivant parfaitement, sans lever les yeux de leurs paperasses, les obstacles qui se mettaient sur leur chemin. Bref, Jaina comprit rapidement que Wendy faisait des recherches dans le domaine de la santé et étudiait, plus spécialement, l’utilisation des plantes pour ne pas remédier que sur la magie pour soigner les blessés. De plus, les objectifs de la rouquine étaient tout à fait louables.

« Et bien! J'espère de tout cœur que tes recherches te mèneront loin, car c'est une noble cause que tu sembles avoir à cœur. Je n'ose même pas imaginer la réaction des gardes en rééducation s'il apprenait l’existence d'un remède qui pourrait les aider à retrouver une vie normale plus rapidement. »


La demoiselle ne pouvait se mettre à la place de ces guerriers qui avaient été blessés d'une quelconque façon en mission. Elle ne pouvait ressentir que peine et compassion à leur égard, car si cela devait lui arrivé, elle serait anéantie. Elle ne vivait que pour servir et aider le peuple, mais encore! Elle avait toujours la possibilité de se reconvertir, car elle avait, plus jeune, commencé son éducation d’initié après tout.

Les salutations et les petites boutades pleuvaient sur la jolie rouquine qui avait finalement accepté que Jaina prenne la boîte qui se trouvait au-dessus de la pile. Elle semblait reconnue parmi les autres soldats alors que pour sa part, elle ne connaissait pas la moitié de ces gens. C’était quand même dommage, non? Elle vivait avec eux, mais n’avait pas réellement de lien fort avec certains bien qu’elle se trouvait dans la garde depuis un petit moment déjà. Wendy l’avait justement questionné à ce sujet, car elle non plus ne l’avait jamais croisé.  Ajoutant par la suite qu’elle l’adorait déjà si elle était du genre à ne jamais se blesser. La demoiselle parue gênée face au compliment de cette dernière. Ses joues rougirent un peu, puis elle gratta sa tempe un bref moment en souriant à pleine dent prenant un air quelque peu enfantin.

« Héhé, ce n’est pas que je ne me blesse jamais, mais disons que je ne considère pas l’état de mes blessures assez graves pour venir déranger les médecins de la garde. Ils en ont déjà plein les bras, je ne vais pas les embêter avec mes bêtises. »

Un léger rire s’échappe de sa bouche.

« Tu imagines si j’avais percuté le mur plus tôt? J’aurais été trop honteuse pour venir vous voir même si j’avais eu le nez cassé.  En vrai, je suis plutôt du genre casse-cou, mais on ne m’a pas encore remis d’ordres de mission qui pourraient être plus dangereux que de faire mes rondes habituelles à la capitale. On me le reproche assez souvent en vrai et de faire plus attention. »

Elle haussa brièvement les épaules après lui avoir dit cela. Elle ne comprenait pas en quoi était-ce si grave d’être ainsi après tout, cela ne l’a mettait qu’elle en danger non?

« Sinon, je suis dans la garde depuis l’âge minimum, donc depuis mes 16 ans, ce qui veut dire (elle lève les yeux calculant rapidement l’écart), 7 ans! »

Sans qu’elle s’en rende compte, les demoiselles s’étaient toutes les deux rendus à bon port sans de nouveaux encombres. Heureusement, qu’elle se disait. Enfin, elle laissa passer Wendy devant elle et alla déposer la boîte ainsi que les papiers qu’elle avait mis dessus sur un bureau qu’on lui montra. Sa longue tresse blonde s’était glissée sur son épaule pour se retrouver à l’avant alors qu’elle s’était légèrement penchée pour déposer les objets.  Puis elle regarda de nouveau en direction de Wendy.

« Et voilà! »


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Sam 14 Déc - 22:11

C’est sûr, ce serait génial si les recherches de la demoiselle pouvaient conclure à une découverte importante et utile pour les patients. Ce serait le plus beau des cadeau pour elle ! Mais avec les expérimentations, on n’est jamais sûr de rien. C’est bien ça le problème ! Et pourtant, Wendy est sûre qu’elle tient quelque chose. Alors, il faut qu’elle garde espoir et qu’elle continue de se creuser la tête. Qu’elle se la creuse jusqu’à trouver la réponse à ce défi qui se présente à elle. Alors, joyeusement, elle répond à la garde.

- J’espère aussi ! Ce serait génial !

Il est vrai que les soldats blessés seraient bien plus que reconnaissants. Passer du statut de garde à blessé immobilisé et dépendant, c’était pire que la mort pour eux. Avoir ne serait-ce qu’un mince espoir les aidait alors à guérir plus rapide. Ils s’accrochaient à la vie avec toute la rage du monde et finissaient pas réussir à remarcher. Mais le processus était long, douloureux et éreintant. Que ce soit physiquement ou moralement.

Le trajet se fit tranquillement, et ce, grâce à Jaina qui effectuait son rôle de garde à la perfection en évitant la moindre collision entre la rousse et un quelconque garde en recherche de repos. Wendy était alors détendue, n’éprouvant aucune appréhension à l’idée d’avancer sans vraiment voir où exactement. Non, la rousse préférait observer un peu sa camarade et ses réactions. Que ce fut amusant de la voir toute gênée aux quelques compliments qu’elle lui fit ! Elle se mit à ricaner, lui faisant un petit clin d’oeil. Mais la seconde d’après, elle se montra un peu plus sérieuse et se mit à faire quelque peu la morale à son aînée.

- Tu ne devrais pas hésiter à passer, tu sais ? Après tout, c’est notre travail ! Et de petites blessures peuvent se montrer plus graves qu’il n’y paraît, tu ne devrais pas sous-estimer la complexité de la médecine, ça pourrait te coûter cher !

Il faut dire que Wendy n’aime pas que les gens ne prennent pas leur santé à coeur.  Si on a la chance de l’avoir, alors il faut la préserver, n’est ce pas ? Et si la blonde pensait que cela n'engage qu’elle, et bien non. Elle avait sûrement des amis, des proches, de la famille. Ils seraient affectés par l'état de Jaina. Ce n’est pas ce qu’on veut. Enfin bref. Les deux jolies jeunes femmes arrivèrent enfin au pôle médical et plus précisément au bureau de la rouquine. Celles-ci entrèrent tranquillement et déposent les affaires dans la pièce. Soulagée, Wendy se fit craquer les bras et le dos en levant les mains au ciel comme le ferait un chat griffant des rideaux. Elle poussa un petit soupire de soulagement et se concentra sur la passe-muraille.

- 7 ans ? C’est assez impressionnant ! Tu dois donc bien connaître le coin quand même !


Elle rit doucement, lui indiquant une chaise pour que Jaina puisse s’asseoir si elle en avait envie. En attendant, Wendy se mit à fouiller dans un placard avec hâte. Qu'est ce qu'elle était surprenante cette petite rousse ! Dire que ce grand bureau est à elle. Avec des bibliothèques remplies de livres et de matériel. Des tiroirs pleins à craqué de dossier et le nécessaire pour ausculter les patients.

- Merci encore pour ton aide ! Je vais te donner un petit truc pour te remercier !


D'une main, elle attrapa des cacahuètes dans un petit bol qu'elle tendit alors à la jeune garde, avec gentillesse.

- Tu en veux ? Sers toi ! Elles sont délicieuses !
Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Dim 15 Déc - 19:43

Jaina s’était laissée sermonné par sa collègue médecin qui tentait de lui faire comprendre que même la plus petite blessure pouvait empirer et causer plus de tort par la suite. Elle le savait très bien et n’allait pas la contredire sur le sujet, mais cela ne l’empêchait pas de vouloir se tenir le plus loin possible des médecins. Elle ne les détestait pas, mais c’était plus fort qu’elle. Il s’agissait d’excellente personne et tout donner pour sauver des vies était quelque chose d’impressionnant et de louable. La garde n’avait rien contre les individus en soi, ni contre la profession, mais voilà!

La demoiselle fit alors le tour de la pièce observant les bibliothèques et prenant le temps de lire les titres de livres qui y étaient rangés. Elle ne s’attendait pas à y voir des livres d’histoire connue, mais qui sait peut-être qu’elle pourrait reconnaître un livre qu’elle avait déjà étudié plus jeunes. Elle trouvait cela important de continuer à alimenter son esprit malgré les entraînements qu’elle subissait. Elle continua son chemin, lentement, les bras dans le dos alors que les doigts d’une de ses mains maintient le poignet de l’autre. Le seul bruit de la pièce fut les cliquetis de son armure ainsi que la rouquine qui fouillait dans son placard à la recherche de quelque chose.

Jaina prit alors place sur la chaise qu’elle lui avait montrée plus tôt et s’y installa avec aise. Le dos légèrement penché vers l’arrière et les fesses un peu avancées. Heureusement que sa jupette n’était pas plus courte et heureusement qu’elle portait un short court sous celle-ci, car tout le monde aurait pu voir sa culotte. Malgré la jolie frimousse de la demoiselle, celle-ci pouvait parfois manquer de féminité et agir un peu plus en garçon manqué. Elle ne s’en rendait même pas compte et n'y faisait pas du tout attention.

« Je connais la capitale sur le bout de mes doigts en effet. Je ne peux compter le nombre de fois que j’y ai marché ou parcouru à cheval. J’y ai aussi grandi, mais je dois dire que l’extérieur est toute autre chose pour moi. Ma limite de connaissance s’arrête plus ou moins à la limite des murailles. »

Wendy lui tendit finalement ce qu’elle avait cherché et lui offrit des cacahuètes en guise de remerciement pour son aide. Jaina ne put s’empêcher de rire légèrement et se redressa finalement plongeant sa main dans le bol pour y prendre une petite poignée d’arachides qu’elle porta à sa bouche n’en faisant que voler une jusqu’à celle-ci, qu’elle mastiqua un petit moment avant de l’avaler.

« Merci bien, et cela me fait plaisir d’aider. À vrai dire, si je n’avais pas décidé d’user de mon pouvoir dans les couloirs et sortir du plancher n’importe où ça ne se serait pas produit. Mais nous ne nous serions pas rencontrés. Cela a eu quand même du bien, car rien n’arrive pour rien! »  

Jaina mis le reste des quelques cacahuètes qui lui restait en main dans sa bouche et ne prit pas grand temps pour les terminer.

« Et toi, Wendy, cela fait combien de temps que tu es ici? »


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Jeu 19 Déc - 20:11

Comme elle le pensait, la jeune femme était une habituée des rues de la capitale. Elle en était même native. Wendy nota ça dans un coin de sa tête, se disant alors que celle-ci de bien connaître deux trois endroits cool pour un jour de congé. Elle penserait alors à lui demander.


D'une oreille, elle continuait d'écouter en fouillant dans son armoire jusqu'à enfin sortir un petit papier, d'un air triomphant. Ah, elle finissait par croire que c'était une cause perdue ! Enfin bref. Joyeusement, la jolie rouquine tendit le document à la garde, avec un doux sourire


.- tiens, un passe droit ! Si tu te casses réellement le nez, passe ça à la dame de l'accueil et je m'en occuperais 


Elle lui fit un clin d'oeil complice, prenant place derrière son bureau en gobant une autre de ses petites et délicieuses cacahuètes. À elle de répondre à la question de la blonde.


Je suis venue habiter ici il y a un peu plus de 10 ans ! Avant, je vivais dans un petit village donc je connais pas mal d'endroit autour, si tu veux, je t'emmènerais voir ça un jour !


La demoiselle rit de nouveau. Wendy est de nature joyeuse, malgré un métier dur qui pourrait lui faire perdre le goût de rire. C'est comme si rien ne pouvait lui filer le cafard en fait. Déjà, la rousse se laissait emporter par sa curiosité, se penchant presque au dessus de son bureau 


Ça te dérangerais de me parler un peu de ce qui se passe en ville ? Je sort peu en ce moment et j'ai l'impression de vivre dans une bulle … même plus le temps d'écouter les rumeurs !
Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Lun 30 Déc - 0:39

Jaina regardait la demoiselle qui semblait de nouveau chercher quelque chose dans son armoire. Elle la regardait amuser de la voir ainsi faire, se demandant si un petit ménage n’était pas requis. Enfin, elle n’en dit rien à voix haute afin de ne pas vexer la demoiselle. Après tout, certaines personnes se retrouvaient dans leur fouillis et Jaina n’était pas là pour lui faire la morale. Encore moins lorsque Wendy sembla avoir trouvé le document qu’elle cherchait et qu’elle lui tendit d’un sourire victorieux. Jaina le pris curieuse et rougit légèrement honteuse lorsque celle-ci lui mentionna qu’il s’agissait d’un passe droit qu’elle n’aurait qu’à donner à la dame de l’accueil pour qu’elle s’en occupe directement. Elle lui fit un petit sourire en coin suite à son petit clin d’œil.

« M..merci bien, Wendy. Je vais tout de même essayer de ne pas l’utiliser et d’essayer de ne pas me blesser inutilement. Haha »

Son petit rire était légèrement sarcastique, mais seulement envers elle-même. Elle savait qu’un jour elle en aurait besoin, mais quand? Ça, elle ne savait le dire. En même temps, se risquerait-elle à passer devant les autres blessés pour ses bêtises? Enfin, elle l’utiliserait seulement en cas d’urgence.

Elle reporta finalement son attention sur Wendy qui expliqua sa situation actuelle et qui lui offrait de faire un tour, pour découvrir un peu les endroits qu’elle connaissait à l’extérieur de la capitale. Ce point intéressa la blondinette, car elle n’avait pas vraiment été plus loin que les alentours de la capitale et n’avait pas vraiment voyagé. Oui, en 23 ans, elle n’avait pratiquement jamais quitté la Capitale ce qui était assez triste. Enfin, cette dernière lui demanda finalement ce qui se passait en ville et qu’elle était tellement occupée qu’elle n’avait pas le temps d’écouter les rumeurs de la ville. Jaina se frotta le menton à la recherche d’information qui pourrait peut-être l’intéressé, mais elle n’était pas porté à écouter les ragots. On lui avait surtout appris à ne pas faire de bouche à oreille, car cela terminait toujours déformé et pouvait causer du tort aux individus touché par la supposée rumeur.

« Et bien, la rumeur la plus récente que certains commerçants m’ont dite veut qu’un couple avec un sens du goût et de l’odorat bien développés ait fait le tour de leur étalage pour goûter leurs produits. Ils les auraient entendus parler d’un guide qu’ils s’apprêteraient à faire. Enfin, ce n’est pas très intéressant pour nous, sauf si tu aimes bien la nourriture ou boire. D’ailleurs, si tu veux être surpris niveau boisson, tu peux aller à l’Aventurier Téméraire. Il ne manque de rien! »

L’estomac de la demoiselle se mit alors à grommeler telle une bête féroce. Jaina en sursauta sur son siège et elle plaça aussitôt sa main contre son ventre gêné par cette réaction qu’elle ne pouvait empêcher malheureusement à moins de remplir son estomac. De plus, parler de nourriture ne l’avait pas aidé. Après tout, elle était censée se rendre à la cafeteria pour manger.

« Pardon, je crois que mon corps me demande de me nourrir. Héhé. Tu as déjà mangé? Sinon je ne te dérangerai pas plus longtemps. Tu as sûrement du travail à faire. »


Jaina se leva de son siège, secoua légèrement la jupe de son vêtement et s’assura qui ne manquait rien à sa ceinture.


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Wendy Waltz
MESSAGES : 181
CRISTAUX : 1259
COULEUR : #

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Wendy Waltz
La Garde
Jeu 30 Jan - 15:20

Jaina était vraiment adorable ! La plupart des gens, en obtenant ce passe droit, aurait simplement penser à l’utiliser pour la moindre broutille. Mais la blonde cherchait à être juste dans ses actions, ne voulant donc pas en faire usage sans de réelles raison. Wendy gloussa en l’écoutant, un petit sourire aux lèvres.

- J’espère bien que vous n’allez pas vous blesser juste pour l’utiliser !


Les deux jeunes femmes échangèrent un peu sur leur passé dans la capitale. L’une en était originaire et ne connaissait rien à aux villes extérieures alors que l’autre était arrivée dans sa jeune adolescence et avait l’habitude de se balader aux alentours. La médecin et sa camarade garde se proposaient alors de faire visiter l’une et l’autre quelques coins sympas, à l’occasion. Jaina raconte même une petite rumeur sur la demande de la rousse qui avait peur d’être complètement déphasée avec le monde extérieure, travaillant sans pause depuis un bon moment. Alors comme ça, un couple prépare un guide sur les meilleurs endroits où manger ? Les yeux de la demoiselle se mirent à briller de joie. Il faut dire que si Wendy aime bien quelque chose, c’est la nourriture. Enfin, la BONNE nourriture. Quoi de mieux que de s’arrêter dans un bon restaurant après une longue journée de travail ? Et un bon dessert ! Ah, son point faible : les douceurs. La jeune femme à la blouse blanche fut sortie de ses pensées par un grognement poussé par le ventre de Jaina, lui faisant lever la tête et échapper un petit rire assez mignon.

- J’adorerais aller manger mais j’ai effectivement encore beaucoup de travail, je me contenterais de mes cacahuètes ~


Elle présenta fièrement son petit bol qui lui ferait tenir la journée et se leva de son siège pour se rapprocher de la passe-muraille et lui tendre la main dans un geste amical.

- Encore merci de m’avoir aidé à porter mes dossiers ! Je te souhaite un bon appétit ! Et n’hésite pas à passer me faire un petit coucou un de ces quatre !

Jaina Stonebridge
MESSAGES : 90
CRISTAUX : 990
COULEUR : #0000cc

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Jaina Stonebridge
La passe-muraille
Jeu 30 Jan - 23:44

Jaina avait souri lorsque Wendy lui avait fait part aussi de ses pensées. Elle aussi espérait ne pas la revoir parce qu’elle avait fait exprès de se blesser. Toutes deux étaient au moins en accord avec ce point. Bien que cela ait donné une raison, de revoir la jeune médecin qui lui semblait fort sympathique, mais le temps semblait leur faire défaut et Wendy avait du travail à faire comme Jaina l’avait pensé. Elle n’allait donc pas insister sur sa présence en ce lieu. Elle l’aurait seulement dérangé et n’aurait servi à rien mis à part la déranger de ça présence.

La garde s’était donc levée de son siège après avoir demandé à Wendy si elle avait mangé, mais fut septique de l’alimentation de la demoiselle. Des cacahuètes?! Ce n’était pas très nourrissant pour le corps et encore moins si elle devait travailler sur ses recherches.  La garde secoua la tête mettant un poing contre sa hanche alors que sa seconde main faisait un signe de réprimande en bougeant son index de haut en bas. Son visage accompagnait bien sa gestuelle ainsi que ses paroles.

- Wendy! C’est important de bien s’alimenter! La faim empêche la concentration et réduit nos capacités corporelles aussi! Ce n’est pas avec des cacahuètes que tu vas aller bien loin…


Jaina venait d’avoir une idée, mais la garda pour elle. Elle soupira seulement devant la mine fière de cette dernière quand elle lui avait montré son bol rempli, puis lui avait serré la main en même temps reprenant ainsi son habituel sourire.

-  Cela m’a fait plaisir Wendy et merci. Je passerai te saluer avec plaisir quand j’en aurai l’occasion.


Ce que Jaina ne savait pas c’est que le Capitaine Hekmatyar viendrait en personne la recruter chez les royaux, bien après cette rencontre. Ce qui l’empêcherait sûrement de la revoir à la caserne.

Enfin, la demoiselle avait quitté finalement le bureau du docteur pour se rendre à la cafétéria. Elle avait mangé sur place et s’était assurée d’amener quelques trucs, tels un sandwich, un peu d’eau et quelques fruits pour laisser à Wendy afin qu’elle ne se nourrisse pas que de noix. Elle n’était pas restée plus longtemps et s’était dirigée vers sa chambre où de nombreux livres incomplets l’attendaient patiemment. Elle repensa à cette rencontre et se demandait sous quel autre contexte rencontrera telle de nouveau la demoiselle. En tout cas, elle l’appréciait et espérait que cela ne soit pas sous un prétexte médical.


Oups! J'ai encore fait une bêtise. 59711_s
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum