l'étoile de la chat box


Voter pour le forum
Les rumeurs Le contexte Les nouveautés
Forum RPG tout public
Aucun minimum de ligne
avatar manga
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures.
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume...
Guide du forum
Index des liens importants
L'équipe de choc

Atheas Renmyrth
Fondatrice

Hel D. Gher
Administrateur

Yuduar Al Rakija
Administrateur

Le royaume d'Aryon :: Le royaume d'Aryon :: La grande forêt :: La tour en ruine :: Event de la tour en ruines
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Les apôtres de l'arrogance

Maître du jeu
MESSAGES : 467
CRISTAUX : 2891
Maître du jeu
Compte PNJ
Ven 22 Mar - 15:42

Event - La tour en ruines
Participants :
@Kayn Véga
@Lotta O'Myris
@Queen Milan



Organisation générale


Afin que chaque sujet RP ait des noms différents, vous pouvez renommer le votre en le précisant HRP dans le premier message posté (mettez vous d'accord avant du coup...) et je changerais le titre.

Si vous n'êtes pas encore passé dans le sujet de confirmation de votre participation, vous pouvez le trouver ici : WWW. Comme il est écrit dedans, vous ne pouvez pas poster à la suite sans avoir d'abord écrit un petit message RP dans le sujet d'introduction. Ensuite, vous pouvez directement enchaîner à la suite de ce message.

Pour chaque message RP à la fin, afin de faciliter de travail du MDJ, je vous serais grandement reconnaissante (une manière de dire qu'il faut que vous le fassiez) si vous notez sous spoiler, le plus synthétiquement possible, les actions réalisés par votre personnage, les choix qu'il a été amené à faire et les résultats des dès si nécessaire.

Dans tout les cas, les lancés de dès devront se faire dans ce sujet (et non directement dans le RP) et les dès doivent être lancés en même temps que l'écriture du RP pour intégrer les résultats directement dans le texte.

L'ordre du RP est libre, à convenir entre vous. Lorsque c'est votre tour vous avez une semaine pour répondre sinon votre tour est sauté et il faudra rattraper le train plus tard.

Instructions générales


Les objets qui sont fournit pour la quête ne peuvent être utilisés que pour la quête. Cependant, vous pouvez aussi partir avec des affaires et achats personnels en plus.

Durant cette quête, vous pouvez garder tous les trésors que vous trouverez dans cette aventure (InRP la royauté ne viendra pas vous racketter pour avoir le butin) mais ils sont par contre à partager avec vos coéquipiers.
Par contre, vous avez des chances d'être blessé ou de subir des malus pour vos prochains RPs ! (Si vous ne souhaitez pas faire mourir votre personnage, je ne vous l'imposerais pas)

Grâce aux cristaux de téléportation, vous avez la possibilité de quitter le RP à tout moment (c'est un choix individuel, vous avez un cristal pour chaque personnage) La fin de l'aventure d'un personnage n'empêche pas les autres de continuer les fouilles (en cas d'abandon réel d'un joueur inactif, cette situation sera donné InRP pour justifier la disparition d'un personnage)

Ce cristal permet aussi éviter la « mort » de votre personnage. En l'activant instantanément, vous pouvez éviter in-extremis un coup fatal et sortir de la tour. Cependant, vous aurez perdu tous les trésors que vous avez accumulés dans cette aventure (donc il faut bien peser le pour et le contre, si vous devez continuer ou vous contenter de ce que vous avez déjà)


Les apôtres de l'arrogance
Dans un premier temps, vous retrouvez votre groupe (il doit être la suite directe de votre RP d'inscription) si vous ne vous connaissez pas avant, vous faîtes connaissance et vous vous préparez pour la quête.

Pendant votre préparation, un garde passe vous voir et vous donne un sac à chacun en vous précisant que l'on vous prête ses affaires durant la quête mais qu'elles seront à restituer à la fin. C'est un petit sac sans fond*, en fouillant il contient :
• Un crayon et du papier tout à fait classique
• Un petit couteau tout à fait classique également (qui peut être pratique pour ceux n'étant pas déjà armés mais vous pouvez tout à fait partir avec votre propre lame ou tout autre chose... )
• Des rations de pain et de viande séchée suffisantes pour tenir deux jours
• Une gourde fontaine*
• Une lampe magique*
• Un cristal de téléportation (exclusif à la quête : vous permettra de sortir de la tour et de vous retrouver dans le cercle de téléportation tracé dans la clairière. L'activation prend du temps pour fonctionner correctement et ne peux donc pas être activé correctement en cas d'urgence : si vous accélérez le processus vous vous retrouverez nu comme un vers en ayant perdu vos possessions, seul votre corps sera téléporté)
Il n'y a pas grand chose de plus mais le sac vous permettra de stocker plus facilement les éventuels trésors que vous pourrez trouver et ranger vos affaires.
*voir les descriptifs des objets dans la boutique

Une fois que vous êtes prêt à partir à l'aventure, direction la tour !
Devant vous, vous voyez un groupe pénétrer dans ces étranges ruines et disparaître dans les ombres. Vous avez beau éclairer, regarder, chercher... De l'extérieur, l'intérieur semble baigner dans les ténèbres...
Vous prenez votre courage à deux mains et vous suivez le groupe. D'étranges frissons vous parcourent le corps quand vous passez le seuil et vous êtes plongés dans une obscurité absolue. Vous n'êtes même plus capable d’apercevoir, d'entendre ou de sentir vos coéquipiers. La lumière, les murs et même le sol a disparu sous vos pieds... Vous êtes seuls, à flotter dans le noir.


Prochaine apparition du MDJ : lorsque tous les membres de votre groupe se seront aventurés dans ces ténèbres...
Pensez à préciser quelles affaires supplémentaires vous emportez dans vos bagages (il ne sera pas possible de passer à la boutique pour acheter pile l'objet qui vous fallait pour vous sortir du pétrin une fois dans la tour : logique! )
Anonymous
Invité
Invité
Dim 24 Mar - 16:53


Les apôtres de l'insolence




Dois-je réellement repréciser ô combien l’agacement de Lotta était prononcé ? Son sourire de façade ne trompait personne. Pour une équipe chargée d’explorer un lieu extrêmement dangereux, la jeune femme s’attendit à des calibres nettement plus imposants. A ses côtés, Madame voulait au moins une Dream Team. Un Messi ou un Ronaldo, par exemple. Finalement, elle n’avait obtenu que des déchets. Des joueurs cirant le banc dans des divisions inférieures. Une équipe de plots aurait provoqué chez elle une bien meilleure réaction que ces deux énergumènes tout chétifs. Immense désillusion, que voilà ! D’un simple coup d’œil, elle s’était convaincue qu’ils n’étaient tout simplement pas à la hauteur de ses exigences si accessibles. Caprice et Dépression ressemblaient plus à des touristes à qu’à des guerriers avertis. « Deux brebis toute fragiles ne donnant aucune valeur à leur propre vie… » déclara-t-elle avec sa légendaire subtilité. « C’est vraiment trop mignon… » soufflota-t-elle en s’armant d’un petit sourire perfide. La moquerie était là. Peu dissimulée. De la provocation gratuite qui visait à les faire flancher…

« Une fillette capricieuse… » regarda-t-elle hautaine, sa première partenaire. « Et un nabot tout dépressif ! » s’attarda-t-elle ensuite sur le second compère, plus insolente. « Deux belles enclumes à trainer derrière moi… » pouffa-t-elle brièvement de rire. « Ou à abandonner sur le bas côté ! » songea-t-elle à haute voix. Ce qu’elle comptait faire de ses gugusses restait encore à définir…

Une chose était néanmoins évidente. Elle devait rentrer dans la tour avec eux. Groupe oblige. Néanmoins, une fois entrée dans cette tour aux mille-et-un dangers, que faire exactement ? Lotta se doutait que les gugusses n’y survivraient pas bien longtemps. Sans sa généreuse présence, ils mourraient sûrement dans la minute où ils tenteraient tous les deux de s’engouffrer dans les méandres de cette dangerosité… Comme à leur habitude, la famille royale faisait preuve d’une bonté bien excessive. En étant affectée à ce duo, la royauté assurait une protection à ces volontaires trop maigrelets. Bien entendu, pour cette garde royale individualiste, être assignée dans un groupe de manchots était un véritable calvaire. Elle se serait mieux débrouillée toute seule. Mais il fallait voir le bon côté. Au moins, ses deux fardeaux étaient pratiquement certains de s’en sortir vivants. Du moins, tant qu’ils ne faisaient rien de stupide au cours de l’expédition ! Ils devaient pourtant le savoir : un accident est si vite arrivé…

« Vous avez pensé à écrire votre testament, au moins ? C’est très dangereux à l’intérieur… » les questionna-t-elle très sincèrement sans jamais effacer les lèvres moqueuses sur son visage. « Un accident est si vite arrivée, vous savez… » expira-t-elle ensuite pour exprimer son plus pur sadisme.

Avant même de les aborder, Lotta avait déjà vérifié son sac, ses vivres, ses armes et s’impatientait déjà à l’idée d’entrer dans la tour. La réussite de cette mission était une motivation qui la poussait déjà à se dépasser. Mais pour que tout commence, il fallait au moins que ces ‘’amis’’ se décident à entrer avec elle. Ses ‘’camarades’’ d’ailleurs… Très sincèrement, elle se foutait royalement de l’utilité qu’ils pourraient lui apporter. La preuve ? Elle n’avait toujours pas demandé leur nom. Dans sa tête, ils s’appelaient juste enclume 1 et enclume 2. Rien de plus. S’il n’y avait pas eu cette obligation d’être groupée, elle se serait déjà enfoncée dans la pénombre de cette mystérieuse tour. Assise par terre, non loin d’eux, elle cisaillait son sac avec ses bras et patientait. Le regard attentif, les lèvres insolentes, elle attendait la fin de leurs préparatifs… ou leur désistement. Dès qu’ils seraient prêts à pénétrer dans la tour, elle les suivrait. Et après… elle verrait bien !

Groupe 11

HRP:
 
Queen Milan
MESSAGES : 211
CRISTAUX : 864

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
En ligne
Queen Milan
Noble
Lun 25 Mar - 11:57

Pour une fois, Queen avait écouté en silence les élucubrations de cette plébéienne sortit d’on ne sait trop où et dont la stupidité de semblait d’avoir d’égal que sa taille. Il lui avait été remit un petit sac miteux qui contenait ce que le commun des mortels aurait qualifié d'objets nécessaires à leur survie. En bonne noble prévenante, elle avait également rapporté quelques-unes de ses affaires qui, elles, lui semblaient beaucoup plus nécessaires à sa survie. À côté la prolo continuait à baver ses inepties et la blonde daigna enfin lui accorder un vague regard, blasé. Diantre ! Qu’elle n’avait pas l’air bien maline celle-là ! Dans un sens elle n’avait pas totalement tort et ça Queen le reconnaissait volontiers -mais ne l'admettrait jamais ouvertement. Elle n’était pas un as dans l’art du combat mais ses années d’entraînement physique lui avaient permis d’acquérir agilité et réflexe ainsi qu’’une maîtrise quasi parfaite de son pouvoir.

- Déjà que je ne te trouvais pas jolie, si en plus tu es stupide… Par Lucy, cette quête va être longue. Elle jeta un regard plaintif à Kayn, comme s’il pouvait changer quoi que ce soit à la situation. Puis elle se baissa, rangea sa grande veste dans le sac et commença non sans pester au sujet de l’esthétique déplorable de ce dernier, à le hisser sur son dos. Dans une pirouette gracieuse elle se tourna entièrement vers cet indésirable, un sourire narquois étirant les traits parfaits de son visage alors que ses yeux pétillaient d’espièglerie. - Un accident est si vite arrivé ? Il serait fort dommage que le royaume perde à la fois sa trésorière et l’un de ses conseillers. Je me demande ce que dirait la royauté si cela arrivait alors que tu étais la seule personne présente à nos côtés. Elle haussa ensuite les épaules. - Je ne sais pas qui tu es, ni de quel rang tu es et je t’avoue que ça ne m’intéresse pas plus que ce que j’ai mangé hier soir mais… Je me ferais un plaisir de te faire perdre ton poste quel qu'il soit si tu continues à te faire entendre pour autre chose que des informations utiles. Elle se tourna rapidement vers Kayn. - Et je suis presque sûre qu’il sera du même avis que moi.

Bien, les choses étaient posées. L’ambiance était détestable mais ce n’était pas quelques choses qui étaient du genre à déranger la jeune Milan au contraire. Elle s’assit à son tour un peu plus loin avant de fermer un peu les yeux attendant patiemment. Pendant quelques secondes elle jura intérieurement, pourquoi fallait-il toujours qu’elle se récolte les pires boulet ? Pire encore, cette fois c’était un boulet doublé d’un prolétaire qu’elle venait de récupérer. Et elle ne pouvait même pas la renvoyer, c’était une obligation. Déjà que son association avec Kayn lui avait paru être un geste altruiste. 

- Partager le même air que toi va être un véritable supplice. Contentes-toi de faire ton travail, nous ferons le nôtre. Après ça nous oublierons tous les trois cette désagréable mésaventure. Cette fois elle détourna la tête, elle en avait fini avec cette créature des bas fonds et n’avait pas envie de lui accorder plus d’attention que nécessaire. Elle attendit alors à son tour, jouant avec l’une des mèches de ses cheveux.

HRP:
 
 


Les apôtres de l'arrogance 9ttx
♥:
 
Kayn Véga
MESSAGES : 106
CRISTAUX : 541
COULEUR : #ff0000
Kayn Véga
Noble
Mer 27 Mar - 18:21

Alors que la plébéienne destinée à accompagner Queen et moi même au cours de cette mission d’exploration déblatère nombre de remarques sur la supposée médiocrité du groupe. Je ne peux retenir un « Une fille bien arrogante que voilà. » dès les premières remarques de la demoiselle aux cheveux rosés. Cette insolente semble avoir hérité de plus de tares que ne le pensait; son admiration inepte pour le couple royal doublée d’une condescendance à toute épreuve. Plus j’y pense et plus je me dit que Queen et moi ne pouvions pas imaginer pire compagnon. Une fille au moins aussi détestable que nous deux avec des idéaux de toute évidence opposés aux nôtres. Comme le souligne Queen, la mission promet d’être longue. Longue et sûrement bien ennuyeuse avec pareille compagnie. C’est à croire qu’il impossible de faire la moindre mission tranquillement dans ce pays.

Les remarques continuent de fuser et je n’écoute que distraitement, choisissant simplement d’écouter Queen qui se charge de remettre la petite insolente à sa place. Je profite de ce temps là pour observer les objets qui nous sont fournis pour la mission. Lampe, papier et crayon, gourde,…des banalités en somme. Bien que le cristal de téléportation soit lui un peu plus intéressant. Cela s’avérera utile en cas de danger même si, idéalement, je préférerais ne pas avoir à m’en servir dans de telles circonstances. Mes affaires prêtes et rangées dans mon sac, je m’avance vers la blonde et l’insolente qui nous accompagne et décide de m’adresser à cette dernière.

- J’aime connaître le nom des gens que je méprise. Quel est le votre ?

J’attends la réponse de la jeune femme, un sourire entre le narquois et le blasé sur les lèvres, dissimulé par mon cache-cou. Je sens que cette mission va me fatiguer.

- Nous pouvons y aller, n’est-ce pas ?

Je prend déjà les devants et m’avance vers l’entrée de la tour après avoir prit une profonde inspiration pour oublier notre désagréable compagnie et me concentrer totalement sur la mission qui nous attend. Un autre groupe nous précède et s’engouffre dans les ténèbres de la tour pour disparaître de ma vue. J’avance d’un pas décidé et franchis le seuil de la tour. Il n’y a là nulle lumière, nul son et nulle présence que je ne puisse voir, entendre ou sentir. Voici donc là les étrangetés de cette tour. Nous séparer ? Nous priver de nos sens ? Franchement, le destin manque parfois cruellement d’originalité. Levant les yeux au ciel je me fouille dans un premier temps mon sac pour trouver la lampe magique qui nous a été confié et l’allume d’un geste de la main. Si cette lanterne pouvait éclairer un peu l’endroit, j’en serais bien content. J’accroche temporairement la lanterne à ma ceinture puis je me décide à me servir de mon pouvoir. Lucy, accorde moi tes faveurs. Je me concentre et matérialise mon arme. Je reconnais le daishō qui se forme à ma ceinture. Voilà donc mes armes. Bien, c’est assez polyvalent. La suite me dira si Lucy a été clémente avec moi dans ce choix.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance D0da
Maître du jeu
MESSAGES : 467
CRISTAUX : 2891
Maître du jeu
Compte PNJ
Jeu 28 Mar - 10:56

Anonymous
Invité
Invité
Dim 31 Mar - 21:07


Les apôtres de l'insolence




« Voyons, je n’ai rien à gagner à vous révéler mon identité... » souligna-t-elle arrogamment cette pure et simple vérité. « Tout comme, je ne gagnerai que dalle à connaître l’identité exacte d’une arrogante jacasseuse et d’un nabot dédaigneux… hormis peut-être un mal de tête ! » soufflotta-t-elle joyeusement. Juste avant qu'ils n’entrent dans la tour, le ton fut effectivement lourd entre les trois apôtres de l’arrogance. Pendant et après l’exploration de la tour, Lotta ne s’entendrait certainement pas avec eux et vice versa. Paradoxalement, aucun d’eux ne s’était encore emporté en hurlant de rage ou n’avait décidé d’en venir aux mains. M'enfin Bref, martyriser verbalement ses camarades venait soudain de passer en standby. Elle entrait enfin dans le vif du sujet ! Tout juste réveillée d'un étrange blackout l'ayant prise après avoir pénétré la tour, elle ne fit même plus attention à ses deux hurluberlus. En effet, son attention fut égayée ailleurs…

« Que vas-tu me révéler, mystérieuse tour ? » se délecta-t-elle de l’inconnu.

Ses lèvres s’affichant modestement brillèrent d’un sadisme récurrent. Décortiquer l’énigmatique tour l’excitait jusqu’à un point incroyable. Non seulement parce que cet ordre provenait de la royauté, mais parce que l’exploration de cette bâtisse était plus passionnante qu’une patrouille en campagne. Concentrée sur cet exploration, Lotta omit pratiquement la présence des deux nobles aux fesses propres. Avec ces pupilles violacés, elle analysa avec attention les possibilités qui s’offrit elle. Concrètement, elle avait trois voies devant elles. Celle devant elle semblait fermée tandis que les autres partait en ascendance ou descendance grâce à des escaliers en colimaçon. Il y avait trop de voies à explorer pour une seule personne. Heureusement pour les enclumes qu’elle trainassait, Lotta n’était pas une simple personne. Véritable as des missions de reconnaissance et d’infiltration, elle s’était construite en province une sacré réputation. Et sans rentrer dans de pompeux détails, elle le leur montra en faisant élégamment virevolter sa crinière. Des chants d’oiseaux vint soudainement accompagner ce magnifique mouvement capillaire.

« C’est à vous jouer de jouer mes mignons… » chantonna-t-elle, la voix suave alors que deux martinets noirs se posèrent sur ses épaules.

Sur ses dires, les deux oiseaux s’envolèrent furtivement dans des directions opposées. Le premier s’engouffra en profondeur à gauche tandis que le second s’éleva en altitude à droite. L’ordre qu’elle leur avait donné fut très simple. ‘’Avancer tant qu’ils le peuvent ! Revenir vers elle en cas de problème.’’ En sacrifiant temporairement quelques mèches de cheveux, elle avait créé ses deux volatiles partis en reconnaissance. Elle n’avait plus qu’à attendre leurs retours pour avoir une idée générale de la configuration de cette tour. Et si elle ne pouvait ni communiquer avec ses oiseaux - à moins de décomposer sa tête ou toute sa personne - ni voir à travers leurs petits yeux, elle pouvait connaître avec une précision effrayante leurs positions ainsi que leurs états de santé. De ce fait, elle comprit immédiatement que quelque chose clocha lorsqu’ils revinrent à elles après plusieurs longues minutes de vol. Les oiseaux alors revenus s’engouffrèrent alors dans sa chevelure et disparurent soudainement. « Je vois… » ajouta-t-elle malicieusement en insinuant avoir compris quelque chose d’important.

Cette première approche avait été intéressante. Quelque chose avait poussé ses volatiles à faire demi-tour et elle ignorait quoi. Un cul-de-sac ? Un ennemi trop puissant ? Une magie dimensionnelle ou tout simplement effrayante ? Les possibilités furent nombreuses, mais tout portait à croire qu’emprunter la porte semblait être la ‘’bonne’’ direction. Un petit sourire décora son visage. Recueillir plus d'informations parut inévitable. Lotta envoya donc à nouveau deux martinets noirs en reconnaissance en sacrifiant des mèches de cheveux. Elle n’avait plus qu’à attendre leur prochain rapport. En attendant le retour de ses deux volatiles, les deux nobles aux fesses brillantes auraient certainement fait leur travail à savoir inspecter la pièce ou décider arbitrairement d’un chemin à prendre… Elle en rigolait, rien que d’y penser !

Groupe 11

HRP  + TITRE RP:
 
Queen Milan
MESSAGES : 211
CRISTAUX : 864

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
En ligne
Queen Milan
Noble
Mer 3 Avr - 13:09

Kayn était le premier à s’être engagé dans les ténèbres et Queen n’avait pas tardé à le suivre à son tour, comme s’il avait été son signal de départ. Elle avait par la même occasion ignoré les paroles de l’autre hystérique, la trouvant encore plus puéril qu’elle n’avait jamais pu l’être elle-même. C’est donc sans se retourner que la blonde disparue à son tour dans la noirceur de la tour. Bien vite elle dût se rendre à l’évidence, cette tour regorgeait de mystère et elle n’en avait pas fini avec eux. Comme si ses sens avaient été annihilés, elle remarqua qu’elle ne voyait plus et n’entendais plus aucun de ses deux partenaires. Elle n’en était pas réduite à appeler leur nom mais tout ceci ne semblait pas bon pour eux et à mesure que la jeune femme s’en rendait compte, les muscles de son corps se tendaient prêts à parer toutes les éventualités du mieux qu’elle le pourrait. Rien ne se passa pendant un moment qui lui sembla être une éternité, elle avait beau tourner ses iris dans toutes les directions, tout restait désespérément noir et silencieux. Puis une voix se fit entendre, qui la fit se redresser de toute sa hauteur, ses muscles se tendant encore plus comme la corde d’un arc, prête à bondir. Mais encore une fois rien ne vint au contraire, la voix qu’elle avait vaguement entendues’éloignait jusqu’à s’éteindre complètement et avant qu’elle n’ait eu le temps de s’en rendre compte, elle sombra à son tour.

Elle ne sut dire combien de temps il lui fallut pour revenir à elle, ni combien de temps elle était restée étendu dans le néant le plus total. Toujours est-il qu’elle se sentait encore un peu sonnée et que ses coéquipiers étaient à nouveau apparus à côté d’elle, dans le même état? Sans se faire prier elle se redressa et se mit à épousseter rapidement sa tenue. De l’autre côté de la pièce la bouseuse semblait vouloir leur faire profiter de sa terrible tignasse rose, du moins c’est ce qu’elle crut sur le moment, jusqu’à ce qu’un chant d’oiseau vienne emplir la pièce silencieuse. Un pouvoir étonnant que voilà et bien pratique, Queen devait le reconnaître. Même si elle aurait voulu en observer un peu plus longtemps les mécanismes, elle n’était pas là pour ça et c’est donc toujours en silence qu’elle se mit à faire le tour de la pièce, caressant les murs froids du bout des doigts. La blonde dû rapidement se rendre à l’évidence, cette pièce ne lui apporterait rien de plus que ce qu’elle avait sous les yeux et c’est donc à contre cœur qu’elle s’approcha à nouveau du groupe. Kayn ferait certainement chou blanc lui aussi et c’est donc non sans la fusiller du regard qu’elle se tourna vers l’autre.

- Qu’est-ce que tu vois ? Finit-elle par lâcher l’air blasé. En attendant une réponse qu’elle présageait déjà de désagréable elle s’approcha de l’escalier qui semblait monter vers le haut de la tour si tant est qu’ils fussent en bas. - Je partirais par la personnellement. Descendre ne m’inspire rien de bon et je pense que peu importe la porte que nous choisirons, nous tomberons inévitablement sur des problèmes à un moment où a un autre. En plus la pièce est trop petite, ton odeur empeste dans toute la pièce. Elle tourna ensuite son regard azurin vers Kayn, allait-il la soutenir ou choisir un autre chemin que le sien ?

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance 9ttx
♥:
 
Kayn Véga
MESSAGES : 106
CRISTAUX : 541
COULEUR : #ff0000
Kayn Véga
Noble
Dim 7 Avr - 19:18

Zerbah Usla Maradmah Zernih...

Le murmure résonne dans mon esprit quelques instants alors que la voix dont il provient s’éteint et puis...plus rien. J’ai soudainement un énorme blackout tandis que je me réveille doucement auprès de mes compagnons. Gardant mes interrogations dans un coin de ma tête, je passe directement à l’inspection de la salle dans laquelle nous nous trouvons. L’inspection se termine rapidement vu la petite taille de la pièce. Nous avons donc trois options différentes parmi lesquelles il va falloir choisir mais nous n’avons malheureusement aucune informations sur les différents chemins à leur actuelle, excepté leurs directions respectives.

Perdu dans mes pensées je ne remarque pas tout de suite les actions de la plébéienne. Ce sont en les paroles de Queen qui me tirent de mes réflexions et me font remarquer ce que faisait la demoiselle aux cheveux roses. Comprenant rapidement la situation j’attends impatiemment qu’une réponse soit fournie à la question de Queen.

-A moins que tu n’ai une quelconque information utile à fournir, je soutiens également l’avis de Queen.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance D0da
Maître du jeu
MESSAGES : 467
CRISTAUX : 2891
Maître du jeu
Compte PNJ
Lun 8 Avr - 10:54

Anonymous
Invité
Invité
Sam 13 Avr - 23:28


Les apôtres de l'arrogance




Des cerbères affamés, bêtes féroces craintes dans tout le pays lui faisait face. Un guerrier s’étant préparé avec laxisme à cette exploration aurait naturellement flippé. Ce n’était guère le cas de l’arrogante Lotta. Pas un instant, elle ne laissa intimider par leur arrivée imminente. Ni même par leur mâchoire capable de lui broyer les os. En perdant l’un de ses oiseaux envoyés en éclaireur, la spécialiste en mission de reconnaissance avait prédit leur arrivée depuis un petit moment. Même si elle se garda bien de prévenir ouvertement ses deux poids morts du danger à l’approche frissonnante, elle s’était tout d’abord contentée d’un long regard grave vers l’entrée nord. Pour parer à de sombres éventualités, elle avait ensuite dégainé ses deux dagues de combat pour bien leur faire comprendre que la pause dinette était malheureusement terminée. Les premiers hôtes logeant dans cette tour allaient les accueillir d’une seconde à l’autre. Son martinet envoyé en éclaireur ayant fini déchiqueter dans sa gueule, Lotta se doutait bien qu’ils ne débordaient sûrement pas d’intentions amicales…

« Ce sont de beaux toutous que voilà… »
déclara-t-elle insolente en mordillant la lèvre inférieure.

Trois cerbères aux crocs acérés bloquaient le passage menant aux sommets de la tour. Puisqu’ils avaient complètement annihilé son oiseau éclaireur, Lotta comprit que la diplomatie n’était guère une option envisageable. Accourir vers les tréfonds de la tour pouvait faire office d’alternative valable. Néanmoins, elle était risquée. Très risquée, même. D’après les comptes-rendus de ses martinets, tout portait à croire que cette voie menait à un cul de sac. S’y précipiter revenait globalement à se livrer aux cerbères déchainés. Le combat semblait bel et bien inévitable et pour que les deux zigotos derrière elle le comprennent parfaitement, elle les en informa indirectement en se parlant à elle-même. « Puisque l’autre voie est un cul-de-sac, la baston semble inévitable… » dit-elle un soupçon excité en ne regardant que la férocité des bêtes face à elle. Même si la gestion de foules ennemis n’était pas vraiment sa spécialité, elle ne fléchissait pas. Par ses lèvres provocatrice ou son regard perçant, il était pratiquement impossible de desceller la moindre peur chez elle. Sur un champ de bataille, Lotta était une odieuse lady baignant littéralement dans la fontaine de la témérité. Et une fois de plus, elle le prouva ici…

Après un énième léchage de babines malsain, la farouche demoiselle s’élança avec une vitesse étincelante vers les trois bêtes. Quand sa vive course combla plus de 60% de la distance les séparant du troupeau, la sadique s’émerveilla soudain à montrer toute la puissance de son pouvoir. Couplant grâce et férocité, elle décomposa rapidement l’entièreté de son corps pour former sous leurs yeux un essaim épais de martinets noirs. Et pour ne laisser aucun répit à son show, la sombre nuée fonça immédiatement à balle en direction de celui ayant osé éventrer son éclaireur. A première vue, son assaut semblait le fruit d’une vendetta peu réfléchie. Malgré tout, il avait été exécuté avec une vitesse effrayante frôlant même la perfection. Il s’agissait là typiquement d’une attaque-éclair imparable où virevoltante, elle approcha effrayamment du faciès de sa cible. Et pour couronner la maîtrise de ce tempo étouffant, l’éclaireuse recomposa la partie supérieure de son corps pour taillader sévèrement le cerbère qui avait été pris de court.

« T’as aimé ?! Hein que t’as aimé… c'est un gentil toutou ça ! » s’évertua-t-elle à glousser sadiquement lorsque la bête blessée pissa le sang et se mut de douleur de gauche à droite. Présomptueuse, elle faillit ne pas songer à l’esprit combattif de cette bête maintenant colérique. Après tout, sa taillade en croix avait seulement défiguré le visage de la bête. Elle faillit donc ne pas éviter la morsure solide menaçant son abdomen. D’un réflexe presque inhumain, Lotta redécomposa donc la partie haute de son corps et esquiva de justesse les crocs en divisant sa nuée en deux. Une première attaque rondement menée !  Maintenant, il était préférable pour elle de se retirer le temps de préparer son prochain assaut. De ce fait, les deux nuées prirent pas mal de la hauteur avant de n'en former qu'une seule. Théoriquement hors de portée de l’ennemi, elle put prendre le temps d'analyser la situation en vue d’une prochaine attaque. Ce qu’allait faire ses ‘’coéquipiers’’ ? Attentive, elle n’allait pas tarder à le savoir…

Groupe 11

HRP:
 

Queen Milan
MESSAGES : 211
CRISTAUX : 864

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
En ligne
Queen Milan
Noble
Ven 19 Avr - 14:38

Des cerbèreus. Il n’en fallut pas plus pour que le visage de Queen bien que parfaitement maquillé perde toutes ses couleurs. L’espace d’un instant elle se demanda à quel moment venir ici avait été une bonne idée et elle ne put s’empêcher de fusiller Kayn du regard. Après tout c’était sa faute à lui si elle était là et c’était sa faute aussi si elle se faisait couper en rondelle. Les yeux agrandient par la peur, elle ne pouvait détacher ses yeux des trois mastiffs qui leur faisaient face. La jeune femme n’aurait su dire combien de temps elle resta bouche bée à peser le pour et le contre. Les affronter ou prendre la fuite. 

C’est la bouseuse qui la fit sortir de sa torpeur bien malgré elle. Contrairement à elle, elle semblait terriblement excitée à l’idée de s’attaquer à eux. Haussant les sourcils, les yeux indigo de Queen ne cessaient de la fixer. À la fois intriguée et écœurée par cette créature rose bonbon qui était maintenant entrain de se lécher les babines. Elle hésita même à faire remarquer ce point commun avec les cerbéreus mais se ravisa bien rapidement. Ce n’était pas le moment de perdre une alliée, bien qu’elle n’en connaisse pas la qualité. Dans le pire des cas, elle était convaincue que les créatures la trouveraient tout à fait à leur goût en tant que pâtée. Aussi se contenta-t-elle de lever les yeux au ciel avant de concentrer son attention sur ceux, qui leur barrait la route. Maintenant qu’elle avait recouvert ses esprits, elle n’était absolument pas disposée à se laisser marcher dessus et encore moins à éviter le premier obstacle. Elle avait pris sa décision.

La rose fut la première à s’élancer et cela ne surprit pas la trésorière. Cela faisait bien trop longtemps qu’elle haletait d’excitation à côté d’elle. Observant le manège de la jeune femme, elle eut tout le loisir d’analyser la scène et c’est non sans une curiosité piquée au vif qu’elle le fit. Agile, rapide et avec un pouvoir qui s’accordait parfaitement avec tout ceci, la bouseuse semblait définitivement parfaitement dans son environnement. Là-dessus Queen ne trouva rien à redire, encore moins lorsqu’elle toucha de plein fouet un premier cerbère et évita de justesse une morsure qui lui aurait sans doute été fatale. Un sourire en coin vint de dessiner aux coins de ses lèvres. Après tout, peut-être que Lucy n’était pas totalement contre elle ce jour-là.

Elle n’avait pas perdu une miette de l’échange entre la garde et les créatures. C’est donc sans hésitation aucune qu’elle saisit à son tour son opportunité. Trop concentré sur la nuée en hauteur, il n’avait pas fais attention au reste. Et ça Queen ne l’avait pas loupée. Elle ne loupait que rarement ce genre de détail, se glisser dans les failles était l’un de ses passes temps favoris. Tout en courant, elle déploya des filaments de sève, les fossilisant au possible. Elle n’était clairement pas aussi agile, ni aussi rapide que la rose mais son pouvoir était parfait pour attaquer de loin. Néanmoins elle préférait se rapprocher, économiser sa magie et surtout viser juste. Un premier filament, tranchant comme une lame s’échappa d’elle est fusa droit dans l’un des six yeux de la bête. Ce ne serait certainement pas suffisant pour le mettre hors d’état de nuire mais c’était la seule chose qu’elle avait pu faire avant qu’un deuxième ne vienne lui barrer la route. Cette fois, c’est elle qui avait laissé une faille dans son plan parfait. Et ce n’était pas n’importe quoi qui s’était faufilée dans la brèche. Stoppant sa course, les yeux exorbités elle rappela sa sève à elle. Ce n’était définitivement pas le moment de rester dans les parages.

- Kayn, si je meurs, je te tue ! Grogna-t-elle tout en fléchissant les jambes, une chose était sure. Elle n’en sortirait pas sans séquelles.

Queen et les cerbères attaquèrent tous deux au même moment. L’un avec ses pattes, l’autre avec sa sève. Mutuellement ils se déchirèrent la peau, légèrement mais cela suffit à les faire hurler de rage à l’unisson. Sans savoir trop comment, la blonde réussit à s’extirper, filant droit à l’autre bout de la pièce pour se mettre hors de portée. Le bougre avait plutôt bien visé puisque ses côtes étaient maintenant marquées par une légère estafilade sanguinolente sur leur longueur. Mais elle aussi ne l’avait pas épargnée et avait laissé le même genre de marque sur l’une de ses trois grosses têtes. 

Une chose était sure, la jeune Milan n’était définitivement pas satisfaite de son intervention et une véritable rage lui brûlait les entrailles. Si prochain coup il y avait, elle aurait sa revanche.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance 9ttx
♥:
 
Kayn Véga
MESSAGES : 106
CRISTAUX : 541
COULEUR : #ff0000
Kayn Véga
Noble
Sam 20 Avr - 17:34

Des cerbereus ! Ces bêtes sont redoutées de tous et il fallait qu’on tombe sur trois représentants de l’espèce en même temps. Un seul aurait déjà pu donner pas mal de fil à retorde à bon nombre d’habitants du royaume mais alors trois d’un coup. L’avantage est que nous aussi nous sommes trois, ainsi pas de supériorité numériques pour les bêtes enragées, et que même si ça me fais mal de l’admettre nous avons une garde avec nous. Cette garce devrait, je l’espère, se défendre suffisamment au combat pour qu’on s’en sorte face aux cerbereus. D’autant que la demoiselle en question paraît tout aussi folle et assoiffée de sang que les monstres sur pattes nous faisant face.

Le daishō déjà prêt puisque invoqué à l’avance, je ne me fais pas prier pour sortir les deux lames de leurs fourreaux. Analysant froidement la situation dans le même temps je vois la garde qui s’élance déjà, démontrant pour la deuxième fois aujourd’hui l’efficacité indéniable de son pouvoir et la polyvalence de celui-ci. Cette fille a le don d’être agaçante mais on peut lui reconnaître qu’elle est douée au combat. Je m’arrête un instant pour l’observer en action avant de m’élancer à mon tour au combat.

Mon pouvoir n’est peut-être pas aussi pratique que celui de la garde insolente ou de Queen mais j’ai au moins le mérite d’avoir appris à faire avec. J’ai appris le maniement de chacune de mes armes du mieux possible pour compenser mes faiblesses et c’est le moment de s’en servir. Je garde le wakizashi en main gauche pour parer une éventuelle contre-attaque d’une de ces bêtes féroces et m’avance katana pointé vers l’une desdites bêtes. Frappant d’un d’estoc vers la première monstruosité a portée, cette dernière esquive mon attaque d’un bond agile sur le côté. Heureusement  les autres protagonistes de ce combat gênent le cerbereus et le force a esquiver vers mon flanc gauche, côté où je tiens toujours mon wakizashi. Cela me sauve bien la mise car la lame dédiée aux parades semble dissuader temporairement la bête de toute contre-attaque. Je doute en revanche qu’elle reste sans attaquer bien longtemps, elle va sûrement simplement chercher a mieux se positionner pour frapper efficacement. Aussi je me sers de mon appui avant pour me repousser vers l’arrière avant de subir une blessure inutile.

Cela faisait un moment que je n’avais plus connu les joies du combat, l’adrénaline montant et la tension régnant dans l’atmosphère, ne plus penser qu’à tuer ou être tuer. Ce genre de sentiments sont rares aux palais, aussi il faut croire que je suis un peu rouillé mais je sens que ça va vite revenir. Je ne laisserait pas les autres me devancer; vu le caractère de Queen et de l’autre arrogante je préfère ne pas leurs laisser l’occasion de placer quelques moqueries bien senties.

Dans le tumulte du combat mon cache-cou est retombé au niveau de mon cou, laissant apparaître un léger sourire en coin sur mes lèvres. Sans en être au niveau de l’insolente au cheveux rose je dois admettre que je suis moi aussi un peu excité par ce combat.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance D0da
Anonymous
Invité
Invité
Lun 22 Avr - 0:08


Les apôtres de l'arrogance




De sa hauteur, inatteignable et hautaine, la nuée observait tout et se délectait de la prompte bataille faisant rage entre les cerbères et les aventuriers. Après quelques courtes minutes d’affrontement, elle put constater que ses premiers jugements de valeur étaient effectivement bons. Ses deux acolytes n’étaient pas spécialement compétents. Entre échecs cuisants et coups mollassons, les dégâts infligés ne furent guère intéressants. Au moins, ils ne s’étaient pas trop fait amocher par la clique de molosses. En les voyant à l’œuvre, elle put au moins supposer que leur pouvoir serait utile quand l’expédition continuera. Pour l’heure, il fallait sortir du bourbier dans lequel ils étaient empêtrés. Avec des partenaires si peu productifs, Lotta allait devoir se surpasser. Derrière cette nuée épais d’oiseaux, la campagnarde serait sûrement en train de sourire allègrement. Si elle s’était montrée sous son insolente forme humaine, les paroles hystériques fuseraient probablement dans la grande salle pour agacer ennemis et alliés. Heureusement pour eux, la scène de combat était plutôt calme. Survolant le champ de bataille, le seul bruit émis dans l’air était les battements ailés de ses martinets noirs…

Et soudain, les bourdonnements ailés s’intensifièrent. Lotta menait la charge en piqué. La charge était verticale et s’affichait plus violente que la précédente. La nuée put s’exprimer à sa vitesse maximale. Indéniablement, elle démontrait la raison pour laquelle la capitale avait tenu à la muter dans la garde royale. Son talent était aveuglant et incontournable pour la sécurité du pays. Trop rapidement, la meute de martinets s’écrasa au sol puis recomposa aux yeux de tous. Personne n’intervenait. Personne ne l’attaquait. Grâce à son premier assaut viril, elle semblait avoir instaurée la crainte chez les bêtes… A moins qu’elles préférassent rester vigilante face à cette furie. « Vous avez peur ? Pauvres bêtes… » pesta-t-elle lorsque les derniers martinets se réunissaient dans son corps. Déjà équipée de ses dagues, elle ne regardait rien. D’un simple coup d’œil, elle savait déjà où s’était positionné les trois bêtes. Faisant tournoyer ses dagues dans sa main, elle imposa un lourd silence autoritaire pendant plus d’une seconde. Rien. Juste le bruit de ses lames tourbillonnant dans sa paume.

« J’arrive… » s’écria-t-elle bouillonnante en s’élançant vivement vers le cerbère le plus blessé.

Chaque pas était annonciateur d’un désir meurtrier. Sa sentence approchait prestement. Une nouvelle plaie croix allait s’abattre sur lui. Elle avait confiance en cet assaut certes répétitif, car sa vitesse d’exécution était exceptionnelle. Proche du molosse aux crocs aiguisés, Lotta ne tarda pas, démente à déclencher son coup. Un adversaire enfin éliminé ? Sur le papier, ce devait être le cas. Mais la réalité fut tout autre. Sûrement alertée par son instinct de survie, la bête malgré tout blessé esquiva le coup. Un échec qui fit sourire la demoiselle. Lotta n’était guère une fana de la facilité et des adversaires misérables « C’est ça, fuis… Fais durer mon plaisir… » se délecta-t-elle sadique en se léchant les babines. Dans sa tête, la campagnarde avait un avantage mental sur ces bêtes dociles. Aucune n’avait osé l’attaquer, preuve de son instinct guerrier beaucoup trop effrayant. Elle était omniprésente dans leurs têtes. Et plutôt que de se fatiguer à se décomposer, la garde royale enchaîna les pirouettes arrière pour se rapprocher de ses coéquipiers. Trop absorbée par la bataille, elle ne fit pour autant attention à eux et continua à calomnier ses futures victimes.

« Je vais vous faire hurler de plaisir, mes toutous… » déclara-t-elle véhémente, en position de standby, préparant son prochain assaut.

Groupe 11

HRP:
 

Queen Milan
MESSAGES : 211
CRISTAUX : 864

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
En ligne
Queen Milan
Noble
Mar 23 Avr - 11:09

Et sous les yeux ébahis de la petite assemblée, la bouseuse loupa son coup. Tout ceci n’eut pour seul effet que de regonfler l’ego de Queen qui y vit ici une possibilité de surpasser un maître en la matière. Bien entendu elle savait qu’en combat singulier, elle ne ferait certainement pas le poids mais l’idée de pouvoir être meilleure ne serait-ce qu’un instant ne fit qu’alimenter l’envie combative de la blonde. De plus l’estafilade pulsait sur ses côtes, les défigurant par la même occasion. Si ça n’avait tenu qu’à elle, elle se serait déjà jeté depuis longtemps sur le cerbereus qui l’a lui avait infligé. Il n’était pas difficile à reconnaître, elle lui avait laissé le même genre de marque. Mais lui se fichait bien de ne ressembler à rien, il n’avait pas toute une royauté à manipuler. Queen si. Quand la rose les rejoint, la blonde s’extirpa à nouveau du groupe.

Elle n’était pas excitée comme ses deux coéquipiers dépravés. Le combat n’avait jamais vraiment fait partie de ses attributions, ni de ses envies. De plus son pouvoir lui avait toujours permis de ne pas avoir à se battre directement. Mais pour cette fois elle allait faire une exception, principalement à cause de la balafre qu’elle aurait probablement sur les côtes jusqu’à la fin de sa vie et qui dénaturait son corps de déesse. 

Les cerbereus lui semblaient beaucoup trop calmes. Ils n’avaient pas attaqué Kayn, ils n’avaient pas attaqué la prolo. Pourtant même s’ils étaient salement amochés, aucun n’était réellement à l’article de la mort -pour l’instant-. L’un d’entre eux n’avait même pas eu à subir une seule attaque. La logique de Queen aurait voulu qu’elle s’en prenne à celui qui l’avait blessé mais son instinct lui soufflait que pour une fois, il vaudrait mieux suivre la logique universelle. Celle qui consistait à affaiblir le groupe pour mieux les terminer ensuite. Ce faisant, un tourbillon d’appendice de sève se mit à s’agiter tout autour de la blonde. Cette fois elle ne s’approcherait pas, son corps avait suffisamment subi à son goût et elle était suffisamment proche pour infliger des dégâts considérables. Ses jambes fuselées s’arquèrent, prêtent à esquiver ce qui pourrait survenir avant ou après qu’elle ait à son tour attaqué.

Ce fut un véritable déferlement de haine qui s’abattit sur le cerbereus le plus proche, tranchant, découpant. Comme si la trésorière avait concentré tous ses ressentiments dans une seule attaque. Fossilisés et tranchants, les rayons de sève ne cessaient de frapper le cerbéreus encore indemne. La jeune Milan elle se contentait de battre la cadence. Manipulant agilement son pouvoir au rythme de ses bras. Un rythme rapide et précis qui fit hurler sa pauvre victime. Quand enfin elle le jugea suffisamment amoché, elle rappela sa sève qui disparut presque instantanément. Elle s’était attendu à devoir encore parer une attaque, pourtant rien ne vint. Le silence morbide qui les entourait été religieux et une fois les derniers couinements de l’animal émient, il se contenta de les observer.

- Pourquoi, ce genre de comportement, ne me dit rien qui vaille. Murmura-t-elle sans perdre des yeux les trois molosses.

HRP:
 
 


Les apôtres de l'arrogance 9ttx
♥:
 
Kayn Véga
MESSAGES : 106
CRISTAUX : 541
COULEUR : #ff0000
Kayn Véga
Noble
Mer 24 Avr - 15:46

La garde nous a fais un début de combat fulgurant mais semble s’être bien vite essoufflée, sa deuxième attaque ne menant a rien de bien concret la boueuse revient finalement se positionner près de Queen et moi sans avoir touché le moindre cerbereus. Pas si impressionnante que ça finalement cette petite. Heureusement que la blonde rattrape le coup en s’en prenant au seul cerbereus encore indemne. Je crois que ces bêtes ont mit Queen en rogne et c'est bien dommage pour eux.

L’observation du combat se révèle amusante mais je n’ai pas bien le temps de m’attarder à contempler les autres. Je dois agir à mon tour et ma fierté me pousse à prendre un peu de risque. Guettant du coin de l’œil Queen qui s’acharne sur le cerbereus qui n’était pas encore blessé jusque là, je décide d’appuyer son effort avant de m’occuper de la bête la plus mal en point.

Le premier cerbereus vers lequel je me dirige semble trop occupé par Queen. Je fonce cependant dans sa direction, en gardant les deux autres dans mon champs de vision, et entaille le monstre d’une longue coupure traversant son flanc à l’aide de mon wakizashi. Passer aussi près des bêtes n’était certainement pas le mouvement le plus sûr mais cela m’a au moins assuré de touché l’un des cerbereus.

Je sais que je devrais maintenant reculer avant que les bêtes ne se lancent à l’attaque à leurs tour mais elles restent étrangement calmes et l’ivresse du combat me pousse à vouloir faire encore plus avant le prochain assaut. Je continue alors de prendre des risques inutiles et m’élance vers le cerbereus déjà bien blessé. Ma petite hésitation avant de continuer a faillit me coûter de me faire mordre par le monstre que je viens d’entailler mais je parviens heureusement à bouger à temps et esquive de justesse la morsure. Mais l’esquive a laissée le temps a la bête que je visais pour la suite de mon assaut de me repérer et cette créature a certainement bien vite comprit mes intentions à son égard. Le monstre me saute littéralement dessus avant que je n’ai le temps de la frapper de mon katana comme je le voulais initialement. Faisant une nouvelle fois appel à mes réflexes je m’efforce  de passer sur le côté droit du cerbereus tout en me protégeant avec mon wakizashi, bras levé. L’arme laisse au monstre un souvenir sanglant au niveau de la gorge. L’entaille n’est pas des plus profondes mais la bête s’écroule néamoins au sol tandis que je tâche de m’écarter de ses deux homologues, me retrouvant maintenant derrière les bêtes. Je ne peux vérifier la mort du dernier cerbereus pour le moment mais, même s’il est encore en vie, je doute qu’il puisse encore faire quoi que ce soit dans cet état lamentable. Moi en revanche, je suis gonflé à bloc maintenant.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance D0da
Maître du jeu
MESSAGES : 467
CRISTAUX : 2891
Maître du jeu
Compte PNJ
Mer 24 Avr - 18:01

Anonymous
Invité
Invité
Dim 28 Avr - 15:35


Les apôtres de l'arrogance



Un sourire. Finalement, ces deux gugusses n’étaient pas aussi inutiles que prévu. Ils avaient l’air de savoir se défendre un minimum. Le taciturne faisait étalage d’une maitrise au sabre des plus corrects. Quant à la prétentieuse, elle prouvait que son pouvoir pourrait avoir une grande utilité lors de l’exploration de la tour. Ils n’étaient guère tirés d’affaire, mais les choses semblèrent se présenter idéalement pour eux. Après des assauts répétés, le premier cerbère avait enfin lâché son dernier râle de vie. Réduit à deux pauvres bêtes, leur crainte était facilement visible. Ils n’avaient plus l’arrogante véhémence de leur arrivée. S’ils n’étaient pas des monstres fiers, ils se seraient sûrement enfuis à tout vitesse… Encore fallait-il qu’ils aient le temps de déguerpir. Esseulée sur le champ de bataille, Lotta était ignorée. En effet, ses acolytes étaient focalisés sur l’ennemi et vice-versa. Aucune attention n’était accordée au meilleur combattant du groupe et il s’agissait là d’une piètre erreur de leur part.

Sans dire le moindre mot, elle profita donc de cette discrétion pour initier une nouvelle charge, armée de ses célèbres dagues. Rapides, incisifs et silencieux, ses mouvements dégageaient une soif de sang puissante. Sur son visage, le moindre trait affiché était effrayamment doux, mais dégageait un puissant zest de démence. Briser était le moment lui brûlant sauvagement les lèvres. Néanmoins, elle se garda bien de le dire.  Profitant ainsi de cette furtivité, elle enchaina immédiatement avec une transformation complète. Sa discrète couverture était sûrement ruinée, maintenant, mais elle s’en ficha royalement. Une nuée de martinets en vol se déplaçant extrêmement vite dans les airs, elle sut que son prochain coup serait difficile à esquiver. L’instinct des cerbère l’avait parfaitement compris et s’ils n’étaient tétanisés par la peur, ils se seraient probablement enfuis…

L’assaut allait venir, mais vilaine tortionnaire qu’elle était, Lotta s’amusa à virevolter dans les airs. Le moment de l’assaut devait être imprévisible. Ainsi elle ne laisserait aucune ouverture à la pauvre bête qu’elle allait égorger… Et après quelques secondes d’attente sanguinolente, la nuée adopta une formation en piqué et fonça vers le cerbère le plus fringant. Le moment de l’assaut avait sonné et il s’exécuta extrêmement rapidement. En effet, juste avant de s’empaler sur la bête, Lotta récupéra sa forme humaine et s’écrasa de tout son poids sur la bête. « Tu m’as quand même pas oublié, bébé ? » lui adressa-t-elle sadique en se tenant debout sur le dos tremblotant de la bête. Malgré l’impact causé par Lotta, la bête affalée par terre était bel et bien en vie et respirait ce même air animal. « Laisse t’adresser une petite piqure de rappel… » déclara-t-elle farouche avant d’encastrer gentiment ses dagues dans le dos de sa victime. « Ce bruit lorsque je t’éventre… Je ne m’en lasserai jamais... » se délecta-t-elle du sort qu’elle lui infligeait. Croyait-il enfin pouvoir rejoindre son premier camarade en enfer ? Que nenni ! Lotta ne comptait guère lui accorder un tel privilège…

Les dagues retirées, la bête ne voulut se laisser faire et tenta d'asséner un coup à une Lotta tout juste descendue de son dos. Toutefois, maîtresse des débats, Lotta n'esquissa la moindre difficulté à éviter l'attaque désespéré de ce cerbère mal en point. « Tu as encore la force de me divertir ? » lâcha-t-elle joyeuse en constatant qu'il n'avait effectivement pas rendu son dernier souffle. Pour prolonger ce débat à sens unique, la campagnarde se remit aussitôt en retrait et contempla le sang teintant ses lames. « Dans ce cas, montre-moi quelle sera ta dernière danse... » soufflota-t-elle sadique et dominatrice.

Groupe 11

HRP:
 

Queen Milan
MESSAGES : 211
CRISTAUX : 864

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
En ligne
Queen Milan
Noble
Ven 3 Mai - 13:43

- Usant… Cesse donc de jouer enfant des champs ! S’exclama Queen tout en foudroyant la rose du regard. Certes peu de temps s’était écoulé mais c’était toujours un temps qui était perdu, un temps qu’ils ne récupéreraient pas. Et chaque minute de perdu l’éloignait de la récompense finale alors que les autres groupes, eux, s’en rapprochaient. Du moins c’est ce qu’elle pensait sans en avoir une réelle certitude.

Sans prévenir elle s’élança, envoyant trois gerbes de sève obstruer toutes les voies respiratoires du cerbereus qu’elle était en train de malmener quelques secondes auparavant. Elle n’attendit pas de voir le résultat mais dans son dos elle pouvait entendre l’animal s’agiter, tenter de se débarrasser de cette matière visqueuse qui allait l’étouffer sans aucun doute. Il ne fallut que quelques courtes minutes pour qu’un grand bruit retentisse, preuve que la bête avait finit par succomber.

- On ne s’en prend jamais à un Milan impunément… Chuchota la trésorière. C’était maintenant sur le dernier cerbereus encore en vie qu’elle allait jeter son dévolu. Et pas n’importe lequel, celui qui avait eu l’outrecuidance de lui laisser une disgracieuse plaie sur les côtes. Il n’y eut qu’un seul couinement, une plaie profonde mais peu large est enfin une mare de sang qui ne cessait de s’agrandir sous le regard satisfait de la blonde. L’artère fémorale. C’est celle-ci qu’elle avait visée vicieusement, en traître, pendant qu’il était encore occupé à observer sa bouseuse de coéquipière. Ce ne fut que quand le molosse s’écroula comme ses semblables qu’elle reprit la parole, posant une main sur sa hanche, un petit sourire narquois étirant ses lèvres.

- Je crois que les brebis toutes fragiles, ne s’en sortent pas si mal, la prolo. Elle ne put retenir un petit rire mesquin avant d’adresser un sourire entendu à Kayn. - Bien. Vous comptez attendre le reste de leur famille ?

HRP:
 
 


Les apôtres de l'arrogance 9ttx
♥:
 
Maître du jeu
MESSAGES : 467
CRISTAUX : 2891
Maître du jeu
Compte PNJ
Ven 3 Mai - 15:28

Kayn Véga
MESSAGES : 106
CRISTAUX : 541
COULEUR : #ff0000
Kayn Véga
Noble
Lun 6 Mai - 19:50

La fin de ce petit divertissement offert les cerberus se fait en vitesse accélérée. Le temps que je me repositionne après ma dernière attaque, je vois la pouilleuse et Queen se déchaîner dans un tourbillon de haine et de sadisme envers les cerberus. L’une plus haineuse que sadique, et inversement. Comprenant bien vite que le sort des bêtes est déjà jeté, je recule simplement frappe dans le vent de mon katana pour en ôter le sang avant de ranger la lame dans son fourreau. Je garde cependant le wakizashi en main, cela me servira pour me défendre en cas d’attaques imprévus d’un cerberus ayant échappé aux deux demoiselles du groupe. Et j’ai un autre projet incluant la courte lame si une telle attaque des bêtes n’arrive pas.

Comme prévu, les deux monstruosités sur pattes se font vites achever par mes coéquipières. La bouseuse nous démontre une fois de plus son sadisme en jouant avec la bête avant sa mort, mais Queen se charge d’achever le jouet de la campagnarde. J’imagine que nous allons maintenant pouvoir continuer notre exploration de la tour. Il serait temps d’ailleurs car les bêtes nous ont fait perdre un temps précieux et je ne veut pas laisser l’occasion aux autres groupes de nous devancer. Seulement, je sais cependant que certaines ressources provenant des cerberus peuvent se vendre à prix d’or. Puisque nous avons perdus du temps à combattre les bêtes, autant rentabiliser en salissant un peu les mains. Le temps, c'est de l'argent après tout.

- Avant de passer à la suite je compte bien dépecer ces bêtes, certaines ressources provenant de telles carcasses se vendent à bon prix. Pour éviter tout débat je vous propose de partager équitablement ces ressources. Trois cerberus pour trois personnes, voilà qui tombe bien.

Sur ces mots je m’agenouille devant la première carcasse et joue minutieusement du wakizashi pour dépecer la bête et et en récupérer les éléments important. Je suis loin d’être expert dépeceur et le manque d’expérience se ferait sûrement sentir pour quelqu’un de plus aguerri mais je connais les bases et compte bien mettre ces connaissances à profit. Pour éviter d’abîmer malencontreusement les ressources récupérées je prend évidemment le temps de faire ce travail proprement. Je répète l’opération pour les deux autres carcasses une fois que j’en ai fini avec la première. Je répartie ensuite tout cela équitablement entre nous trois comme annoncé précédemment puis range ma part dans le sac qui nous a été fournit avant d’entrer dans la tour. Je relève ensuite et reprend la parole.

- Bien, a moins que vous n’ayez besoin d’une pause je crois qu’on peut continuer. Montons.

Je nettoie maintenant brièvement mon wakizashi comme je l’ai fais précédemment pour le katana et le range à son tour dans fourreau en me dirigeant vers le escaliers. Je m’arrêtes néanmoins devant les marches et me retournes vers la sadique de service.

- Mademoiselle tiens peut-être à passer devant pour être la première à frapper les prochaines créatures que nous rencontrerons.

J’attends sa réponse pour savoir is je dois la laisser passer devant ou non puis m’engage dans ces escaliers.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance D0da
Contenu sponsorisé


Le royaume d'Aryon :: Le royaume d'Aryon :: La grande forêt :: La tour en ruine :: Event de la tour en ruines
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum