Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Les apôtres de l'arrogance

Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Mar 7 Mai - 16:07

Anonymous
Invité
Invité
Jeu 9 Mai - 0:53


Les apôtres de l'arrogance



« Je me demande vraiment comment tu peux la supporter… » chuchota-t-elle moqueuse, mais discrète au petit taciturne après s’être approché de lui.

Après l’avoir gratifiée d’une petite tapote amicale sur l’épaule pour faire mine de le soutenir, elle prit les devants et s’engouffra au-delà de cette porte. La réponse à sa dernière question était indirecte, mais ses gestes furent implicites. Lotta fut ainsi la première personne de leur trio à quitter cette salle empestant la chair morte. Être la première à s’amuser lorsque des monstres surviendraient subitement, l’avait encouragé à être le fer de lance de son équipe. Néanmoins, ce ne fut l’unique raison la poussant à prendre les devants. Formée à l’espionnage et à la reconnaissance, cette position avancée était toute destinée. En effet, elle lui permettait d’avoir un visuel précis et global sur les problèmes qu’ils auraient à surmonter prochainement. « Et bah… » souffla-t-elle, les lèvres souriantes en observant justement le panorama assombri qui offrit désormais à elle. Fini les lumières baignant cette large pièce introductive. Bonjour la marche longue et éprouvante au sein d’un sordide escalier en colimaçon.

Dans un silence morbide, leur ascension débuta donc et rapidement, elle comprit qu’une nouvelle épreuve s’imposait déjà à eux : Survivre à cette exténuante grimpée. Effectivement, raides, les marches faisaient violemment travailler les jambes de chacun. De plus, l’étroitesse de l’escalier empêchait des mouvements de bras trop amples. Les yeux levés vers le sommet, elle n’avait même pas l’air de trouver la finalité de cette escalade interminable. Envoyer un oiseau en éclaireur lui donnerait plus d’informations, mais elle préféra s’en passer pour l’instant. De quoi lui permettre de récupérer après avoir surabuser de son pouvoir durant la précédente bataille. Même si ses compagnons avaient prouvé qu’ils savaient plus ou moins se battre, son individualisme la poussait à ignorer leur utilité. En cette période de flottement, s’autorégler était donc important. Qui sait quel puissant ennemi pourrait leur tomber dessus…

« Oh je viens de comprendre… » s’illumina-t-elle, le sourire sadique, tandis qu’elle continua à franchir les marches. Puisque rien ne venait les embêter pour l’instant, Lotta décida de baisser légèrement sa vigilance afin de s’amuser un peu. Et quoi de mieux que de tourmenter les petits bourges pour faire passer le temps ? Ainsi, elle tourna simplement le visage et supposa soudainement « Vous êtes en couple, c’est ça ? J’aurai dû m’en douter… » Le sourire qu’elle leur affichait n’était guère celui d’une demoiselle raffolant des romans à l’eau de rose. Cruel, ses lippes n’annonçaient rien de bon et elle le leur prouva aussitôt en enchaînant son ramassis de parlote « Qui s’est confessé en premier ? C’est la prétentieuse ou le taciturne ? » Ses réflexions quittaient une à une le seuil de sa pensée et s’échappaient de ses lèvres assassines. « Hum… c’est sûrement la prétentieuse qui a fait le premier pas, oui… » rigola-t-elle joyeusement en essayant difficilement de s’imaginer l’inverse. « Quoi que l’inverse aurait fait un truc vachement romanesque… ou pathétique » songea-t-elle finalement en estimant plus sérieusement cette option.

« M’enfin, t’as pas très bons goûts… » haussa-t-elle les épaules en s’étirant les bras en l’air. Elle ne les regardait même pas, cherchant à les embrouiller. Ces paroles étaient bel et bien adressé à l'un des deux, mais vipérines, elle se garda bien de dire qui « Y’a tellement mieux que ce truc sur le marché » continua-t-elle à instaurer le mystère pour agacer ses deux collègues. Incisive et tourmenteuse, Lotta avait l’amusement facile…

Groupe 11

HRP:
 

Queen Milan
MESSAGES : 320
CRISTAUX : 2057

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Queen Milan
Noble
Jeu 9 Mai - 12:25

Immonde fût le premier mot qui vint à l’esprit de la jeune trésorière lorsque son acolyte se pencha sur les trois cadavres. Allait-il vraiment se charger de cette corvée ? Apparemment oui. Complètement écoeurée, elle préféra détourner le regard alors qu’il s’occupait de répartir en parts égales ce qu’il pouvait trouver sur chaque carcasse. Le temps lui parut d’ailleurs terriblement long et elle ne daigna lui accorder de nouveau un regard que lorsque sa tâche fut accomplie. À contre cœur elle vint même récupérer sa part du butin. Puis finalement elle se redressa tout en lançant un regard à la prolo, attendant qu’elle passe devant comme Kayn venait de le lui proposer. Ce qu’elle fit d’ailleurs, sans surprise. 

À son tour elle emboîta à la rose et s’aventura dans les escaliers. Elle remercia bien vite ses entraînements sportifs réguliers lorsqu’elle vit l’état des escaliers. Qui donc pouvait avoir eu l’idée saugrenue de construire de tel engin de torture ? Quoiqu'en y repensant bien, après l’avoir monté dans son intégralité elle pourrait se passer d’entraînement pendant quelque temps. Et pour preuve, ses cuisses pourtant bien musclées commençaient à chauffer assez sérieusement. Où était-ce parce qu’elle se concentrait trop là-dessus ? Elle n’eut pas le temps d’y réfléchir ; les réflexions saugrenues de la plébéienne piquant son esprit au vif.

- Tu es véritablement un cas. Je ne pensais pas me tromper lorsque j’avais dit qu’en plus de ne ressembler à rien tu n’étais pas maligne mais je ne pensais pas viser aussi juste. La garde semblait vouloir les monter l’un contre l’autre. Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’il était tout simplement impossible de monter l’une contre l’autre deux personnes qui n’éprouvent aucun attachement réciproque. Kayn n’était aux yeux de Queen qu’un énième joker dans son jeu et elle était à ses yeux un pion sur un échiquier qu’il faisait lentement avancer. L’un comme l’autre avaient parfaitement conscience de cela, chacun faisait fi des défauts de l’autre. L’appât du gain restant toujours plus fort que leur animosité. Néanmoins la dévergondée éperonnait l’ego de Queen ainsi que ses vices et elle ne tarda pas à poursuivre.

- Nous mettre ensemble serait certainement la plus grosse erreur que nous ferions… Principalement parce qu’ils s’emploieraient à devenir le couple le plus influent du royaume en dépit de la royauté mais ça elle se garda bien de le lui dire. - De plus, quoi que quelqu’un en dise, je reste l'une des meilleurs parties de la capitale. Et il va sans dire que le meilleur ne s’accorde qu’avec le meilleur. Lorsque je sortirais d’ici, rappel moi d’aller parler au Prince, je suis sûre que nous pourrons nous entendre lui et moi. Un petit rire passa la barrière de ses lèvres alors qu’elle attendait déjà le retour de flamme. Mais tout ceci était bien plus fort qu’elle, elle aimait renvoyer la balle et surtout elle voulait faire passer le temps, parce que pour l’instant rien ne se passait.

Une sorte de grognement, sourd et rauque. La jeune Milan stoppa son avancée.

- C’est une blague ? Nous n’allons donc jamais sortir de cette maudite pièce ?! S’exclama-t-elle tout en fixant la provenance du bruit sans être capable de l’identifier ou de voir quoi que ce soit. La luminosité bien que précaire dans l’autre pièce n’était plus d’actualité ici et elle devait bien avouer que cela la contrariait terriblement. Toujours immobile, en position de combat, ses yeux bleus ne se détachèrent pas de la pénombre. Elle attendait, elle voulait savoir ce que leur réserverait encore une fois cette maudite tour.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 9ttx
♥:
 
Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Jeu 9 Mai - 12:51

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Sam 11 Mai - 14:22

Lotta et Queen visiblement toutes deux bien décidées à entamer l’ascension me passe devant tandis que je me contente d’un haussement d’épaules en guise réponse à la question de cette chère garde. Ces escaliers en colimaçon sont un petit calvaire à eux seuls. Pas aussi contraignant que les cerbereus que nous venons d’affronter, certes, mais du genre exténuant après le combat contre les bêtes justement. Heureusement l’avant du groupe ne semble pas trop traîner la patte et nous maintenons l’allure pendant un moment sans pouvoir apercevoir la fin de ces maudits escaliers. Je doute que les ressources que j’ai pu prendre sur les bêtes un peu plus tôt soit le seul trésor que cette tour ait à nous offrir et j’ai hâte dé découvrir la suite, quitte à devoir trancher quelques monstres de plus s’il le faut puisque nous nous sommes plutôt bien débrouillés contre les cerbereus.

- Désolé de décevoir tes attentes d’adolescente en manque de romance mais Queen et moi ne sommes pas ensemble.

Mon ton laisse transparaître la lassitude et la surprise qui m’habite face aux remarques de Lotta. La lassitude d’entendre cette insupportable femme parler à tort et à travers et la surprise de voir quelqu’un penser que Queen et moi pourrions nous retrouver ensemble.  Chacun de nous utilises l’autre pour servir ses propres intérêts, notre relation se limite à la simple tolérance de l’autre. Mais Lotta n’a pas besoin de savoir tout cela et je n’ai de toute façon guère envie d’entamer une discussion avec l’insolente garde qui nous exècre de sa compagnie. Queen se charge très bien elle même de se livrer aux confrontations verbales avec Lotta.

Mais la charmante discussion de ces deux là se fait interrompre lorsque nous entendons soudain un grognement rauque. Continuant à pas de loup, dans le silence absolue, pour trouver l’origine du grognement nous finissons par apercevoir un Kerberus alpha. Un très gros cerbereus si on veut, une bête bien dangereuse gardant un trésor bien alléchant. Ma petite taille m’empêche de voir clairement la pièce avec les deux autres devant mais j’ai pu saisir l’essentiel. Aussi calme qu’à mon habitude je me contente de tapoter sur l’épaule de Queen, juste devant moi, pour l’interpeller et lui faire signe que nous devrions redescendre un peu pour ne pas prendre de risque. En espérant qu’elle fasse de même pour Lotta. Même cette sadique écervelée devrait comprendre qu’on ne peut pas bêtement foncer tête baisser sur un monstre pareil. Plusieurs options s’offrent à nous. Préparer un plan efficace pour neutraliser le kerberus alpha en prenant un minimum de risque, tenter l’escalier qui descendait ou encore fuir la tour avec ce que nous avons pu prendre sur les cerbereus. Mais nous ne pouvons pas parler de ça juste devant l’énorme bête montant la garde, c’est pourquoi j’essaye d’attirer les deux autres un peu plus bas dans les escaliers pour leur faire part de ça et pour que nous puissions décider de la marche à suivre.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 16 Mai - 19:04


Les apôtres de l'arrogance



En temps normal, Lotta aurait très certainement foncé à la vue de cette bête imposante de carrure. Sa force était indéniable et seuls des inconscients refuseraient de légitimer la puissante de cette foudre de guerre. D’ailleurs, un tel monstre n’était guère trouvable dans la première forêt du coin, ce qui faisait de sa neutralisation, un défi passionnant. La campagnarde n’était pas vraiment une spécialiste en extermination de monstres. Malgré tout, il fut normal pour cette sadique de céder à la curiosité, comme bien souvent en fait. Goûter à la force d’un monstre si imposant n’avait pas à se refuser. Ainsi, ses mains avaient déjà empoigné la poigne de ses lames sans tout toutefois les dégainer. Le sourire commençant à s’épaissir sur les extrémités de ses joues tandis que son regard restait focalisé sur la bête naïve. L’opportunité était trop bonne pour être gâchée. Elle bénéficiait d’un effet de surprise très tentateur et ses supérieurs savaient ô combien elle savait abuser de ces absences de vigilance. Il lui fallait simplement amorcer le premier pas et tous les autres suivraient jusqu’à former une chevauchée sanglante…

Seulement voilà. Eux. Les deux chochottes. Ils avaient privilégié la retraite temporaire. Aussi, elle ne fut pas obligée d’emboîter le pas. Avec ses collègues de travail, elle ne l’aurait sûrement pas fait. Simplement, elle voulut leur laisser le bénéfice du doute. Ils ne s’étaient pas trop mal démerdés tout à l’heure. De plus, elle était également curieuse de savoir à quoi ses deux nobles si excentriques pouvaient penser. Envisageaient-ils de trouver une autre issue ? Souhaitaient-ils sortir de la tour, les yeux bourrées de larmes infantiles ? Avaient-ils imaginé un plan fourbe pour neutraliser la bête le plus rapidement possible ? Même si elle n’espérait pas grand-chose de leur intellect réduit, elle s’attendait à ce que de leur orgueil naisse un plan navrant ou pas. Néanmoins, ses pulsions sadiques préférèrent imaginer des situations où le désespoir avait grisé la mine de ses acolytes. « La fuite, hein ? » rigola-t-elle en arrivant aux côtés des soi-disant ambulances. Ce silence régnant l’agaçait très légèrement. De ce fait, elle tenta de meubler, le temps que Monsieur lugubre réussisse à articuler la première syllabe de sa déclaration :

« Ou alors, vous vouliez flirter un peu avant de décéder face à la bête… »
se moqua-t-elle sournoisement sans prêter attention aux précédentes réfutations du duo. « Les nobles sont bien dépravés de nos jours… » ajouta-t-elle une savoureuse couche de provocation pour amuser sa chère et tendre amie.

Même s’ils avaient pris le temps de lui balancer des objections tout à l’heure, elle s’en ficha éperdument. L’amusement. La tourmente. Voilà des facéties qu’elle appliquait horriblement à tous ceux ayant le malheur de finir dans la même équipe qu’elle. Joyeuse alors qu’un danger se tapissait toujours dans la pièce plus haut, Lotta paraissait bien téméraire. Raconter ses conneries la faisait presque rire, mais au fil des secondes passant, l’absence de réponses la surprit « Vous vouliez vraiment flirter ? Oh… » se questionna-t-elle, allègrement surprise. Peut-être n’avaient-elles pas attendu assez longtemps avant qu’ils ne parlent. Peut-être étaient-ils tétanisés par la menace environnante. Allez savoir !

Toujours est-il qu’elle aurait espéré autre chose de cette réunion d’urgence. « Je suis pas pudique, non ! » argumenta-t-elle les lèvres méchantes « Mais croire que vous auriez un plan était bel et bien trop… » soupira-t-elle facétieuse, la mine atterrée par l’inutilité de ce duo. Et dire qu'elle avait espéré plus d'eux. La voilà alors en train de leur montrer que même un macaque pouvait créer un plan potable « Donner la gamine présomptueuse en sacrifice à la bête pour la rassasier… ou bien se servir d’elle comme diversion pour l’attirer… On a le choix ! »  ne put-elle s’empêcher de jouer les moqueuses après avoir défilié tout ce qui lui venait en tête. Au sein de cet escalier étroit, les possibilités pour piéger la bête ne manquaient pas.

Groupe 11

HRP:
 

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Sam 18 Mai - 11:11

Comme je le pensais la gueuse à beau être habile au combat, ses facultés cognitives ne sont clairement pas au rendez-vous. Elle s’acharner a enchaîner les remarques alors que nous nous éloignons de la bête. Cette gamine ne peut-elle pas la boucler un moment ? Enfin je crois que je devrais ne pas trop en attendre d’elle. Une fois suffisamment éloignés du monstre à mon goût je m’arrête net, d’une part car il est temps de discuter de comment nous allons procéder pour tuer la bête et d’autre part car j’en ai assez d’entendre le son si agaçant de la voix de cette chère garde.

- Ferme la et écoute, ça ne te fera pas de mal.

Dis je en me retournant vers la gueuse. Après un court temps de pause j’enchaîne sur le
plan qu’elle semblait tant attendre sortir de notre bouche.

- Puisque la stratégie n’est de toute évidence pas ta qualité principale je vais m’en charger. J’imagine sans peine que tu meurs d’envie de foncer sur cette bête mais foncer tête baissée, aussi habile au combat puisses tu être, ne nous mènera à rien. Ne t’a-t-on jamais apprit les bases de la stratégie martiale ? L’une manipule la sève et l’autre peut se changer en une nuée d’oiseau, réfléchis un peu pour une fois. Si quelqu’un doit servir d’appât dans cette histoire c’est toi. Tu attires l’attention de la bête avec moi, le but est qu’elle focalise son attention sur nous et pendant ce temps là Queen pourra manipuler sa sève à distance raisonnable. Le corps à corps n’est pas pour elle.

Je me tourne maintenant plus particulièrement vers Queen pour finir mes explications.

- Je doute malheureusement que tu puisses rendre ta sève suffisamment solide pour entraver un monstre pareil mais tu peux toujours essayer si tu as suffisamment confiance en ton pouvoir. Personnellement je préconiserai une manœuvre un peu compliquée, certes, mais qui a le mérite d’être efficace. Il faudrai que tu réussisses à bloquer les voies respiratoires de notre ami le Kerberus. Bien, à moins que quelqu’un n’ait mieux à proposer ou une énième remarque à faire pour nous démontrer sa bêtise sans limite je pense qu’on peut y aller.

Je ne suis pas dupe et je m’attends aux remarques de la gueuse. Elle va certainement nous gratifier d’une remarque sur le fait que j’ai beaucoup parlé pour quelqu’un de taciturne, nous rabâcher les oreilles en disant que je veux protéger ma "bien aimée" ou je ne sais qu’elle autre bêtise qu’elle aura la subtilité d’inventer.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Lun 20 Mai - 11:53

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Lun 20 Mai - 21:52

Un kerberus alpha…  de simples cerbereus offraient déjà un combat digne de ce nom mais nous nous apprêtons à se confronter à bien plus gros. Je profite de la remontée des marches nous menant vers la bête monstrueuse pour dégainer mes deux lames. Inutile de prendre le risque de ne sortir mes lames qu’une fois face au monstre. Nous gravissons donc les marches vers la bête, je trépigne personnellement d’impatience de découvrir ce que garde ce monstre infâme. J’imagine sans peine que la sadique de service trépigne quand à elle d’impatience à l’idée de se confronter au kerberus. Quand a Queen, je ne sais pas trop. Tout ce qui m’importe est qu’elle réussisse sa part du plan car elle en est la clef de voûte. Mais pour qu’elle puisse mener sa mission à bien, il va falloir que Lotta et moi assurions le coup. J’espère juste que cette gueuse réussira à se tenir et à contrôler ses pulsions meurtrières pour le bien de la mission. Un minimum de discipline est demandée si nous ne voulons pas tous mourir dans cette tour.

Le moment de passer à l’attaque est venu. L’insolente et moi même nous élançons dans la pièce face au Kerberus qui ne se fait pas prier pour faire de même et nous charger. Tant que Lotta se tient au plan, il n’y aura aucuns problèmes pour elle. Moi en revanche c’est une autre histoire. Je ne peux pas me changer en une multitude de volatiles pour esquiver les coups alors il va falloir que je sois très prudent tout en prenant suffisamment de risques pour attirer l’attention de la bête. Les lames toujours pointées vers la bête je mise sur mon jeu de jambes pour me maintenir en vie, enchaînant les pas rapides pour tourner et tourner encore de la bête. L’attention du monstre devant se partager entre deux personnes, je parviens à esquiver les premiers assauts dirigés contre moi. Malheureusement la chance ne me sourie pas éternellement et les griffes monstrueuses finissent atteindre mon bras droit. Poussant sur mes appuis je parviens à m’extirper de justesse, évitant ainsi une blessure trop profondes mais cela n’a empêché le kerberus de marquer ma peau quatre longues entailles d’où le sang commence à perler. Heureusement les plaies ne sont pas trop profonde, j’ai évité le pire grâce à mon esquive in extremis. Excès de confiance de ma part peut-être ? En tout cas je sais maintenant que je dos faire plus attention.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Mai - 22:22


Les apôtres de l'arrogance



Réputée pugnace, la guerrière sadique aurait adoré répliquer. Être ainsi conversée par un noble faiblard n’était guère à son goût. Ainsi, elle avait déjà dégainé ses lames prêt à le menacer. Faire régner la loi dans ce groupe était primordial. Mais alors que la punition dut commencer, monsieur taciturne préféra effectuer le plan qu’il avait brièvement expliqué ce plan. En parlant de ce plan, Lotta ne l’appréciait pas particulièrement. Pas parce qu’il n’était pas pertinent, car en soi, le pouvoir de la champêtre était un excellent moyen de diversion. Simplement, elle n’acceptait pas d’avoir ses actions dictées par un manchot. Pensait-il réellement pouvoir bâillonner les pulsions sanguines de cette demoiselle ? Cet abruti n’avait pas l’air bien brillant. A cet instant précis, elle douta même de son intégrité psychique. Pourquoi donc, penser à un plan si compliqué, alors qu’il disposait de la plus redoutable des gardes royales ? Donner tant de responsabilités à cette arrogante pétocharde n’apporterait rien de bon.

Elle en avait hâtivement conclu que suivre ce plan était stupide. Malgré tout, elle se força à suivre la directive. Les dispositions de diversion du nabot ne paraissaient pas folichonnes, contrairement à la palette volatile de la rosâtre. ELLE était la pierre angulaire de ce plan. Sur un malentendu, la blondinette pourrait peut-être faire étalage d’un talent autre que le vomissage de déchets verbaux. Néanmoins, elle n’était dupe. Ce plan empestait l’échec à plein nez. La haute milicienne attendait simplement le fiasco de ce plan pour se déchaîner. Affligée par cette ‘’standby’’, le souffle blasé, elle se contenta donc simplement de les suivre lentement. En tant qu’appât, elle remonta elle-aussi les marches jusqu’à dévisager malicieusement, cette bête innocente. « Tu es bien chanceux, mon toutou… » lui sourit-elle avec des lippes hautement sournoises. Présente, juste derrière le petit men in black, leur absence de cohésion fut instantanément ressentie…

Débile, il avait foncé d’une manière bien téméraire. Tel un célèbre club de foot français, il était allé droit au but, sans se poser de questions. Une mentalité louable qu’elle ne détesta guère. Et si effectivement, il avait réussi à attire l’attention de la bête, il avait également réussi à mettre sévèrement sa vie en danger. Frappée par la bête, il avait heureusement réussi à éviter le pire… Il était pour Lotta d’intervenir plus promptement. A cause du remue-ménage effectué par cet abruti, les pas nonchalants qu’elle avait sordidement effectué vers la bête faillirent passer inaperçus. « Voilà qui est bien pathétique… » Chaque écrasement de botte effectué contre le sol était assourdissant, étouffant. Tout le monde n’avait pas l’aura de cette guerrière sadique. Ni son élégance. Dans son sillage, des martinets quittèrent peu à peu son corps jusqu’à décomposer complètement sa personne. « Tu as eu tort de m’oublier, mon beau… » prononça-t-elle menaçante, juste avant que sa personne ne devienne une nuée complète d’oiseaux…

La Sainte Nuée obscure, protectrice de la famille royale, vola en formation regroupée tout autour de la bête. Omniprésente dans l’espace visuel de la bête, la bête s’irrita bien facilement et mordit à l’hameçon. Néanmoins crut-il vraiment pouvoir effleurer cette insaisissable demoiselle. En dispersant soudainement le bataillon volatile, Lotta esquiva non seulement les quelques tentatives vindicatives de son adversaire, mais l’oblitéra de sa présence. Désemparée, la bête n’avait pas l’air de savoir quoi faire. Et même lorsque la nuée se réunit en hauteur, la bête n’eut l’air de savoir quoi faire. Au moins, la diversion était efficace. Il restait plus qu’à savoir si Madame frasque et paillette allait pouvoir se débrouiller…

Groupe 11

HRP:
 

Queen Milan
MESSAGES : 320
CRISTAUX : 2057

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Queen Milan
Noble
Mer 22 Mai - 11:49

Queen avait écouté le discours Kayn avec attention et en silence pour une fois. Du moins jusqu’à ce qu’il en vienne à sa partie du plan. À ce moment-là, même si elle n’avait pas ouvert la bouche, son corps entier avait sauté au plafond et ses yeux exorbités en étaient la preuve. À quel moment le brun avait-il pu oublier que Queen n’avait et n’aurait jamais rien d’une guerrière. Attaquer des cerbereus lui avait déjà semblé presque insurmontable mais alors un kerberus alpha dans un plan où elle ne pouvait se permettre d’échouer ? Impossible. Pour une fois elle aurait aimé répliquer et assumer pleinement la couardise mais c’est lui qui ne lui en laissa pas le temps, fonçant tête baissé comme un crétin.

L’assaut fut correctement lancé dans un premier temps mais ce qui devait arriver arriva et le Kerberus réussit à toucher le conseiller malgré tous ses efforts pour l’esquiver. La trésorière était elle toujours en retrait, pesant le pour et le contre. Si elle se joignait à eux et qu’ils réussissaient, elle gagnerait certainement beaucoup plus que ce qu’elle avait pu se faire en un mois a la trésorerie. Mais s'ils échouaient, elle n’aurait rien et serait en plus la risée du palais -si tant est qu’elle revint en vie-. Puis il y avait une troisième option, qui si elle lui avait vaguement effleuré l’esprit, se faisait maintenant plus présente. La pierre de téléportation. Il lui aurait suffi de l’utiliser tout de suite pour s’extirper de cette maudite tour et empocher les deux cents cristaux de peaux qui trônaient encore dans son sac de voyage. Pourtant comme attiré, son regard se posa sur ce qui scintillait derrière l’animal. Ça elle ne pouvait pas l’ignorer. Pas plus que la réputation que cette tour pouvait lui offrir si elle en sortait vivante. Et Lucy seule savait qu’à part la renommée et les bijoux, bien peu de choses pouvaient convaincre la jeune femme. Aussi pendant que la crasseuse s’élançait, Queen en fit de même, utilisant leur diversion pour se poser au plus près du kerberus. Ce n’était pas le moment de gaspiller son pouvoir.

Le plus rapidement possible elle activa son pouvoir. Sa main droite se mit à guider un ruisseau de sève alors que les doigts de sa main gauche s’agitaient avec agilité pour former une boule de sève qui ne cessait de grossir. Ce manège ne dura pas longtemps et elle se décida à lancer le premier assaut dès lors que sa boule lui sembla suffisamment grande pour englober le nez et la gueule de la bête. Il fallait qu’elle vise juste. Vraiment juste. Si elle se loupait, elle pouvait être sûre d’être prise pour cible et face à lui, elle ne faisait définitivement pas le poids. Alors elle attendit, chacun de ses muscles se tendant comme un arc prêt à saisir la moindre occasion qu’ils lui offriraient. Parce qu’elle ne pouvait pas échouer. Encore moins face à Kayn mais surtout face à la garde capricieuse, qui, elle en était sûre, ne se priverait pas de faire savoir à quel point elle avait échoué. 

La sève frappa l’animal en pleine face pénétrant dans sa gorge et ses narines sans qu’il ne le vît venir. Sa réaction fut d’ailleurs immédiate, il se mit à grogner. Un grognement sourd et rauque comme elle n’en avait jamais entendu auparavant et qui n’eut pour seul effet que de la faire agir plus vite par peur des représailles. Sa main droite s’agita et envoya des gerbes de sève sur ses pattes profitant du fait qu’il les soulève dans l’espoir de les libérer pour les enrober d’autant plus. Cela ne le retiendrait certainement pas mais en alternant phase solide et visqueuse elle pouvait espérer le perturber et ainsi le garder prisonnier plus longtemps. Néanmoins elle ne pouvait nier que sa force était monstrueuse et chaque mouvement qu’il effectuait lui donné l’impression qu’elle allait lâcher prise.

- Dépêchez-vous je ne tiendrais pas une vie ! Gémit-elle tout en se concentrant d’autant plus afin de ne pas perdre ne serait-ce qu’un millimètre de terrain. En temps normal elle ne s’embêtait jamais à maintenir son pouvoir, la texture de la sève était suffisamment collante pour qu’elle n’est pas à s’en soucier. Mais là ce n’était pas à un pimplume qu’elle avait à faire mais bien un alpha. Un alpha qu’elle redoutait terriblement et qu’elle ne voulait surtout pas voir s’échapper. Même s’il pouvait bouger, il était plus lent et beaucoup moins concentré. C’est tout ce dont ils avaient besoin. Du moins elle l’espérait.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 9ttx
♥:
 
Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Mer 22 Mai - 14:34

Anonymous
Invité
Invité
Jeu 23 Mai - 18:04


Les apôtres de l'arrogance



Le plan s’était déroulé comme prévu. Honnêtement, Lotta y croyait difficilement. Il s’agissait pourtant d’un véritable coup de maître. Ces trois bourges à la flamboyante arrogance avaient réussi l’exploit d’appliquer efficacement un redoutable plan d’action. Le premier membre, doué d’un esprit savant, avait confectionné ce sournois plan pour immobiliser la bête. Le second membre, omniprésent avait noyé l’attention de la bête sous une volée d’oiseaux obscurs. Enfin, le troisième membre, clé de voûte de l’assaut, avait complètement immobilisé la bête peu vigilante. Leurs trois mentalités pourtant si électriques avaient réussi à créer un surprenant travail d’équipe. Les relations liant ces trois bonhommes n’avaient sûrement pas beaucoup changé malgré cet éclatant succès. La considération qu’elle leur accordait était encore bien faible, et vice-versa. Néanmoins, ces rares moments de synchronisation ne pouvaient être que de bon augure pour la suite. Preuve en est, au son des jérémiades émises par la blondasse, Lotta avait immédiatement recomposé la totalité de son corps…

« Si tu veux pas mourir, il va pourtant falloir, ma belle… » s’écria-t-elle joyeusement, les pulsions combattives à l’affût.

Contrairement aux hypothèses qu’elle avait faites planer sur ses précédentes paroles, Lotta ne patienta guère longtemps pour attaquer. Elle avait déjà attendu trop longtemps en acceptant d'appliquer ce plan. Ses pulsions sadiques avaient follement envie de s'exprimer. Le corps ainsi reformé au-dessus de la bête, elle laissa donc simplement sa carcasse bouillonnante retomber en direction du sol. Lames à la main, sa menaçante descente ressemblait presque à une attaque kamikaze. Toutefois, son pouvoir lui permettrait aisément d’échapper à un imprévu catastrophique. Son corps chutant accélérait petit à petit sa descente, tandis que son visage s’excitait de plus en plus à l’approche du monstre immobilisé. « J’arrive… » soufflota-t-elle alors que la distance la séparant du kerberus devint presque ridicule. Très clairement, elle comptait le saigner et ressentir une morbide béatitude. Sa vouture dorsale, cible de l’assaut en cours était d’ailleurs très proche et pleinement visible. Si tout se déroulait sans encombre, elle attirait sur la bête et lui planterait sauvagement ses dagues dans le dos. Et de cette manière, elle prendrait un malin plaisir à l’égorger vivement, devant sa foule admirative de copains.

Groupe 11

HRP:
 

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Dim 26 Mai - 11:44

Par miracle le plan que j’ai proposé au groupe hétérogène fonctionne sans encombres à l’exception de ma petite blessure au bras. Contre toutes attentes Lotta a su maîtriser sa soif de sang et s’en tenir au rôle qu’elle a jouer dans toute cette machinerie mise en place pour venir à bout du kerberus alpha. La bête commence à suffoquer et sa mobilité est entravée par la sève de Queen. Elle donc opté pour l’immobilisation couplée à l’étouffement. Je dois dire que le résultat est appréciable.

En voyant la monstruosité sur pattes empêtrée dans la sève générée par la trésorière, la garde et moi semblons avoir la même idée : fondre sur la bête pour l’achever. La garde cependant plus rapide que moi, se laisse tomber sur la bête en se reformant pour l’achever. Je suis pour ma part plus prudent qu’elle, certainement due a ma récente blessure au bras, je tarde un peu plus a passer à l’attaque. La garde elle est déjà quasiment sur la bête quand je bouge enfin, poussant sur mes appuis pour fondre lames en avant sur le monstre à mon tour. Arrivé à un petit mètre du monstre je remarque que cette dernière a finalement réussit à se libérer. C'était trop beau. Je freine alors ma course le plus vite possible pour ensuite m’éloigner du monstre. Je ne tiens pas à subir une nouvelle attaque de cette créature infâme.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Dim 26 Mai - 13:53

Queen Milan
MESSAGES : 320
CRISTAUX : 2057

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Queen Milan
Noble
Lun 27 Mai - 12:16

- NON ! Rugit Queen alors que la bête réussissait finalement à défaire ses pattes de son emprise. Pourtant elle bataillait ferme pour ne pas perdre du terrain et maintenant pour en regagner. Malheureusement les pattes de cette créature enlevées plus de matière qu’elle n’était capable d’en produire pour l’instant. Elle avait tenté pendant encore un moment de reprendre le dessus mais avait vite dû se rendre à l’évidence et battre en retraite. De leur côté Kayn et la gueuse avaient plus ou moins fait leur travail. Pour une fois la rose avait choisi l’action face a la parole et il n’avait pas fallu longtemps pour qu’elle retrouve à califourchon sur l’animal. Si ça n’avait pas été dans une telle situation, Queen en aurait probablement ri à gorge déployée malheureusement et au vu de la tournure des événements elle n’avait absolument aucune envie de rire. Non elle avait plutôt envie de pleurer. Ou de hurler peut-être. Elle n’était pas sure. Tout ce qu’elle savait c’est que la peur et la colère s’entrechoquaient violemment dans son estomac. Que pouvait-elle faire ? Elle n’était en rien une guerrière et son pouvoir aussi polyvalent soit-il ne pouvait être redoutable que si elle l’approchait au plus près. Et encore. Si les cerbereus avaient pu être terrassés tout en restant à distance, elle se rendait compte en voyant la garde qu’il n’en serait pas de même pour celui-là. Elle prit alors peu à peu conscience de ce qui l’attendait et cela ne la rassurait pas.

Non, pour une fois elle devrait se mouiller. Se mouiller vraiment et se salir les mains. Quelle ironie. Elle qui avait tout juste fini sa manucure avant de venir à la tour. Elle serait bonne pour tout recommencer si elle sortait de cet endroit en vie. En vie. Elle risquait sa vie pour une tour, pour une renommée et pour des cristaux. Était-ce bien ce qu’elle voulait ? Est-ce que l’engorgement de son ego valait-il de risquer sa vie ? Ça, ça ne faisait aucun doute. 

- Vous avez quinze minutes. Leur lâcha-t-elle finalement. Quoi qu’elle eut fait pour s’entraîner à maintenir son pouvoir, quinze minutes étaient le mieux qu’elle avait pu obtenir depuis toujours. Elle regretta d’ailleurs de ne pas s’être imposée des entraînements plus rigoureux. - Quinze minutes dans le meilleur des cas. Ajouta-t-elle. Elle avait déjà usé de son pouvoir contre les cerbereus même si ce n’était pas une utilisation prolongée et elle avait déjà maintenu son pouvoir de longues secondes jusque-là. Sans compter qu’elle le maintenait encore actif dans ses narines. Tout se passait trop vite et la trésorière avait un mal fou à réfléchir. Que pouvait-elle faire face à une bête pareille ? Puis vint l’éclair de génie.

Le tout pour le tout.

S’éloignant au possible de l’affrontement, elle tenta de se concentrer à nouveau inspirant et expirant. Si elle ne voulait pas manquer son coup, il fallait que son esprit soit clair comme de l’eau de roche. Et lorsqu’il le fut enfin, elle tenta de se rapprocher de la manière la plus furtive qui soit proche de sa gueule mais dans un angle mort. L’animal était néanmoins en proie à une rage monstrueuse qu’elle tentait d’ignorer, priant Lucy comme elle ne l’avait jamais fait jusque-là. Elle ouvrit alors ses deux paumes. D’elles, s’échappèrent plusieurs filaments de sève. Fins et discrets. Elle voulait à tout prix passer inaperçu. Ils filèrent alors en silence sur le sol. Si son plan marchait, la bête mourrait par asphyxie. Mais pour cela il fallait qu’elle arrive à atteindre sa gueule, que ses filaments se regroupent pour n’en former que deux larges, qu’elle les enroulent autour de sa gueule et qu’elle les fasse durcir à leur maximum quitte à tenter d’hameçonner sa peau s’il tentait -ce qui arriverait sûrement- de s’en défaire. Pour la première fois de sa vie Queen douta sérieusement de ses capacités. Mais en bonne Milan qui se respecte, elle tenta. Parce que sa détermination et son ambition étaient les seules choses qu’elle posséderait toujours.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 9ttx
♥:
 
Anonymous
Invité
Invité
Lun 3 Juin - 0:03


Les apôtres de l'arrogance



Ah qu’elle avait entendu ce moment avec impatience ! Depuis le temps qu’elle rêvait de se déchaîner sur ce gros molosse. Après tout un cinéma stratégique vivant à immobiliser la bête, il était enfin temps pour Lotta de décharger ses pulsions les plus malsaines. Le plan auréolé d’un succès précieux, l’arrogante demoiselle pouvait s’atteler aux plus supplices les pus infernaux. Elle avait d’autant plus une position exceptionnelle pour infliger des dégâts conséquents à la bête. Arçonnée à l’arrière sur le dos du poney vindicatif, les puissants coups de dagues s’étaient démultipliés sur ce dernier. Avec une face qui ne respirait guère la gentillesse, elle se déchaîna comme elle put, tout en balançant ces célèbres provocations « Gentil poney… » avait-elle dit par exemple. Et dire qu’elle devait ce défouloir au petit bonhomme qui avait eu l’esprit lucide en élaborant un tel plan. La princesse des champs ne voulait pas l’admettre. De toute façon, elle était seulement concentrée sur la décharges d’attaques qu’elle assénait à son cheval véhément…

« Ouh… Je suis plutôt doué au jeu du rodéo, tu sais… » s’exclama-t-elle soudainement lorsqu’elle remarqua que la bête gesticulait anormalement.

D’après le plan qui avait été conçue par le pingouin, ce n’était guère censé arrivée. Le monstre devait rester coincée dans cette sève jusqu’à en mourir… Quelques personnes n’avaient pas bien réalisé leur travail et elle n’oublia pas de signaler ces vilaines bévues. « Faire confiance à des incapables. Voilà où ça me mène… » Même à un instant où la situation dégénérait crescendo, la guerrière savait être audacieuse et irritante. En vue, elle avait déjà ce nouveau défi excitant : celui de rester le plus longtemps possible sur le dos de la bête. Et elle résista pas mal de temps aux secousses véhémentes de du kerberus. Très clairement, le monstre souhaitait se débarrasser d’elle, mais elle n’était pas une poussière que l’on virait si facilement. Corrosive, étouffante, la campagnarde sembla donc oblitérer de plus en plus le monstre. « Allez… continue, mon beau ! » le provoquait-elle davantage. Il était effectivement agacé d’avoir un cafard sur le dos et fit tout pour l’en éjecter. Et à force de hargne et de persévérance, il réussit en plus son coup et la garde royale entama une chute sur le sol de la salle…

A cette vitesse, Lotta risquait d’importantes blessures, si la chance n’était pas avec elle. Quoi qu’il en soit, une manœuvre de stabilisation d’urgence était ordonnée ou les dégâts pourraient être dramatiques. Rapidement, elle se décomposa donc entièrement en une nuée de martinets pour éviter la chute. Le mouvement faillit ne pas passer. Pas mal de martinets frôlèrent dangereusement le sol, mais réussirent tout de même à s’envoler sans souci. Un premier danger d’évité. Néanmoins, la bête se faisait plus hargneuse. Plus agressive. Les nouvelles tentatives de constriction de la blondinette alimentaient sa haine et férocité. « On en a pas fini tous les deux, mon poney… » soupira-t-elle méchamment lorsqu’elle recomposa son corps, debout, marchant nonchalamment sur le sol de la pièce.

Il n’était guère prudent de rester sous cette forme, aussi prêt de l’ennemi public numéro 1. Aussi, elle reprit instantanément sa forme nuée et remonta en hauteur, là où elle était reine des débats. Astucieusement, elle tenta ensuite d’obnubiler la rétine du gros morceau en volant sinueusement. Technique et provocante, la campagnarde cherchait à réattirer l’attention de la bête vers elle. Pas pour faciliter les actions de blondie, non. Lotta voulait simplement faire comprendre à la bête qu’elle était le seul danger de leur groupe et qu’il devait s’en inquiéter…

Résumé du tour:
 

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Mar 4 Juin - 21:58

L’adrénaline du combat et les heures passées à l’entraînement , même si trop peu nombreuses à mon goût lorsque j’y repense maintenant, m’ont visiblement doté de réflexes suffisamment bons pour le moment. J’ai réussi à m’éviter une nouvelle blessure causée par la bête immonde. Ma vie m’est trop précieuse pour que je m’autorise à mourir bêtement.

Maintenant à distance raisonnable du monstre j’analyse rapidement la situation et en profite pour récupérer mon souffle et calmer tant bien que mal mon corps avant le prochain assaut. La rage et l’adrénaline ont leurs bon côtés en combat mais dans le cas présent j’ai aussi et avant tout besoin d’une concentration maximale. C’est pourquoi je tente de me calmer tout en balayant du regard l’ensemble de la pièce en commençant par le kerberus. Si les pattes du monstre se sont libérées de l’irritante entrave apposée par Queen, sa gueule ne l’est pas encore tout à fait. De son côté Lotta lutte tant que bien mal pour se maintenir sur la bête dans une sorte de rodéo que le kerberus finit finalement par gagner. La garde s’est cependant bien défendue, j’imagine que le rodéo est un divertissement courant pour les campagnardes de son espèce. Elle doit en avoir une certaine habitude. J’aurai sûrement rit d’un tel spectacle en temps normal malheureusement la personne ayant tentée de monter la bête n’est pas la seule à être en danger ici. Ma vie est en danger également  et cela empêche bien tout rire de sortir de ma bouche. Heureusement pour elle, et peut-être pour moi, Lotta évite la chute in extremis en usant de son merveilleux pouvoir et commence à distraire la bête tandis que cette chère Queen s’est jetée vers la bête pour tenter d’en finir. Qu’elle prenne un tel risque ne peut vouloir dire qu’une seule chose pour moi : si nous venons à bout de ce kerberus j’aurai affaire à un monstre bien plus effrayant une fois dehors, Queen elle même. Je crains que je vais devoir subir sa colère pour l’avoir traîner ici si nous sortons de cette maudite tour vivant. Elle va me tuer…

Mais pour l’heure, le premier être vivant à tuer est le kerberus qui nous fait face. Je n’ai plus le temps de réfléchir à un quelconque plan ou tour de passe-passe pour nous sortir de cette situation. Il n’est plus l’heure de penser, mais l’heure de frapper. De frapper juste et fort. Je rengaine alors mon wakizashi et me saisit du katana à deux mains. Queen tente d’étouffer la bête et Lotta attire son attention alors je doute qu’il ne préoccupe beaucoup de moi à l’heure actuelle, c’est donc le moment parfait. Serrant mes mains autour de la tsuka et fixant le monstre ou plus précisément la base de sa nuque, juste au dessus de son épaule, je prends une profonde inspiration et m’élance vers ma cible pour la frapper d’un violent coup d’estoc. Je laisse s’échapper à la fin de mon mouvement un hurlement pour expirer tout l’air que j’ai dans les poumons afin d’accompagner au mieux ma lame vers la chair du monstre et d’y mettre toute mon énergie. Cette fois c’est quitte ou double.

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Maître du jeu
MESSAGES : 707
CRISTAUX : 4804
Maître du jeu
Compte PNJ
Mer 5 Juin - 15:56

Danae Amaryllis
MESSAGES : 203
CRISTAUX : 350
En ligne
Danae Amaryllis
La belle souriante
Mer 5 Juin - 18:02

Ma lame a bien atteint la cible, la nuque du kerberus qui saigne maintenant abondamment. Parfait, c’est exactement ce que je voulais. Mais je savais aussi à quoi m’attendre en fonçant ainsi et ce qui devait arriver arriva, le monstre me frappe violemment avec sa patte alors que suis beaucoup trop près de lui pour esquiver. Le membre musclé de la bête me projette violemment vers l’arrière tandis que ses griffes acérées m’entaillent le buste. Je fais deux ou trois pas avant chavirer et de tomber au sol. J’ai de la chance que ma gorge ou ma tête n’ait pas été touché mais je n’ai pas été épargné pour autant, loin de là, la douleur me fais souffrir mais la la tension du combat l’atténue encore pour le moment. Je ramasse mon arme tombée à mes pieds lorsque j’ai touché le sol et me relève après plusieurs secondes passée à reprendre mon souffle.

Maintenant de nouveau débout, pieds bien aux sol et katana en main, je fixe du regard le kerberus tandis que de petites étincelles se forment sur sa fourrure. Qu’est-ce que c’est que ça encore ? Cette créature peut créer des flammes ? Je ne sais pas trop ce qu’elle prépare mais il m’est d’avis que fuir ou attendre ne nous apportera rien de bon. Si nous fuyons nous ne pouvons prévoir ce à quoi nous pourrions devoir faire face. Et si on se contente d’attendre bien sagement que le kerberus reprenne son souffle et non montre de quoi ce qu’il prépare avec ses flammes naissante alors nous sommes sûrement sûrs de mourir. Je pourrai décider d’utiliser le cristal de téléportation pour m’enfuir, je sais que ce serait la décision raisonnable mais je n’arrive pas à m’y résigner. Même si je sais que c’est idiot je ne peut me résigner à abandonner maintenant. Répétant alors les gestes exécutes lors de mon précédent assaut contre le kerberus, je fonce sur la bête en priant Lucy pour que le combat se finisse enfin.

- Finissons en !

HRP:
 


Les apôtres de l'arrogance - Page 2 58648_s
Ce n'est pas la lame qui compte... c'est la main qui la tient
Contenu sponsorisé


Le royaume d'Aryon :: Le royaume d'Aryon
Zone RP
 :: La grande forêt :: La tour en ruine :: Event de la tour en ruines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum