l'étoile de la chat box


Voter pour le forum
Les rumeurs Le contexte Les nouveautés
Forum RPG tout public
Aucun minimum de ligne
avatar manga
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures.
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume...
Guide du forum
Index des liens importants
L'équipe de choc

Atheas Renmyrth
Fondatrice

Hel D. Gher
Administrateur

Yuduar Al Rakija
Administrateur

De la Garde Civile à la Garde Royale, les liens ne disparaissent jamais...

Aube Grassim
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 932
COULEUR : #339966

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Aube Grassim
Maman en devenir
Mar 26 Mar - 21:54

Eprouvant est certainement le meilleur mot pour caractériser l’entrainement quotidien qu’imposent les chefs aux nouvelles recrues. Aujourd’hui, on nous a gratifiés d’une séance d’entrainement presque exclusivement dédiée au combat à mains nues. Ce n’est pas une activité qui me déplaît en temps normal mais pas quand mon partenaire se montre beaucoup trop zélé… Me tirer sur la queue, il n’a pas trouvé mieux pour se défendre contre moi. Et le pire, c’est que c’est moi qui ai écopé de la punition avec l’instructeur parce que j’ai répliqué un peu violement. On ne tire pas la queue d’une femme bordel !

Je m’étire un peu et inspecte un peu mon corps. Je sens déjà que je vais avoir un bon paquet de bleus. L’instructeur n’y est pas allé de mains mortes, ma garde de cette après-midi va être dure… Je ramasse, en grimaçant, mes sabres abandonnés sur le bord de notre zone d’entraînement au début de la séance. Un bon bain chaud me ferait du bien mais il ne faut pas rêver, je n’aurais pas le temps d’aller aux thermes en ville puis de revenir avant mon service... Je prends une grande inspiration, ce n’était pas aussi dur à la Garde Civile dans les secteurs éloignés de la capitale. Être à la Garde Royale se mérite, je peux bien endurer ça le temps de finir mon intégration. Mélangée au flux des odeurs de soldats en sueur, je bloque sur une odeur caractéristique que je connais bien. Cela fait si longtemps que je n’ai pas vue son émettrice que je serais passée à côté si la légère brise du matin ne m’avait pas porter un air légèrement plus chargé. Je lève le nez pour chercher mon ancienne amie de la Garde Civile. Mon regard tombe rapidement sur elle. Impossible de la rater, il n’y a qu’elle dont les cheveux ressortent aussi bleu et brillant avec ma vue particulière. J’hésite un instant à l’interpeler… Est-ce qu’elle se souvient de moi aussi bien que je me souviens d’elle ? Est-ce qu’on peut encore se dire amies après autant de temps sans avoir pu prendre de nouvelles l’autre ? Finalement, mon cœur l’emporte sur mes doutes, il y a toujours ce petit quelque chose qui émane d’elle et qui m’attire.

Hey ! Athena !

Je m’avance vers elle, fourreaux à la main, en zigazguant entre mes collègues nouvellement promu à la Garde Royale. Ce pourrait-il qu’elle ait été dans mon groupe depuis le début ? Comment ai-je pu ne pas remarquer son odeur si c’est le cas ?
Andraste d'Aubépine
MESSAGES : 163
CRISTAUX : 692
COULEUR : #006699

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Andraste d'Aubépine
Nouvel arrivant
Mer 27 Mar - 20:55



Retrouvailles
avec une
renarde...


Ft. Aube Grassim




L'entraînement, aujourd'hui, avait été intense. La jeune femme au petit gabarit surprenait beaucoup ses adversaires masculins, qui n'osaient parfois pas utiliser tout leur potentiel.

Grossière erreur.

Malgré sa petite taille et son poids plume, Athena était rapide et, encore mieux, elle savait tirer parti de la faiblesse de ses adversaires. Et elle, ne se retenait pas.

Néanmoins, même en étant douée, la jeune garde manquait encore d'expérience –après tout, si elle était déjà parfaite, elle ne serait pas là- et, aussi, lorsqu'une femme bien plus imposante lui assena un coup puissant sur les côtes, Athena s'écroula presque instantanément. Sa fierté et son audace lui permirent de se relever et de faire semblant de rien, mais la douleur, était bien présente.

Quand l'instructeur ordonna la fin de l'entraînement, la garde à la chevelure azurée ne put s'empêcher de pousser un long soupir de soulagement ; la douleur dans sa côte droite ne diminuait pas et elle était épuisée. Aussi, Athena, le dos quelque peu courbé, ses deux mains appuyant là où elle souffrait, s'apprêtait à regagner la caserne quand une voix familière l'interpella.

Lentement, la jeune fille se tourna – en profitant au passage pour se redresser et retirer les mains de sa côte-, avant d'apercevoir Aube. Ancienne camarade à l'académie militaire, Athena avait longtemps partagé avec cette originale jeune femme le même dortoir. Malheureusement, mutées au sein de régiments bien différents, elles s'étaient toutes deux perdues de vue. Mais alors, se pourrait-il que.. ?

« Aube ? Aube Grassim..? C'est bien toi ? » demanda Athena, un sourire timide aux lèvres en s'approchant de la renarde.

La garde était véritablement heureuse de retrouver ce visage familier –d'autant que solitaire et nouvelle, elle ne connaissait que peu de monde-. Mais elle ne s'attendait pas à la retrouver ici et maintenant, ça c'est certain. Aussi, curieuse, elle lui demanda ;

« Alors… Ne me dis pas que toi aussi tu as rejoint la garde royale ? »

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Aube Grassim
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 932
COULEUR : #339966

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Aube Grassim
Maman en devenir
Jeu 28 Mar - 16:45

Mes oreilles se dressent de joie lorsqu’elle me reconnait. Que cela fait plaisir de la retrouver après tout ce temps, elle m’a manquée ma jolie petite Athena. Déjà à l’académie, elle avait ce joli minois à faire tomber par terre qui me plaît tant.
 
Qui veux-tu que ce soit d’autre ma belle ? Tu connais beaucoup de femme à moitié renarde ?
 
Le hasard fait bien les choses si nous nous retrouvons ensemble dans la Garde Royale et ce n’est pas pour me déplaire. Bien au contraire. A l’académie, on était proche mais pas autant que je l’aurai voulu. Trop jeunes, trop prises par l’apprentissage… Mais ce n’est plus le cas maintenant. La garde royale est exigeante mais cela ne rend les choses que plus amusante. Je souris lorsqu’elle me questionne en jouant avec une de ses mèches. En jouant avec sa mèche, elle ne se rend même pas compte qu’elle répand encore plus son odeur vers moi… Elle sent toujours aussi bon même après l’entrainement que j’en profiterai bien un moment.
 
Exactement, j’ai été mutée ici il y a deux semaines. Mon amie me manquait.
 
Je comble l’espace entre nous pour me saisir de sa mèche de cheveux. Je m’amuse un instant avec avant de la laisser reprendre sa place. Posant ma main contre sa mâchoire, je l’invite doucement à me regarder dans les yeux. Avec un grand sourire, je continue.
 
Je suis heureuse que Lucy nous ait réunies.
 
Je me recule d’un pas, il ne s’agit pas de faire fuir la belle. Et avec tous ces spectateurs, le résultat n’en sera que moins agréable. En tant que garde royaux toutes les deux, on aura très souvent l’occasion de se voir. A défaut de pouvoir aller prendre un bain chaud ensemble, on pourrait peut-être aller grignoter un bout. Je la questionne en attachant mes ceintures pour me libérer du poids de mes sabres.
 
J’ai un tour de garde qui débute dans deux heures, tu as quelques choses de prévu d’ici là ? 
 
Je lui lance un petit regard complice accompagné d’un sourire coquin.
 
Si tu es libre, on pourrait aller manger un bout ensemble ?
 
Tout autre activité me conviendra à merveille avec elle, surtout si cela implique des moments de proximités.
Andraste d'Aubépine
MESSAGES : 163
CRISTAUX : 692
COULEUR : #006699

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Andraste d'Aubépine
Nouvel arrivant
Dim 31 Mar - 23:57



Retrouvailles
avec une
renarde...


Ft. Aube Grassim


Athena n'avait jamais compris grand chose aux relations humaines ; sa maladresse, son innocence et ses blessures passées faisaient que la jeune femme avait beaucoup de mal à interpréter certains signaux. Aube avait toujours été intéressée par son petit minois et sa petite chevelure bleue, mais jamais la garde ne l'avait remarqué. Elle la pensait "originale", tactile tout au plus...Mais ses ambitions et ses démons ne lui avait jamais laissé le temps de penser à autre chose qu'à son travail, et la jeune femme avait toujours été quelque peu frigide et peu intéressée par la question des relations amoureuses…

Aussi, quand la renarde se saisit de ses mèches de cheveux, Athena ne sut comment réagir ; pas forcément tactile, elle rougit, intimidée, avant de baisser les yeux -ne comprenant pas réellement les enjeux de cet échange de regard-. Ce que tout le monde aurait compris dès le premier instant, rendait simplement la petite garde à la chevelure azurée nerveuse, sans réellement intégrer le fait qu'il s'agissait de drague. Et le plus innocemment du monde, elle répondit donc :

"Moi aussi je suis heureuse que Lucy nous ait réunie ! Dans tous les cas, félicitation pour ta promotion !" répondit-elle, avant de lui adresser un petit sourire timide.

Puis, toujours aussi enjôleuse, la renarde lui proposa d'aller manger avec elle. Athena, éreintée, hésita le temps de quelques secondes. Sa côte droite lui faisait souffrir le martyr, peut-être devrait elle-rentrer se reposer... Néanmoins, cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas vu Aube, qui avait pourtant été l'une de ses rares amies de l'académie militaire. Elle ne voulait pas rater l'occasion de ces retrouvailles inattendues… Quand bien même elle ne saisissait absolument pas la séduction sous-jacente.

"J'ai un peu de temps devant moi alors...Oui, ça me dit bien ! Allons manger toutes les deux. Tu préférerais plutôt ici à la caserne, ou dans le centre-ville ?" lui demanda la jeune fille à la chevelure azurée.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
HRP:
 
Aube Grassim
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 932
COULEUR : #339966

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Aube Grassim
Maman en devenir
Mer 3 Avr - 9:04

Ma belle collègue accepte ma proposition de manger un bout en tête à tête. Je souris intérieurement, peut-être qu’elle s’est enfin ouverte à mes avances. Aussi loin que je me souvienne, elle n’a jamais vraiment répondue à mes avances. Cela est un peu désespérant à force mais je suis têtue et je l’aime beaucoup. Trop peut-être vu son manque de réaction…

Malheureusement, la Caserne, répondis-je déprimée. Avec mon tour de garde, je ne vais pas avoir le temps d’aller en ville.

Machinalement, je me tourne vers la Caserne en posant une main sur le flanc de ma comparse pour l’inviter à venir avec moi. Mon côté très tactile semble amuser nos collègues que j’entend rire dans mon dos. Parfaitement taillée par l'entraînement, j’adorait profiter de sa silhouette avant notre séparation. Prenant la direction de la Caserne, j’observe Athena à la dérobée. Elle n’a pas tant changée que cela depuis notre séparation. Toujours aussi petite et fine, elle a toujours ses charmes d’adolescentes. Je me tâte à lui faire une proposition plus indécente juste pour voir si elle a commencée à ouvrir les yeux ou pas du tout. La question étant surtout laquelle : venir dans ma chambre ou un bon bain chaud… De mémoire, Zeldris est en service cette nuit, on pourrait être au calme. Mais le bain chaud reste très tentant tout de même…

Ce soir, cela te tente une sortie en ville pour profiter d’un bon bain chaud ?

Je me retient d’ajouter un commentaire vraiment indécent, je ne veux pas la faire fuir bien au contraire. Il n’y a rien de plus agréable qu’un bain chaud en charmante compagnie. Revenant sur un sujet moins personnel, je l’interroge sur son poste au sein de la garde.

Du coup, on t’a attribué quel poste ici ?

Nouvellement arrivée, on ne m’a pas donné de mission particulière. Je pense qu’ils veulent voir ce que je vaut vraiment avant de me donner une affectation plus particulière. Du coup, mes tours de garde ne consiste qu’à déambuler dans le palais au cas où. Avec mes capacités particulières, je pense que la meilleure affectation pour moi est dans l’unité de traque qui semble avoir pas mal de travail avec la princesse d’après les racontars. Princesse que je n’ai encore jamais vue, comme presque toute la famille royale au final… Cela pourrait être utile que je les rencontre pour mémoriser leur odeur juste au cas où mais ce genre de rencontre n’est pas pour une simple garde comme moi.
Andraste d'Aubépine
MESSAGES : 163
CRISTAUX : 692
COULEUR : #006699

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Andraste d'Aubépine
Nouvel arrivant
Mar 16 Avr - 21:10



Retrouvailles
avec une
renarde...


Ft. Aube Grassim

A la réponse d'Aube, Athena fut gênée et se sentait coupable d'avoir proposé à sa camarade de sortir en ville... Si la bleue était en permission, ce n'était pas le cas de la renarde, qui était en service par la suite. Une telle proposition -celle d'aller manger en ville- avait dû la dégoûter. Aussi, rougissante et agitant ses mains nerveusement, la petite garde répondit :

"Ah ! Excuses-moi, je suis désolée, je ne savais pas que tu travaillais après... Evidemment qu'on reste à la caserne !"

Puis, écartant une petite mèche masquant son visage pour la positionner derrière son oreille, elle baissa les yeux. La renarde venait de lui proposer une sortie au sein des bains publics à la jeune fille. Cela ne la dérangeait pas, après tout, beaucoup s'y rendaient mais... Athena était très pudique. Mais non pas tant par véritable gêne de la nudité, mais plutôt parce que, peu fière de son corps maigrelet et abîmé par l'entrainement, elle avait toujours été complexée. Les bras croisés, les lèvres légèrement pincées, Athena arborait une mine plutôt triste. Jamais elle n'avait vraiment apprécié sa personne, elle s'était toujours trouvée insuffisante. Pas suffisemment jolie, pas plus qu'intelligente ou douée... Son père lui avait toujours fait remarqué, qu'elle n'était pas assez ceci, ou autant cela. Et cela avait créé chez la jeune fille bon nombre de complexes, parmis lesquels celui de son apparence physique et de son corps.

"Les bains publics..? Hm, je ne sais pas trop, ça n'est pas que je n'apprécie pas l'invitation mais... Pour dire vrai, je ne suis pas très à l'aise dans ce genre d'endroits" souffla-t-elle, tout en détournant le regard, avant de reprendre "Mais changeons de sujet ! Tu m'as demandée ce que je faisais... Et bien, j'ai été affectée à la garde royale il y a seulement 3 mois, donc à vrai dire, je ne fais que quelques patrouilles aux alentours et au sein du château...Rien de bien prestigieux, en somme. Et toi ?"

Et, commençant à s'avancer vers la "cantine" de la caserne, elle se retourna vers Aube :

"On y va ? Je commence à avoir faim !"

Aux côtés de la renarde, tandis qu'elles marchaient, la bleue ne put empêcher de la fixer ; Aube avait changé. Elle était plus grande, plus vieille et mature physiquement qu'auparavant. Elles n'étaient que des fillettes, alors. Désormais, la renarde ressemblait à une vraie femme. Athena, quant à elle, avait l'impression de n'avoir pas grandis, d'être toujours restée adolescente et soupirait à l'idée de rester ad eternam une enfant physiquement.
Malgré tout, elle reconnaissait clairement celle qui fut sa camarade de chambre il y a déjà quelques années ; le même sourire, ce contact si facile et tactile -aux dépents parfois de la jeune garde, qui était plutôt réservée-. Athena était pensive, songeant à l'académie militaire. Puis, afin de rompre le silence qui commençait à s'installer, tandis que les demoiselles avançaient toujours, elle demanda :

"Du coup, on t'a envoyé où après l'académie ? Moi, je suis restée à la capitale, je patrouillais principalement aux alentours de la place commerçante."

Puis, après avoir marqué une courte pause, elle ajouta ;

"Tu sais, d'un côté, ça me fait rire de penser à l'académie ; je me rappelle des bons moments, avec toi, mon ami Zeldris et quelques autres. Mais... Malgré tout, je n'y ai jamais été très à l'aise ; on se moquait souvent de moi, de ma petite taille, mon petit gabarit, du fait que je suis très réservée et solitaire. Maintenant, j'ai appris à m'en moquer, mais avant... C'était plus compliqué à gérer." finit-elle, sentant sa gorge se serrer.

Inspirant un grand coup -afin de chasser les quelques tristes souvenirs qui lui revenaient- tandis que les deux femmes atteignaient l'entrée du restaurant, elle ajouta :

"Mais voilà, désormais je suis ici, garde royale depuis peu et je viens de te retrouver, après toutes ces années !" poursuiva-t-elle tout en souriant, tandis qu'elle poussait la porte de la cantine et s'avançait vers la file de gardes qui attendaient leur repas. Se saisissant d'un de ces bols en bois, elle patienta, avant que la cusinière n'y renversa la bouillasse informe qui leur servira de repas.

Elle s'installa par la suite à une table -bientôt rejointe par Aube-, souhaita un bon appétit à cette dernière avant de véritablement dévorer sa soupe ; bien qu'il s'agissait d'un met très peu raffiné -on ne servait pas aux simples gardes, même royaux, de somptueux repas- et pas forcément goûtu, Athena n'était pas bien difficile et plutôt vorace. Avalant goulument le contenu de son bol, elle finit par essuyer sa bouche avant de dire :

"L'entraînement a été fatigant aujourd'hui... Je me suis blessée au niveau de ma côte gauche, je pense qu'il faudrait que je passe voir le médecin de la caserne." soupira la jeune femme, tout en pressant fortement de ses deux mains, cet endroit qui la faisait toujours autant souffrir.

Puis, tout en regardant la renarde, Athena ajouta :

"Même si tu es de service cette après-midi, il faudrait qu'on se revoit plus longuement, à un moment où on serait toutes deux en permission !"

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Aube Grassim
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 932
COULEUR : #339966

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Aube Grassim
Maman en devenir
Mer 17 Avr - 9:22

Rejet presque catégorique de ma proposition d’aller prendre un bain chaud en ville… Je ne m’y attendais pas du tout et surtout à ce qu’elle m’avoue ne pas s’y sentir à l’aise. Ma tête se penche naturellement sur le côté cherchant à comprendre ce qui peut bien la mettre mal à l’aise. Un si jolie bout de femme comme elle ne doit pas être complexée par son corps… Certainement le regard des autres et l’intimité que cela induit. Tant pis pour le bain chaud, on verra une autre fois pour ça. Changeant immédiatement de sujet, Athena ferme la porte à une autre proposition de ma part. Mécontente qu’elle me repousse ainsi mes oreilles se plaquent sur l’arrière de ma tête. J’en conclus qu’elle n’a pas changée d’un iota sur ce plan depuis notre séparation, il va falloir que je mette les pieds dans le plat ! Attentive, j’écoute ses explications sur son affectation à la garde royale. Je soupire, un peu dépitée, en comprenant qu’une affectation plus précise va prendre du temps… Beaucoup de temps. Après trois mois à la garde royale, elle est toujours affectée à de simples rondes sans réels spécialisation ou but. Me retournant la question, elle propose que l’on s’avance vers la cantine pour manger un morceau. Profitant de l’occasion, je glisse mon bras sous le sien et me serre contre elle.

Moi ? Rien de bien extraordinaire non plus… Principalement des rondes dans le palais ou faire le piquet devant une porte depuis deux semaines. J’espère que l’on m’affectera rapidement à des missions où je serai plus utile.

Continuant sur notre travail de garde, elle s'enquiert de mon affectation après l’académie. Contrairement à elle qui est restée à la capitale, j’ai pas mal bougée et vu du pays.

On m’a envoyé dans l’archipel faire de la patrouille dans les zones un peu reculée du royaume. C’était bien mais je dois bien avouer qu’il y faisait un peu trop chaud à mon goût. J’ai fait une année là-bas avant d’être mutée au nord-est du royaume. En plus des patrouilles, j’ai pu participer, en tant qu’éclaireur, à quelques interventions en vue de capturer un gang de bandit qui dépouillait les habitants. Une expérience intéressante, j’y suis restée jusqu’à ce qu’on me rappelle ici.

C’était un période plaisante. Le secteur étant reculé, on était plus libre de nos mouvements qu’ici. Une fois notre service fini, nous avions tous le loisir de faire ce que nous voulions. Chasser, dormir… Je n’ai jamais autant pris plaisir à manger à la cantine de la garde que là-bas. Mon sourire s’efface lorsqu’elle me fait part de son sentiment de mal-être qu’elle ressentait à l’académie. On était jeune et un peu, beaucoup, bête à l’époque. La serrant un peu plus contre moi, j’essaye de me montrer rassurante tandis que l’on entre dans le bâtiment.

En effet, tu m’as moi. Et crois-moi, j’apprécie toujours la petite mais jolie Athena ! Zeldris, tu parles de Zeldris Belir ? C’est mon colocataire au dortoir !

Chacune son interprétation de mes paroles. Elle n’y verra certainement qu’une simple marque d’affection venant d’une amie et non une invitation subliminale à être plus que ça. Elle est un peu comme Kaïri… Innocente mais terriblement attirante, il faut juste qu’elle ouvre un peu les yeux et cesse d’être obnubilée par son poste. On me remplit mon bol d’une bouillasse infâme à base de flocons d’avoine et d’un sirop étrange. Ma grimace n’échappe certainement pas à la cuisinière mais elle doit avoir l’habitude, la nourriture est loin d’être délicieuse ici… Je rêve que l’on nous serve juste un bon morceau de viande bien grillé. A ce rythme, je vais passer toutes mes permissions en forêt pour me faire ma propre viande séchée. Pauvre Zeldris… Je m’installe à la table choisie par Athena et la regarde avaler goulument son bol. Je ne suis pas difficile mais là, ça ne donne vraiment pas envie… Je picore lentement ma nourriture et n’ai même pas mangée la moitié qu’elle a déjà vidé son bol. Pendant que je continue mon repas, elle m’avoue avoir pris un mauvais coup aux côtes pendant l’entraînement. Les entraînements de la garde royale sont durs, et il n’est pas rare de se faire mal. Je ne compte déjà plus les blessures entre les tendinites, les coupures…

Si tu veux, je peux te masser un peu aussi ? Cela te fera un peu de bien peut-être.

Ma proposition se veut parfaitement amicale et sur le ton de la discussion mais avec un petit sourire coquin pour agrémenter. J’aime la titiller, ses réactions sont toujours amusantes. Mais il est vrai qu’un passage par la case médecin ne sera pas de trop pour une bonne guérison. Sa proposition de se voir plus longuement lorsque nous aurons une permission en commun sonne comme un début d’ouverture à mes oreilles. La queue battant l’air et un grand sourire, je saute sur l’occasion pour accepter sa proposition.

Bien sûr ! Cela devrait être possible.

Je me demande bien ce que je pourrais l’emmener faire. Peut-être une ballade en forêt, rien que nous deux. Le fleuve est un bon endroit calme pour se baigner. Cela pourrait être bien. Continuant de manger à mon rythme, je la questionne sur la famille royale. Elle est à la garde royale depuis plus longtemps, elle les a peut-être déjà rencontrée.

La famille royale, tu les as déjà rencontrés ? Ils sont comment ?

Non seulement je suis curieuse, mais en plus, il y a toujours cette odeur dans le palais qui me chatouille le nez à chaque fois que je patrouille à l’intérieur. J’espère toujours croiser cette personne et qu’elle soit une jolie femme à ma portée. Je ne peux pas rester indifférente face à une si bonne odeur comme celle de Kaïri ou d’Athena !
Andraste d'Aubépine
MESSAGES : 163
CRISTAUX : 692
COULEUR : #006699

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Andraste d'Aubépine
Nouvel arrivant
Ven 19 Avr - 18:24



Retrouvailles
avec une
renarde...


Ft. Aube Grassim


Athena écouta attentivement la renarde, tandis qu'elle peinait à finir son assiette. La jeune garde songeait à à quel point elle était heureuse de retrouver ces oreilles poilues si familières. Elle avait été aussi très touchée par l'affection que la renarde lui avait témoigné, en lui serrant le bras, tout à l'heure, comme pour la réconforter. Athena avait peu d'amis, mais ils étaient indéniablement de qualité.


« Ah et concernant tout à l'heure, oui, je parlais bien de Zeldris Belir. Nous étions amis, à l'académie... Je ne l'ai pas recroisé depuis, mais quelle coïncidence ! Je ne savais pas du tout qu'il travaillait, lui aussi, à la capitale. C'est avec plaisir que j'essayerais de venir, un soir, vous voir dans votre chambre si vous êtes tous les deux disponibles » ajouta la bleue, tout en esquissant un petit sourire.

Repensant à Zeldris, la jeune fille essaya d'imaginer ce à quoi il devait désormais ressembler. Avait-il beaucoup grandi, ses traits s'étaient-ils durcis ? Etait-il toujours la même personne.. ? La jeune femme balançait entre curiosité, et peur d'une certaine déception. Avec Aube, elle avait retrouvé son amie, et cette dernière n'avait que peu changé. Mais, qui sait ? Quelques années ont passées, ils avaient à peine 16 ans à l'époque. On grandit, on mûrit, et les évènements que l'on vit ne nous forge pas non plus de la même façon. Peut-être n'était-il plus le Zeldris qu'elle avait connu, et Athena avait peur de le regretter.

Revenant sur Aube, après un long silence, elle hésita à lui demander ce massage. D'un côté,  cette côte lui faisait très mal, et la renarde ne lui voulait pas de mal. Il ne pouvait pas y avoir d'ambiguïté après tout, entre amies, pensait Athena. Mais, de l'autre, sa pudeur l'en empêchait. Et puis, elle ne voulait par dessus tout pas déranger la renarde. Aussi, la jeune garde finit par répondre :

« J'avoue qu'un bon massage me ferait du bien... Mais ne t'inquiètes pas, je n'ai pas envie de te déranger, ta pause ne doit plus être encore bien longue ! »

La conversation se poursuivit. Quand Aube demanda à Athena si elle avait déjà vu la famille royale, la petite jeune femme ne put s'empêcher de tirer une petite grimace. Oui, effectivement, elle avait eu quelques fois l'occasion de les croiser, de les voir de loin. Mais jamais de leur adresser la parole, de recevoir de leur part ne serait-ce qu'un ordre direct. Peut-être qu'une fois, la princesse Atheas avait du, au détour d'un couloir, accompagnée de son garde, répondre au salut militaire d'Athena d'un bref hochement de tête. Mais cela s'arrêtait là.

« Je dois t'avouer qu'en 3 mois, je les ai à peine aperçu à quelques reprises… Ce n'est pas vraiment glorieux.  soupira-t-elle, avant de reprendre ; Mais du peu que j'en ai vu, la Reine est d'une grande prestance. Le roi peut paraître moins sérieux, mais il semble malgré tout très attaché à sa femme. Quant à la princesse Atheas, elle est... Fidèle à sa réputation ! Je connais bien le garde qui est en charge de sa protection, et ce n'est pas de tout repos. Par contre, je n'ai pas encore aperçu le prince héritier, si ce n'est en tableau. » termina-t-elle, se demandant bien à quoi pouvait ressembler le fameux Aeron Renmyrth.

Après un bref instant d'égarement, le regard de la garde à la chevelure d'azur se reposa sur sa camarade, qui peinait toujours à terminer son repas. En remarquant sa petite moue de dégoût, Athena ne put s'empêcher de lui faire la remarque.

« Tu n'aimes pas trop, hein... Il faut dire que c'est rarement très bon ici. Moi je m'y fais probablement parce que je ne suis pas bien difficile. Puis, marquant une courte pause, elle reprit. Mais c'est vrai que tes sens sont plus aiguisés, donc tes papilles doivent elles-aussi être plus sensibles. » termina la jeune garde, tout en maintenant son visage de sa main, coude sur la table. Si tu n'as plus faim, ne te forces pas, on peut continuer encore un peu notre discussion dehors, en attendant qu'il soit l'heure de la reprise de ton service.


CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Aube Grassim
MESSAGES : 399
CRISTAUX : 932
COULEUR : #339966

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Aube Grassim
Maman en devenir
Mar 23 Avr - 11:31

Mes oreilles se dressent d’un coup lorsqu’Athena émet l’idée qu’un massage lui plairait bien. S’il y a bien une chose qui peut me motiver, c’est bien une telle proximité avec la jeune femme. Motivation vite douchée par la son entrain à me rappeler mon futur tour de garde. Je calcul rapidement le temps qu’il me reste avant de devoir prendre mon poste. Il me reste un peu plus d’une heure, largement le temps de profiter de cette occasion en or.

Ne t'inquiètes pas, j’ai encore une bonne heure de libre. Je vais te faire un petit massage, ça te fera du bien.

Depuis le temps, j’ai appris à saisir toutes les occasions possibles pour me rapprocher d’elle. J'accélère un peu le mouvement pour finir mon bol et libérer assez de temps pour être avec elle. L’évocation de la famille royale la fait grimacer. Sa description des membres de la famille royale est relativement fidèle à ce que j’ai entendu ça et là. Même dans les contrées reculées, le couple royal a une bonne réputation. Avec un sourire en coin, je souligne mon intérêt pour les membres de cette famille.

J’ai hâte de rencontrer la princesse. Il paraît que c’est une jeune femme magnifique, peut-être autant que toi.

Rien que par curiosité, j’ai bien envie de voir de mes propres yeux la fameuse Atheas. Les collègues de ma précédente affectation ne tarissaient pas d’éloges concernant sa beauté… Dommage qu’une si jolie proie ne soit pas à ma portée, pourquoi une princesse poserait-elle le regard sur une simple garde ? Je lui sourit lorsqu’elle me concède que la nourriture n’est pas bonne ici. Mes papilles ne sont pas forcément plus performantes que les siennes mais la combinaison de mon odorat, lui nettement plus fin, et du goût me laisse une sensation âcre dans la bouche… Mais il fait bien manger. Je penche la tête sur le côté contemplant son visage pendant quelques secondes avec un petit sourire en coin.

On va dire qu’il faut bien manger même si je suis certaine que quelque chose ici doit avoir très bon goût.

Bien sûr, il vaut mieux rester évasive avec autant d’oreilles curieuses autour de nous. Mon bol étant presque fini, j’avale en deux bouchée le reste de bouillis infâme. Aprés avoir essayée de faire passer le goût avec un verre d’eau, je me lève de table.

Je t’ai promis un massage, tu as déjà oubliée ?

Je m’empare de son bol vide et du mien pour les placer dans les paniers de vaisselle sale. Revenant auprès de ma comparse, je lui propose d’aller dans ma chambre pour la masser un peu avant que je reprenne mon service.

On va dans ma chambre ? Zeldris n’est pas là normalement, on y sera au calme pour ton massage.

Athena ne voulant jamais s’imposer ou prendre le risque de gêner, je me voit obliger de lui forcer un peu la main. Si aucune de nous deux ne fait le premier pas, on ne s’en sortira jamais…


De la Garde Civile à la Garde Royale, les liens ne disparaissent jamais... 19042104210124163016207581
Andraste d'Aubépine
MESSAGES : 163
CRISTAUX : 692
COULEUR : #006699

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Andraste d'Aubépine
Nouvel arrivant
Ven 26 Avr - 17:37



Retrouvailles
avec une
renarde...


Ft. Aube Grassim


La discussion continuait entre les deux amies. Quand Aube complimenta Athena, cette dernière ne put s'empêcher de rougir de plus belle. Avec ce petit sourire innocent dont elle avait le secret, elle détourna le regard et joua nerveusement avec l'une de ses courtes mèches de cheveux. Elle avait assez peu l'habitude et d'être complimentée, et quand c'était le cas, cela portait surtout sur ses capacités de combattante. Pas sur son apparence physique. Athena n'avait toujours que peu apprécié ce chétif petit corps, aux allures adolescentes, criblé de bleus, de cicatrices du dur entraînement qu'elle avait toujours subit. Son corps n'était certainement pas celui d'une jeune fille de la noblesse, et Athena ne l'avait de toute façon jamais voulu. Plus que ne pas être forcément jolie ou féminine, ce qu'Athena n'aimait d'ailleurs  pas dans son physique, c'était son trop petit gabarit, qui n'était pas forcément des plus impressionnants ou utiles en situation de combat.

« Non, quand même pas ! Ne dis pas ça, tu sais, la princesse est vraiment très jolie et moi je suis... Et bien, ce n'est pas par ce genre de qualités qu'on me définit habituellement. » lui répondit-elle, toujours quelque peu gênée.

Les minutes passèrent, Athena regarda sans bruit sa camarade peiner à finir son repas. Les deux amies ne parlaient plus, et la jeune garde se perdit dans ses pensées. Son regard d'azur fixait le vide, tandis qu'elle songeait au début de cette journée.  Jamais la petite garde n'avait pensé à retrouver Aube, des années après. Le temps avait passé, mais leur amitié semblait toujours intacte. Athena ne comprenait pas toujours la renarde, avait parfois du mal avec le fait qu'elle soit si... Tactile ? Mais peu importait. La jeune femme était bien loin de se douter que la renarde la convoitait. De toute façon, Athena ne s'était jamais intéressée à la moindre notion de relation amoureuse de toute sa vie. Son existence était dédiée à son rôle et à sa famille, dont elle portait le nom Winterhound avec fierté et qu'elle voulait inscrire dans l'histoire.

Tirant brusquement la jeune fille de sa rêverie, la renarde insista pour le massage. Athena savait à quel point elle pouvait s'avérer têtue et obstinée, et qu'elle ne sortirait jamais perdante de cet affrontement. Jetant rapidement un coup d'oeil à cette cote qui la faisait toujours autant souffrir, la jeune femme soupira longuement et, hochant la tête, répondit :

« Ok, ok tu as gagné cette fois-ci... Si tu as vraiment le temps, j'accepte le massage... »

Elle avait décidé de définitivement baisser les bras et s'avouait désormais vaincue. Après tout, Athena pouvait faire confiance à Aube, c'était une très bonne amie, et l'une des rares personnes en qui la demoiselle avait pleinement confiance. Et il n'y avait rien de choquant dans le fait de se faire masser par une autre femme, qui plus est qui lui était proche.

Se levant et disposant son plateau à l'emplacement prévu à cet effet, la jeune garde sortit de la cantine, pour suivre la renarde vers la chambre 201 où elle fut massée de longues minutes durant par son amie. Athena ne saisit toujours aucun sous-entendu, malgré la main parfois, disons, quelque peu baladeuse de la renarde.

Mais ce dont la jeune garde était bien loin de s'imaginer, c'est qu'au sein de la caserne, les rumeurs fusaient, et tous se plaisaient à imaginer ce que ces deux amies si proches avaient pu bien faire, seules, dans cette chambre...

CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Contenu sponsorisé


NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum