Le royaume d'Aryon
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Côté RPG Côté Administratif
Les prédef
Les recherches de liens
Le contexte
Un royaume prospère dans un monde plein de magie, de mystères et surtout d'aventures !
Natif de cette contrée, vous allez pouvoir défier votre destinée et créer votre légende au travers d'un récit épique qui marquera l'histoire du royaume... Que vous soyez un artisan de génie, un commerçant fourbe, un noble prétentieux, un aventurier intrépide ou un garde incorruptible, vous avez tous votre place dans le royaume d'Aryon !
Les dernières rumeurs
dabberblimp
ARYONPEDIA
CARTE INTERACTIVE


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar

Yuduar Al Rakija
MESSAGES : 822
CRISTAUX : 2292
COULEUR : #ff6600

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Yuduar Al Rakija
Capitaine Fantasque
Sam 12 Oct - 20:21

Suite à leurs discussions sur le sujet de l'entrainement qui était entrain d'avoir lieu, Yuduar et Riley se remirent enfin en position pour entamer l'aspect pratique de la chose. Comme précédemment, le démarrage fut plus lent, plus hésitant, le temps de prendre ses marques, de voir le rythme de l'adversaire, les déplacements possibles et envisageables, les moments de décrochés. Vu de l'extérieur tout avait l'air d'une simplicité mortelle, mais vécu de l'intérieur les informations s'accumulaient à une vitesse vertigineuse et avec un temps de réflexion toujours trop court. Et c'était là le but recherché. Apprendre l'anticipation, le parfaite balance entre le moment présent et l'expectative du mouvement futur. Un équilibre bien difficile à créer, surtout dut au fait que chacun faisait sa cuisine à sa manière et qu'il n'existes pas de recette universelle.

Un sourire se dessina sur le visage de Yuduar qui était encore bouffi de son rhume. Riley apprenait vite et sa concentration se lisait sur son visage aux traits angéliques. Il la laissa faire ses premières tentatives, ses mouvements étaient mesurés mais ne semblaient pas manquer de réflexion. Soit la demoiselle avait avec elle la chance du débutant, soit elle se démontrait naturellement douée en la matière. Lorsqu'elle tenta de le déséquilibrer pour de bon, Yuduar se laissa simplement glisser sur le flanc de la guerrière pour finalement inverser leurs positions sans pour autant perdre le tempo. Il ne marqua pas de riposte immédiate, laissant à Riley le bénéfice de voir où elle commettait de légères erreures, le temps de calibrer ses mouvements et de jauger ses propres audaces.

La garde excellait dans la fluidité du mouvement. Ses prises étaient légères et presque chorégraphiées, comme un ballet à la fois enchanteur et mortel. Yuduar n'eut pas de difficulté à déduire que son style de combat devait allier des mouvements légers avec une application implacable lors des touches. Une épéiste très probablement, tout comme lui. A un moment, alors que Riley tentait une approche plus directe et frontale pour faire tomber le Capitaine à la renverse, Yuduar plomba son centre de gravité en raffermissant ses appuis sur le sol, alourdissant sa posture mais créant plus de poids face auquel se confronter. Riley rentra dans sa zone, Yuduar tint bon et poussa ses bras vers l'avant pour décrocher ceux de son adversaire vers l'arrière. La fermeture de ses omoplates fit avancer son torse, légèrement décaler sa tête, le poids de son bassin devint incertain et la jeune fille trébucha de quelques pas en arrière, embarqué par son propre déséquilibre. Le capitaine en rigola de bon coeur puis leva une main pour demander une courte pause le temps de se moucher à nouveau.

"Tu te débrouilles très bien." commenta t-il après s'être vidé les bronches "La plupart des bases sont là et les mécaniques ont l'air de s'être assemblée d'elles-mêmes. Bien..." il se remis en position, invitant silencieusement sa partenaire à le rejoindre dans une nouvelle manche d'échange. Puis soudainement ses sourcils se froncèrent par une question qui lui traversa l'esprit "Dit voir, tu es avec quelqu'un en ce moment?" demanda t-il en laissant la question en suspend quelques secondes. Puis réalisant le double-sens de cette formulation enfantine, ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche s'ouvrit de surprise "Enfin je veux dire, à la Garde hein. Euh, en engagement quoi. Ah, merde. Pardon. Bref, tu travail dans quelle division?"

Maladroit comme à son habitude, il quitta sa posture d'invitation pour se redresser tout aussi gauchement en s'emmêlant dans ses propos. Par Lucy, qu'allait-elle penser de lui à lancer des conversations comme si il était accoudé à un bar face à sa bière. Lui qui comptait demander sa mutation sous peu, ce n'était clairement pas le moment de se récolter un blâme pour harcèlement sur une potentielle soldate.


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar  - Page 2 EjSfkMi

! Nouveaux Thèmes pour nouveau kit !
Thême 1: Yuduar ON
Thême 2: Yuduar OFF
Riley N. Adilys
MESSAGES : 156
CRISTAUX : 563

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Riley N. Adilys
La Garde
Mer 30 Oct - 11:21

Une pointe de déception se lisait sur le visage de la jeune femme. Il aurait, bien sur, été prétentieux que d’espérer faire perdre l’avantage à son professeur mais elle n’avait pas pu s’en empêcher. Elle reprit immédiatement ses appuis lorsqu’il se glissa sur son flanc, l’obligeant à inverser leur position au risque de perdre à son tour l’équilibre. Ce qui la surprenait plus que le reste c’est que malgré l’air lourd et bourru du brun, il se déplaçait avec une légèreté et une rapidité dont elle n’avait pas l’habitude. Si on avait tenté de le lui présenter sous ce jour qu’elle découvrait maintenant, elle n’y aurait sans doute pas cru. Pourtant les faits étaient là et elle ne pouvait les nier. A la fois amusée et agacée par son manque de résultat, Riley tenta quelques choses de plus direct. Ce n’était clairement pas l’idée de l’année, elle en avait conscience mais si elle voulait s’essayer à de nouvelles pratique, c’était maintenant qu’elle devait commettre des erreurs pas lorsque sa vie ou celle d’un de ses camarades serait véritablement en jeu. Comme Yuduar le lui avait apprit, elle retenta une nouvelle fois de le déséquilibrer avec plus de conviction que la tentative précédente. Avant même d’avoir atteint son but, elle comprit que c’était la sa première faute. Le résultat ne se fit pas attendre et la garde ne pu que trébucher avant de tituber de quelques pas en arrière.

Yuduar lui indiqua une pause. Demande à laquelle elle accéda volontiers. La blanche était plus que satisfaite de sa matinée. Si dans un premier temps elle avait complètement déplorée son état nauséeux, elle devait bien avouer qu’au final elle était plus que satisfaite. Elle laissa donc ses bras pendre le long de son corps, inspirant calmement afin de se canaliser de nouveau et reprendre un peu de force. Contrairement au début de leur entraînement elle ne trépignait plus sur place et même ses doigts avaient cessés de battre un tempo imaginaire. En sommes elle était beaucoup plus calme et détendu. Cependant, son cœur manqua un battement et elle ne put que répondre par un : - Hein ? Étranglé à la question du capitaine, oubliant ses félicitations précédentes par la même occasion. Pendant un moment qui lui sembla durer une éternité, elle fixa le visage de son vis-à-vis l’ai complètement hébété, cherchant quoi dire. Ce fut lui qui rompit le silence en premier, pour son plus grand soulagement. Se confondant en excuse, emmêlant ses idées. La garde aurait sans doute pu rire de la situation si elle ne s’était pas elle aussi mise à s’emmêler les pinceaux.

- Ah euh.. Je… Oui. Enfin non… Je suis seule. Enfin seule. Je ne travail pour personne. Enfin pour la garde. Mais je n’ai pas de division à proprement parlé, je remplace là où il y a besoin de remplacer. Déballa-t-elle d’une traite sans jamais le quitter des yeux, faisant de son mieux pour refréner le rouge qui lui montait déjà aux joues et qui avait la fâcheuse tendance d’être parfaitement visible sous sa peau d’albâtre. Elle fit ensuite volte face et alla s’adosser au mur avant de bailler sans pouvoir s’en empêcher. - Une intérimaire, en quelque sorte. Ajouta-t-elle au cas ou il n’aurait pas bien saisie son explication laborieuse.  


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar  - Page 2 P9s8
Yuduar Al Rakija
MESSAGES : 822
CRISTAUX : 2292
COULEUR : #ff6600

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Yuduar Al Rakija
Capitaine Fantasque
Lun 25 Nov - 17:43

Mais quel con il pouvait faire à se tromper dans les mots de la sorte! Il allait devoir sérieusement bosser là-dessus le jour où les rencontres avec les officiels du gouvernement allaient s'enchainer du soir au matin. Ce genre d'activité n'était clairement pas sa tasse de thé mais cela faisait, hélas, parti de ses responsabilités en tant que Capitaine. Fort heureusement pour aujourd'hui, Riley parvint à interpréter la demande véritable de Yuduar sans prendre en ombrage son manque évident de tact ou d'approche courtoise. Ce à quoi le gradé soupira avec aise en rigolant dans sa barbe face à l'étendue de sa propre connerie involontaire.

"D'accord, je vois." conclu t-il en souriant "Désolé du quiproquo hein, c'est sorti comme ça, enfin bref je pense que t'as compris sinon, enfin voila quoi." une explication sommes toutes claire comme de l'eau de roche pour faciliter la compréhension de tous. Puis qu'on se le dise, il commençait à faire soif dans cette salle d'entrainement et vu que personne n'était normalement programmé pour aujourd'hui aucune bassine d'eau n'était présente pour désaltérer les combattants. Bilan, c'est la faute de la soif voila tout.

En voyant la jeune fille bailler, Yuduar s'avança prêt d'une des fenêtres de la salle pour l'ouvrir afin de créer un courant d'air des plus bienvenue. Un frisson anima le derme de ses bras, revigorant son esprit toujours embrumé par son rhume magique qui ne levait pas le pied. Il tenta de prendre une grande inspiration, tant bien que mal, toussa, éternua puis se moucha, dans cet ordre.

"Et bah ça s'arrange pas cette saloperie. Faudra que je retourne voir Sashang en soirée moi." commenta le guerrier en retournant vers Riley "Bon du coup, là où je voulais en venir avant c'est que je suis entrain de finaliser mon régiment avant de quitter la Capitale. J'ai demandé une mutation au Grand-Port, la Commission se penche sur mon dossier en ce moment, bref. T'as du potentiel, beaucoup de potentiel même vue de chez moi, ce serais avec plaisir de te prendre sous mon étendard si t'as envie d'autre chose que de bosser au gré des assignations de la Caserne dans les rues de la Capitale et compagnie." remontant son regard noisette dans les prunelles claires de son vis-à-vis, tout sourire malgré son nez rouge, il se sentit obligé de rajouter "T'es pas obligée de répondre tout de suite je te rassure. Je comptais prendre une journée pour moi à la base quand je me suis levé avec le tarin enflé, mais finalement on s'est bien marrés. Je savais qu'il y avait encore des pépites qui se planquaient dans le rang des réguliers de la Garde et que dont les Capitaines ne faisaient pas gaffe!"

Suite de quoi il rigola d'un air enjoué, sans vraiment mesurer ses dires sur le moment. Puis, claquant de la langue contre son palais, il jeta un coup de tête en direction de ses affaires qu'il avait précédemment posé contre un reposoir d'arme.

"Je crève la soif, ça te dérange pas d'en rester là pour aller boire un coup de flotte? C'est un peu abrupt là mais si tu veux je serais libre plus tard dans la semaine pour remettre le couvert, d'ici là t'auras le temps de pratiquer un peu voir de faire mordre la poussière à quelques autres collègues. Et de réfléchir à ma proposition aussi. 'Fin tu vois le genre."


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar  - Page 2 EjSfkMi

! Nouveaux Thèmes pour nouveau kit !
Thême 1: Yuduar ON
Thême 2: Yuduar OFF
Riley N. Adilys
MESSAGES : 156
CRISTAUX : 563

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Riley N. Adilys
La Garde
Lun 2 Déc - 0:53

Par réflexe la jeune femme vint frotter l’arrière de sa crinière. Si le capitaine se sentait stupide elle n’était pas en reste. Toujours adossée au mur elle l’écouta ensuite tout en observant chacun des faits et gestes de son vis-a-vis. Le courant d’air lui fit l’effet d’un verre d’eau fraîche en plein visage et elle n’allait certainement pas s’en plaindre. Le calme venait de retomber dans la pièce et Riley sentit à ce moment là ses épaules s’affaisser légèrement. Si jusque là le remontant de Shashang avait fait son effet, il était certain qu’il était entrain de se dissiper. Doucement mais sûrement. Dans un vacarme tonitruant le silence fut brisé par Yuduar. Même si ses traits de poupée restèrent figé, ses yeux se firent rieur. Elle se détacha enfin de son reposoir.

Elle s’était attendu de tout lors de cette journée. Elle s’attendait toujours à des choses improbable dans ce monde. Peu importe ce que vous pensiez ne pas pouvoir vous arriver, cela arrivait d’une façon ou d’une autre. Positif comme négatif. Ce matin par exemple elle avait finit par se traîner bon gré mal gré à l’infirmerie, pensant en ressortir avec un traitement rapide. Résultat, elle n’avait pas encore reçu de traitement mais elle en avait été quitte pour un entraînement des plus surprenants. Ce qui n’avait pas été pour lui déplaire. Il fallait être honnête, Riley n’était pas de ces gardes excessivement malins, ni de ceux capable de se fondre dans la masse. Ce qui la définissait, elle, c’était sa force et son audace. Du moins, c’est ce qu’elle avait toujours pensé. Mais des gardes empli de force et d’audace il y en avait un millier rien qu’à la garde de la capitale. La jeune femme n’avait jamais vraiment su se différencier des autres. Probablement à cause de son caractère trop enclin à la discrétion. Alors depuis de trop longues années, elle s’était contentée de jouer les faire-valoir. Cela ne lui avait jamais vraiment posé problème.  Du moment qu’on ne lui demandait pas de rester enfermé dans une pièce minuscule pendant les dix prochaines années, rien n’était un problème. Mais maintenant qu’il lui était offert une opportunité. Une chance de s’élever un peu plus haut que le rang qu’elle occupait depuis quinze années… Tout cela prenait une dimension parfaitement différente. Bouche bée, elle ne répondit rien. Seulement un hochement de tête lorsqu’il lui proposa d’en rester là.

Silencieusement elle revint au milieu de la pièce. Alors qu’elle ouvrait la bouche pour reprendre la parole, aucun son ne sortit. Voilà maintenant qu’elle ressemblait à une carpe que l’on venait de sortir de son bassin. Tapotant sa poitrine, se raclant doucement la gorge elle réussit enfin à articuler quelques choses d’une voit fluette qui faisait tâche avec un physique aussi imposant que le sien. C’était aussi ça Riley. Un corps de géante et une voix faiblarde, discrète. Comme si les effets de la potion de Shashang en plus de l’avoir vidée de son énergie avait également fait revenir au grand galop ses mauvaises habitudes.

- J’accepte. Ses grands yeux étaient franc et sûr. C’était peut-être même la seule décision dont elle était certaine depuis qu’elle avait vu le jour. Yuduar lui offrait l’opportunité d’une vie. - Votre proposition. Je l’accepte. S’obligea-t-elle à ajouter de peur qu’il croit qu’elle parle d’un prochain entraînement. Bien qu’elle ne soit aucunement contre d’ailleurs. A ses yeux, en plus de l’homme qui lui offrait une chance, il était également une mine d’or, regorgeant d’enseignement qu’elle ne maîtrisait pas encore. Un homme qui lui semblait digne de loyauté et qu’elle avait envie de suivre. Pour l’instant elle n’était pas certaine que son jugement soit le bon mais ce ne serais qu’en faisant le grand saut qu’elle pourrait savoir.

- Je dois aller voir le docteur. Prendre mon traitement. Merci. A une prochaine fois. Merci. Débita-t-elle de manière hachurée et à une vitesse folle tout en désignant la porte du bureau d’où ils étaient arrivé. Elle recula toujours face à lui et fit finalement volte face tout en passant une main agacée sur son visage. Tout ce qui sortait de son domaine de compétence ou de ses habitudes lui faisait indéniablement perdre ses moyens et elle détestait cette facette d’elle-même. Sans se retourner, elle disparut dans l'entrebâillure de la porte. Il était temps de prendre soin d’elle, histoire d’être en parfaite santé. Elle allait en avoir besoin, c’était certain.


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar  - Page 2 P9s8
Yuduar Al Rakija
MESSAGES : 822
CRISTAUX : 2292
COULEUR : #ff6600

INFORMATIONS DU PERSONNAGE
En quelques mots:
Pouvoir:
Inventaire:
Yuduar Al Rakija
Capitaine Fantasque
Dim 29 Déc - 19:50

Yuduar eu a peine le temps de commencer à ramasser ses affaires que Riley entama une chorégraphie des plus étranges. Tout d'abord elle s'approcha puis s'arrêta net au milieu de la pièce. Comme secouée par de légers hoquets, sa bouche s'ouvrait puis se refermait sans parvenir à en faire découler une phrase ou ne serait-ce qu'un mot. Le Capitaine en leva un sourcil dubitatif en se demandant à quoi pouvait bien rimer tout cela. Elle n'allait quand même pas griller d'un coup d'un seul et s'écouler sur le sol sans crier gare non plus? Esquissant un mouvement vers la jeune fille, soudainement le son réussit à passer l'orée de sa bouche pour formuler une réponse. Son accord. Pour l'entrainement? Non, son accord pour la proposition du Capitaine.
Un sourire se dessina sur le visage de Yuduar qui finit de rassembler ses biens et qui s'apprêtait à enchainer sur le ton de la conversation. Mais avant même de pouvoir en caser une, Riley tourbillonna à nouveau puis sauta de conclusion en conclusion jusqu'à quitter maladroitement la pièce, laissant le Capitaine seul avec sa surprise et son silence.

"Alors celle-là, elle est pas mal..."

Elle qui avait pourtant l'air toute timorée, au-delà de ses sautes d'humeurs durant l'entrainement, la voila qui tout d'abord acceptait une proposition de but en blanc et qui ensuite se confondait en excuses et en remerciements pour filer sans demander son reste. Tel un rond de flanc en attente de se faire dévorer, Yuduar se reposa séant pour souffler un coup. C'est qu'il ne manquait pas d'informations à décanter maintenant.

"Une nouvelle recrue donc."
oralisa t-il seul, pour lui-même "Et pas des moindres en plus. Il vas y avoir du boulot à faire mais le potentiel est là."

Son parcours dans les rangs du Blizzard sous les ordres du Capitaine Lomar lui revint en une myriades de flashbacks désorganisés qui lui arrachèrent un nouveau sourire empli de nostalgie. Mais n'étant pas un grand passionné de l'immobilisme, il se leva d'un même élan pour lui aussi quitter la salle. La logique aurait voulu qu'il aille voir Sashang sans plus attendre pour réclamer une nouvelle dose de ses machins aux herbes bizarres mais la tête du Capitaine était ailleurs. Une bonne douche voila ce dont il avait réellement besoin à l'instant présent.

Laissant ses pensées vagabonder au gré de l'agréable morsure de l'eau chaude sur ses muscles engourdis, le Capitaine passa ses troupes en revue. Son fidèle bras droit Emeor, en qui il pouvait toujours compter pour organiser ce que sa cervelle de moineau n'était pas capable d'envisager. Bientôt une nouvelle Lieutenant avec Thépa, une rencontre des plus agréables au fil d'une suite d'assignations du côté de la Grande Forêt. Cette soldate méritait plus et Yuduar comptait bien profiter de la grande réunion des Gardes à venir pour la proposer sous son égide. Lamont peut-être aussi... Un fort caractère mais capable de s'adapter pour gérer une brigade réduite. Nottsen qu'il avait rencontré au Grand-Port et qui désirait s'engager à ses côtés dans la Garde. Plus ses collègues de l'époque du Blizzard qui avaient été mutés au Grand-Port et qui comptaient tous rester sur place pour se ranger aux côtés de Yuduar une fois de plus. Doroy peut-être aussi tient, pourquoi pas. Le bougre n'était pas causant mais diablement efficace. Peut-être un poil trop attaché à son rythme de flemmard de la Capitale pour balancer des bourres-pifs ailleurs.

De pensées en réfléxions, Yuduar termina sa toilette puis se rendit dans ses quartiers. Il dénoua la serviette et commença à s'habiller l'air de rien, l'esprit toujours perdu dans ses plans et analyses de son futur régiment entrain de prendre forme. Son moment allait arriver, tout commençait à s'imbriquer parfaitement. Ne restait plus qu'a en toucher deux mots au vieux moustachu de Fergys. Tout à coup, quelqu'un frappa à la porte. Puis s'annonça.

"Oui Emeor, je suis là tu peux entrer." rigola Yuduar devant la spontanéité toujours parfaite de son Lieutenant originel. Le jeune homme entra et s'empourpra en découvrant son gradé bien peu vêtu avec seulement un caleçon de lin pour cacher ses parties intimes et son divin fessier.
"Capitaine, je... ahem... Je vous pensais plus habiller."
"Ah ça, excuse moi je sort tout juste de la douche. Bref, c'est pour quoi?"
"Une affaire urgente enfin..." il toussota à nouveau "Quoiqu'il y a peut-être plus urgent encore à vrai dire."
"Tu le craches ton morceau ou bien?"
"Votre caleçon Capitaine."
"Et bien quoi mon cale-..." Yuduar se regarda l'entre-jambe en attendant d'y voir une patate découvrant tout le mystère de son anatomie "Oh. Merde. C'est doc ça qui me gênais."
"Il est à l'envers oui."

Comme quoi il avait raison. Emeor voyait toujours ce qui échappait à Yuduar. Le Capitaine avait aussi encore du boulot à faire pour être à la hauteur d'un véritable noble gradé de la Garde apparemment.


Les Larmes Amers | Riley & Yuduar  - Page 2 EjSfkMi

! Nouveaux Thèmes pour nouveau kit !
Thême 1: Yuduar ON
Thême 2: Yuduar OFF
Contenu sponsorisé


Le royaume d'Aryon :: Le royaume d'Aryon
Zone RP
 :: La capitale :: La caserne
Aller à la page : Précédent  1, 2
NouveauRépondre
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum